Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 16:52

Les téléfériques

Comme nous l’avons déjà dit, on estimait, au cours de la guerre mondiale, qu’il fallait, en montagne, trois hommes à l’arrière pour un sur le front. À cet égard, les téléfériques pourraient épargner l’importante main-d’œuvre distraite par le transport du ravitaillement. Les vivres pourraient être ainsi amenés en quantités suffisantes pour constituer des réserves en cas où une avance de l’ennemi ou bien les intempéries couperaient les positions du monde extérieur. De plus, l’emploi toujours plus développé des armes automatiques nécessite un important ravitaillement en munitions. Faire transporter tout cela à dos d’homme, des vallées jusqu’à des positions situées à 3000 mètres ou plus haut encore, ce serait vite épuiser les colonnes de porteurs.

Il est donc normal de constater que, par exemple, vers la fin de la guerre mondiale, sur un front de haute montagne de 25 kilomètres dans le massif de l’Ortler, se trouvaient plus de dix téléfériques à moteur qui, dans les cas de nécessité, pouvaient amener tout le ravitaillement nécessaire du fond de la vallée jusque sur des hauteurs de 3'900 mètres en une demi-heure à peine.

Les importantes positions latérales étaient jointes à leur tour par des téléfériques à main, plus petits. Ces appareils rendaient également les plus grands services pour la descente des blessés dont plusieurs leur durent la vie, ayant pu être amenés ainsi en moins de deux heures du poste de combat à un hôpital du front au lieu d’être transportés douloureusement dans la vallée pendant des heures par des brancardiers à travers les rochers et les glaces.

Prévoir dès maintenant des téléfériques desservants les principales positions, sinon les poser d’avance, constitue une des nécessités de notre défense nationale, si l’on veut que nos troupes de montagne puissent faire ce que l’on attend d’elles : être des défenseurs victorieux de la plus puissante forteresse de l’Europe, nos Alpes.

LA DÉFENSE DE LA SUISSE en cas d’invasion [14]

Commentaire

Le Major nous parle des téléfériques et cite en exemple les téléfériques dans le massif de l’Ortler, qui, si vous ne le savez pas, est en Italie, et à la fin de la première guerre mondiale, l’Italie était le pays qui avait le plus de téléférique au monde. À cette époque l’Italie était contre l’Allemagne, au moment du constat de notre Major, c’est Mussolini qui bénéficie des téléfériques. Pour compléter les infos sur les téléfériques, l’Italie fait partie des plus grands bâtisseurs de téléfériques avec la Suisse, la France, l’Allemagne et l’Autriche.

Partager cet article

Repost 0
Published by G.Tell
commenter cet article

commentaires