Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 17:21

Reines

Adélaïde, reine de Germanie

En 952, accompagnant son époux Othon Ier le Grand, roi de Germanie et d’Italie, elle franchit le Mont-Joux en revenant de Pavie où furent célébrées leurs noces.

[Né à Orbe][Canonisée en 1097, fêtée le 16 décembre]

Adélaïde de Bourgogne

Adélaïde de Bourgogne

Ermengarde, reine des Deux-Bourgognes (Irmengarde)

En 1032 (ou 1033), après la mort de Rodolphe III, son époux, la reine de Bourgogne s’enfuit de son pays et franchit le Mont-Joux en compagnie d’Humbert aux Blanches Mains, comte de Maurienne, de Belley et d’Aoste.

[Pas d’image] [Rodolphe et Ermengarde, sont soupçonnés d’être frère et sœur par certains historiens.]

Personnages illustres signalé à Martigny [6]

Hortense, reine de Hollande

Ex-reine de Hollande et duchesse de St-Leu, fille de Joséphine de Beauharnais, elle devint la belle-fille de l’empereur Napoléon Ier puis sa belle-sœur en épousant Louis Bonaparte. Séparée de son époux, elle erra dans toute l’Europe. Liée au colonel et baron Charles de Flahaut (fils présumé de Talleyrand, ex-évêque d’Autun, et protégé de Louis Bonaparte en Prusse) elle mit au monde, à 28 ans, en septembre 1811, un fils morganatique qui prit le nom de Charles-Auguste-Louis-Joseph de Morny et devint le demi-frère de Napoléon III. Le 31 août 1811, Hortense quittait Aix-les-Bains avec une certaine Louise Cochelet, munies toutes deux de passeports avec des noms d’emprunt. Elle se rendit à Pregny, près de Genève, dans le château de Joséphine. Le 14 septembre, elle quittait Pregny pour aller aux Iles Boromées rejoindre son frère Eugène, vice-roi d’Italie. D’après la tradition orale, c’est entre Genève et l’Italie qu’elle mit au monde Auguste de Morny et, d’après certaines allégations historiquement non prouvées, c’est en arrivant au relais de Martigny qu’elle enfanta. Le nouveau-né n’ayant pas été inscrit à l’état-civil sous ce nom, l’énigme de cette naissance ne sera sans doute jamais éclaircie. Ce n’est que le 22 octobre 1811 qu’il fut déclaré à Paris, à la mairie du IIIe arrondissement en prétendant qu’il était né la veille.

[Morte le 5 octobre 1837 au château d'Arenenberg dans le canton de Thurgovie en Suisse.]

Hortense de Beauharnais

Hortense de Beauharnais

Marguerite, reine d’Italie

Le 27 août 1888, a lieu à Martigny l’inauguration de la nouvelle gare du chemin de fer de la ligne d’Italie qui remplace une baraque en bois. La reine d’Italie, épouse d’Umberto Ier, prend part au banquet à l’hôtel Clerc. Le lendemain, elle rentre dans son pays par le Grand-Saint-Bernard, et passe la nuit du 28 au 29 août à Saint Rémy.

[Passionnée d'alpinisme, elle s'est rendue régulièrement à Gressoney-Saint-Jean pour ses vacances, dans la vallée du Lys, où elle fit bâtir sa résidence, le château Savoie. Elle fut la première femme à escalader le mont Rose, deuxième sommet des Alpes. Pour cette ascension elle fit bâtir la cabane Reine Marguerite, aujourd'hui le plus haut refuge d'Europe.] [Immortalisée par la pizza qui porte son nom.]

Marguerite, reine d’Italie

Marguerite, reine d’Italie

Victoria, reine d’Espagne

Le 7 septembre 1932, la reine d’Espagne en exil passe à Martigny avec son époux le roi Alphonse XIII. Ils se rendent à Aoste par le col du Grand-Saint-Bernard.

[Morte en exile à Lausanne, grand-mère de Juan Carlos Ier]

Victoria, reine d’Espagne

Victoria, reine d’Espagne

Marie José, future reine d’Italie

Le 8 septembre 1943, la princesse du Piémont franchit le col du Grand-Saint-Bernard accompagnée de ses enfants. À l’hospice, elle est accueillie par Mgr. Nestor Adam, prévôt de la congrégation, et séjourne à Martigny avant de gagner l’Oberland bernois comme réfugiée politique.

[Morte en exile à Thônex le 27 janvier 2001]

Marie José, future reine d’Italie

Marie José, future reine d’Italie

Partager cet article

Repost 0
Published by G.Tell
commenter cet article

commentaires