Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 15:32

La « poudre à poudrer » alors en usage, était à base de farine. Le souci du bien public invite l’autorité à freiner la « grande consommation » de friandises et de poudre contribuant, à son sens, à la cherté des produits de première nécessité.

De prudents approvisionnements en blé réduisirent cependant le danger de disette que Genève courait en cette année 1770.

Farine et poudre à poudrer…

[Ces dames et ces messieurs utilisent-ils trop de poudre à poudrer les cheveux au point de manquer de froment et devoir interdire les pâtisseries ?]

Farine et poudre à poudrer…

Signé, J.J. de Chapeaurouge. (Jean-Jacques de Chapeaurouge, conseiller d’Etat de la République de Genève et chevalier de l’ordre de l’aigle rouge de Brandebourg.) (Vieille famille genevoise, depuis le XVIe siècle.)

Source du document, Des Siècles d’Histoires à Genève, de Georges DETERSANNES, Spicilège Extime.

Partager cet article

Repost 0

commentaires