Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 16:47

.

En Suisse, en 1925

Dans les régions polaires de l’Europe, de l’Asie et de l’Amérique habite le renard argenté, le roi des animaux à fourrure, assure-t-on. Son nom lui vient des poils blancs parsemant un pelage noir à reflets brillants et qui lui donnent un aspect argenté. Sa queue longue de 30 cm est terminée par une touffe de poils d’une éclatante blancheur.

Chassé avec acharnement pour sa fourrure qui depuis plus de deux siècles fait l’objet d’un important trafic, le renard argenté était menacé de disparition, lorsqu’un trappeur canadien, Charles Dulton, eut l’idée de le domestiquer et d’en pratiquer l’élevage. Après de nombreux essais et pas mal d’échecs, il réussit dans sa tentative et créa dans l’île du Prince Edouard la première ferme à renards. C’était là une source importante de revenus qui devait faire surgir de nombreux imitateurs, aussi l’élevage ne tarda-t-il pas à prendre une rapide extension au Canada d’abord, où en 1923 l’on ne comptait pas moins de 1200 fermes, ailleurs ensuite. On le pratique aux Etats-Unis, en Angleterre, en Ecosse, en Scandinavie, en Allemagne.

En Suisse, M. Ingolg l’a tenté depuis quelques années au-dessus de Moutier dans le Jura bernois. Dans le canton de Vaud, sur l’initiative de M. Rogivue, ingénieur, qui provoqua la création d’une société anonyme « Le Renard argenté », au capital de 250 000 fr., un nouvel essai vient d’être fait à Plan Sépey, sommet boisé à 1255 m dominant au nord le village de Gryon.

En décembre 1924, dix couples de renards, représentant une valeur de 80 000 fr., ont été transportés du Canada à Gryon. Le terrain aménagé à leur intention, d’une superficie de 180 ares, a été clos de deux grillages concentriques. L’espace entre les deux clôtures, sorte de chemin de ronde, est utilisé pour la surveillance et pour les chiens de garde qui empêchent les voleurs et les intrus d’approcher.

un beau renard argenté

un beau renard argenté

Les renards sont élevés par couples ; chaque ménage doit avoir son appartement qui comprend une grande cage grillée à l’intérieur de laquelle se trouve une seconde cage plus petite, fermée en planches, où les animaux peuvent se retirer et demeurer en toute tranquillité. Cette petite cage comporte elle-même deux chambres, une pour monsieur, l’autre pour madame. Au bout d’une cinquantaine de jours naissent deux à cinq renardeaux qui doivent eux aussi jouir d’un grand calme pendant un mois jusqu’à ce qu’ils sortent de leur nid.

Une grande propreté est une condition absolue de réussite. Les animaux sont nourris de lait, de viande, de biscuits spéciaux, de légumes hachés, de fruits ; ils goûtent fort les douceurs et viennent prendre dans la main les figues qu’on leur tend.

une intéressante famille

une intéressante famille

Le coût annuel de la nourriture est de 500 fr. par tête. Un couple adulte vaut environ 8000 fr. et une belle fourrure de 1000 à 4000 fr. Le bénéfice est coquet bien que l’élevage comporte des aléas : stérilité, maladies, vermine, etc. ; le premier venu ne saurait s’y livrer sans initiation.

Tout fait prévoir que l’exemple de Gryon sera suivi dans notre pays. En mai 1925, il s’est constitué à Zurich une association pour le développement de l’élevage du renard argenté en Suisse, groupement qui permettra l’échange d’expériences et de documentation, l’importation et l’exportation en commun, l’échange des sujets, etc. Il est bon de souligner que cet élevage n’est pas nécessairement réservé et limité à des sociétés à gros capitaux, il est accessible aux particuliers. La société de Gryon, par exemple, non seulement vend des reproducteurs et donne toutes les directions nécessaires pour l’installation et la conduite d’un élevage rationnel, mais elle garde des sujets en pension offrant ainsi à chacun la possibilité de s’intéresser avantageusement à cette nouvelle entreprise.

On ne parle pas des souffrances et de l’abattage des renards argenté. Combien de temps cette nouvelle activité économique a duré chez nous, je n’en sais rien, mais heureusement que l’on ne porte plus de fourrures de renard argenté.

G.Tell

Partager cet article

Repost 0
Published by G.Tell
commenter cet article

commentaires