Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 16:59

Parlons de Loèche-les-Bains.

Source de revenus… chaudes.

Le document le plus ancien qui mentionne les thermes – celui qui signale « la route qui mène aux thermes » - date de 1315. En 1836, les travaux de fondation de l’Hôtel des Alpes mirent à jour, à une profondeur de 1 à 2 mètres, des tombes romaines contenant des sarcophages en pierre avec des squelettes et des monnaies de Marcus, D’Agrippa et de Domitien. Cette découverte prouve que les Romains déjà, qui attachaient une grande importance aux bains de santé et de beauté, avaient su apprécier ces thermes.

Avant l’occupation romaine, le fond de la vallée était habité par des Celtes, ainsi que le montrent d’autres découvertes faites près du village d’Inden.

Par la suite, de nombreuses peuplades devaient traverser le Valais, détruisant sur leur passage nombre d’agglomérations, dont Loèche-les-Bains. L’invasion la plus marquante semble bien avoir été celle des Bourguignons, qui occupèrent tout le Valais au Ve siècle. Plus tard, ceux-ci durent abandonner le pays aux évêques de Sion, grâce à la protection desquels la commune et les bains prirent un nouvel essor.

Parmi les premiers propriétaires des sources chaudes il nous faut mentionner les familles Oggier de Loèche et Hertenstein de Lucerne, dont les droits cédés à l’évêque Supersaxo de Sion devaient passer à son successeur Jost de Silenen. Fervent bâtisseur, ce dernier contribua beaucoup au développement des bains. En 1484, il fit construire une église, plusieurs auberges et des établissements thermaux. Après lui, le cardinal Schiner éleva, en 1501, le village au rang de paroisse indépendante et fit achever les différentes constructions. C’est grâce surtout au prestige dont jouissait Mgr. Schiner dans l’Europe entière, que la station thermale connut un développement remarquable.

En 1518, une énorme avalanche ensevelit ce village prospère, provoquant la mort de quelque soixante personnes et détruisant une grande partie des établissements thermaux. Au cours des dernières années du 16e siècle, sept avalanches ravagèrent coup sur coup le village et anéantirent les bains, lesquels en dépit des coups du sort se remettaient toujours à l’ouvrage pour reconstruire ce que la nature avait détruit.

Des remblais de protection furent élevés, mais ils ne purent empêcher les avalanches de détruire en 1756, en 1767 et en 1793, les bains de Werra. En 1826, l’ingénieur Venetz acheva le grand ouvrage de protection, et depuis le village et les bains furent épargnés. En 1875 toutefois, on installa des dispositifs supplémentaires de protection contre les avalanches.

C’est en 1850 qu’on construisit la route actuelle, puis en 1912 le chemin de fer, réalisations qui ont grandement contribué à l’essor de la station.

Loèche autrefois

Loèche autrefois

Partager cet article

Repost 0
Published by G.Tell
commenter cet article

commentaires