Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 17:10

Empereurs

Aurelius Valerius Maximianus (Maximien Hercule)

Ce soldat de fortune, ami de Dioclétien, devient empereur romain de 286 à 305 et de 306 à 310, année de sa mort à Marseille. Il aurait franchi le Mons Jovis en 285 et, selon la tradition orale, se serait trouvé à Forum Claudii Vallensium lors du martyre de saint Maurice et des légionnaires chrétiens de Thèbes, en 286 ( ?). Il aurait, semble-t-il, ordonné personnellement leur exécution. (de Voragine – Tillemont – A.J. de Rivaz – Gard). Son nom est inscrit sur une colonne militaire encore visible à Martigny.

Personnages illustres signalé à Martigny [3]

Charlemagne (Carolus Magnus), empereur d’Occident

Les historiens estiment qu’il aurait franchi le Mont-Joux mais ils ne s’accordent pas pour fixer l’année de ce passage. Les uns prétendent que ce fut en 780 ; les autres, en 800 ou 801. Selon Baronius, Charlemagne célébra la fête de saint Jean-Baptiste de l’an 801 à Ivrée d’où il prit le chemin des Alpes, passant par le Mont-Joux, pour rentrer chez lui. Selon la tradition orale, il aurait fait halte à Saint-Maurice d’Agaune et fait don de divers présents.

Personnages illustres signalé à Martigny [3]

Charles II le Chauve

En septembre 875, il franchit le Mont-Joux pour se rendre à Rome où, le jour de Noël, il sera couronné empereur d’Occident par le pape Jean VIII. En janvier 876, il regagna son pays par le même chemin.

Personnages illustres signalé à Martigny [3]

Charles III le Gros, roi d’Alamanie

En 879, ce futur roi de France (884) franchit le Mont-Joux pour se rendre à Rome où, en 881, il sera couronné empereur d’Occident par le pape Jean VIII.

Personnages illustres signalé à Martigny [3]

Conrad II le Salique, empereur de Germanie

Selon la tradition orale, il aurait franchi le Mont-Joux, en 1027, pour se rendre à Rome où, le 26 mars (jour de Pâques), il fut couronné empereur romain germanique par le pape Jean XIX.

Personnages illustres signalé à Martigny [3]

Henri IV le Germain, empereur de Germanie

A la fin 1076, il franchit le Mont-Joux avec son épouse Berthe, leur fils Henri V, Amédée II de Savoie et Adélaïde de Suse pour aller se soumettre au pape Grégoire VII, le 28 janvier 1077, à Canossa. Un autre passage eut lieu, au début d’avril 1081, lorsqu’il se rend à Rome où le 21 mai, il fait élire l’antipape Clément III (investiture laïques).

Personnages illustres signalé à Martigny [3]

Henri V le Parricide, empereur de Germanie

En 1110, il a franchi le Mont-Joux à la tête d’une armée de 15'000 hommes pour se rendre à Rome où il espérait se faire couronner empereur romain germanique par le pape Pascal II. N’ayant pas réussi, il nomme l’antipape Bourdin (querelle des investitures) qui prit le nom de Grégoire VIII. Henri V tentera la même démarche auprès du pape Gélase II qui, traqué par l’antipape Grégoire VIII, ira se réfugier à Cluny. Finalement, c’est le pape Calixte II qui signera, en 1122, avec Henri V, le concordat de Worms.

Personnages illustres signalé à Martigny [3]

Frédéric Ier Barberousse, empereur romain germanique

Il aurait franchi, à deux reprises, le Mont-Joux. La première fois, en 1167, lorsque vaincu par la ligue lombarde il dut rapidement quitter l’Italie du Nord pour rentrer en Allemagne. La seconde fois, en 1176, lorsqu’il dut s’enfuir d’Italie après la défaite de Legnano. Par un acte daté de Turin, le 5 janvier 1176, il place la maison-hôpital de Saint Bernard de Mont-Joux sous sa protection.

Personnages illustres signalé à Martigny [3]

Henri VII de Luxembourg, empereur romain germanique

Venant de Rome où, en 1308, avait eu lieu son couronnement, il franchit le Mont-Joux en compagnie d’Amédée V, comte de Savoie, en 1310.

Personnages illustres signalé à Martigny [3]

Napoléon Bonaparte (futur empereur Napoléon Ier)

Le 6 mai, au lever du jour, le premier consul Bonaparte quitte Paris en compagnie de Duroc, son aide de camp, et de Bourienne, son secrétaire. Il arrive à Lausanne le 12 et en repart le 13 pour Villeneuve où il rejoint l’armée de Réserve qui se compose de plus de 40'000 hommes, 5'000 chevaux, 50 canons, 8 obusiers et 500 véhicules du train. Au soir du 16 mai 1800 (26 floréal de l’an VIII), Napoléon Bonaparte arrive à Martigny et loge à la prévôté du Grand-Saint-Bernard où il est l’hôte du prévôt Luder. A Martigny, il procède, incognito, à une inspection détaillée de l’armée de Réserve qui se rend à Marengo où, le 14 juin 1800, elle battra les Autrichiens et les Russes. Bonaparte séjourne 3 jours à Martigny. Très tôt, le matin du 20 mai (30 floréal), il quitte Martigny avec Duroc, Bourienne, le prieur L. Murith et le chanoine H. Terrettaz, procureur. A 10 heures, il fait une courte halte à la cure de Liddes et arrive à Bourg-Saint-Pierre, à 11 h. 30. Après un frugal repas pris à l’auberge Moret, il reprend la route, à 14 heures, à dos de mule guidée par Nicolas Dorsaz et escorté des généraux Murat et Marmont. Il arrive à l’hospice, à 17 heures, où il est accueilli par le prieur J. B. Darbellay. Après un arrêt d’une heure, il repart en traineau pour Etroubles où il passe la nuit. Le lendemain 21 mai, dans la matinée, il est à Aoste. Ainsi, du 14 au 20 mai 1800, une armée forte de près de 50'000 hommes et chevaux passa à Martigny, dernier relais avant de franchir les Alpes.

Personnages illustres signalé à Martigny [3]

Frédéric III

Ce prince impérial qui deviendra en 1888, après la mort de son père Guillaume Ier, empereur d’Allemagne et roi de Prusse, passe à Martigny les 3 et 4 octobre 1883 en allant et revenant du Grand-Saint-Bernard où il passe une nuit. Il est accompagné de son épouse, la princesse Victoria Adélaïde Marie-Louise fille de la reine Victoria d’Angleterre, et de l’une de ses filles.

Personnages illustres signalé à Martigny [3]

Partager cet article

Repost 0
Published by G.Tell
commenter cet article

commentaires