Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 16:15

Le Tribunal révolutionnaire genevois ne tarda pas à prendre des sanctions telles que peines de mort et de bannissement. La détention dans le domicile (ou la prison domestique, généralement pour trois ou six mois) constitua également une sanction, mais combien plus modérée, dont les conditions sont précisées par cette affiche du 30 juillet 1794.

Arrêts domiciliaires

[Aujourd’hui, ce que prévois la LOI genevoise sur les arrêts domiciliaires.]

Source du document, Des Siècles d’Histoires à Genève, de Georges DETERSANNES, Spicilège Extime.

Partager cet article

Repost 0

commentaires