Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 17:39

Soyons vigilent !

Alpiq

Nous, vous et moi, si vous n’êtes pas industriel, payons le prix fort d’électricité. Nous sommes les clients captifs, oui, oui, CAPTIFS et nous ne payons pas le prix du marché électrique, mais bien un prix plus élevé, bien Suisse ! [Comme toujours]

Le prix du marché pour le KW/h est si bas sur le marché européen que ça met la société Alpiq en difficulté à tel point qu’elle cherche à vendre ses bijoux de familles, que nous avons, d’une façon ou d’une autre, payé à travers des taxes, impôts et prix de notre électricité consommé.

Avant que l’on nous oblige à ouvrir le marché suisse au reste de l’Europe, nous étions bien tranquille, les fournisseurs fournissaient, les acheteurs achetaient, tout cela au prix de chez nous sans possibilité pour le client envieux d’aller acheter à l’étranger à un prix bien plus bas. Et globalement, nous étions fières de nos barrages et de tout ce qui tournaient autour de la Fée électricité. Aujourd’hui c’est une autre chanson, après nous avoir fait miroiter les prix bas pour tous, nous avons accepté l’ouverture aux marchés européens. Dans un premier temps, bien sûr, seuls les gros consommateurs bénéficiaient de cet avantage avec la promesse pour tous, mais plus tard, bien plus tard la chute promise des prix. Résultat, pour le peuple et les petites entreprises, c’est toujours un prix plus élevé et on constate que la situation ces jours n’est pas bon pour Alpiq qui risque la faillite. Alpiq produit trop cher, par rapport au reste de l’Europe, à tel point que cela devient impossible et les pertes prévues pour chaque année est de 800 millions de francs.

Mais qui veut acheter des barrages et une centrale nucléaire vieillissante ?

Doit-on sauver une société privée avec nos impôts ?

Nous devons être attentif à ce qu’il va advenir de la société Alpiq et des outils de production, de qui va acheter nos barrages et à quel moment le peuple et les PME bénéficierons des prix annoncés depuis longtemps. Nous ne voulons pas encore payer le rachat de ce qui nous appartient déjà en partie. En espérant que le politique ne fonce pas dans l’absurdité d’un sauvetage d’une entreprise qui s’est grassement rempli les poches, avec son conseil d’administration, sans nous faire bénéficier de rien.

Et sachez que les barrages et l’usine nucléaire avec ses déchets futur et les dettes d’Alpiq ne peuvent partir de Suisse ; donc les barrages resteront ici, les déchets nucléaires aussi et si nous nous précipitons pour sauver Alpique, les dettes resteront elles aussi en Suisse.

Si nous laissons la faillite arriver pour Alpiq, nous aurons toujours les déchets nucléaires à notre charge.

La presse a beaucoup publié ces jours et ça va continuer. Soyons vigilant et lisez.

.

Les pertes d’Alpiq.

.

Les risques pour nous…

.

Ils veulent nous refiler les centrales nucléaires que nous ne voulons plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by G.Tell - dans Politique
commenter cet article

commentaires