Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 15:33

Avec ses 1405 km2, l’Argovie est, parmi les cantons suisses, le dixième en ordre de grandeur et se situe entre Lucerne et Uri. L’Argovie partage une frontière commune de 70 km avec l’Allemagne, le long du Rhin, sans jamais, toutefois, le franchir. La frontière qui sépare l’Argovie de Bâle-campagne à l’ouest mesure 34 km, celle entre notre canton et celui de Soleure 43 km, Berne 4 km, Lucerne au sud 78 km, Zoug à l’est 13 km et Zurich 59 km. Berne et Uri sont les seuls cantons qui sont séparés de leurs voisins par un nombre plus grand de frontières. D’après le recensement de 1970, l’Argovie figure en quatrième place avec 433 284 habitants, entre le canton de Vaud avec 511 851 habitants et St-Gall. Quant à la densité par km2, l’Argovie se trouve au cinquième rang avec 309 habitants/km2, chiffre dépassant largement la moyenne suisse de 152 habitants/km2. Le canton, avec 159 habitants/km2 est en 14e place.

Pareille densité n’est possible que si l’industrialisation et l’urbanisation poursuivent leur cours.

Etant donné que les statistiques fédérales n’enregistrent comme villes que les localités avec au moins 10 000 habitants, l’Argovie n’a que les quatre villes de Wettingen, Aarau, Baden et Wohlen.

[Dans l’ordre, population aujourd’hui : 20 265, 20 043, 18 523 et 14 200]

Les 13 petites villes moyenâgeuses, parmi lesquelles la bourgade de Zurzach, ne sont donc, en partie tout au moins, que des villes historiques.

Zurzach, Choeur gotique de la collégiale, en dessus du tombeau de la st. Verena, 13e siècle

Zurzach, Choeur gotique de la collégiale, en dessus du tombeau de la st. Verena, 13e siècle

Wettingen est la plus grande commune, avec 19 243 habitants (chiffres de 1975). Or, au 19e siècle, cette localité était encore un village de paysans et de vignerons. Par ordre de grandeur suivent Aarau avec 16 124 habitants, Baden avec 13 765 et Wohlen avec 11 837 habitants. Dans les agglomérations, il n’est presque plus possible de tirer une ligne de démarcation entre villes et villages. Baden-Wettingen, avec 66 900 habitants, est la plus grande de ces agglomérations, suivie d’Aarau avec 52 200 habitants. Toutes deux dépassent les dimensions d’une ville de taille moyenne sans être pour autant des grandes villes. Même si les agglomérations Aarau-Olten-Zofingen étaient réunies en une seule super agglomération « Arolfingen », cette ville des rêves, inventée par des urbanistes hardis, ne compterait que quelque 150 000 habitants et serait dépassée par Lucerne avec 69 879 habitants et son agglomération de 155 700 habitants. Une grande ville, telle que Lausanne avec ses 137 383 habitants et son agglomération de 226 700 habitants, fait même entièrement défaut en Argovie.

Muri, Grille du choeur baroque de l'église conventuelle, 17e siècle

Muri, Grille du choeur baroque de l'église conventuelle, 17e siècle

Cité de Rheinfelden

Cité de Rheinfelden

A l’exception de Kaiserstuhl, qui est restée une toute petite ville-musée moyenâgeuse avec 413 habitants, toutes les autres petites villes datant du Moyen Age ont gardé leur caractère de noyau autour duquel s’est implantée la banlieue, ce qui est une preuve de leur emplacement favorable du point de vue du trafic.

Zofingue, Hôtel de ville et fontaine Niklaus Thut

Zofingue, Hôtel de ville et fontaine Niklaus Thut

Les agglomérations qui se sont formées autour de Reinach-Menziken, de Wohlen et de Frick sont moins anciennes.

Toutes ces agglomérations se sont implantées dans des fonds de vallées, notamment de celles de la Limmat et de l’Aare où ne cesse de grandir, d’ailleurs, la ville ruban Zurich-Baden-Brugg-Aarau-Olten-Zofingen, ville ruban tant appréhendée.

Les hauts coteaux du Jura et du Plateau ne sont que faiblement peuplés, en partie à raison de seulement 100 ou même 50 habitants/km2. L’exode rural n’a pas encore cessé dans toutes les communes.

[Vient normalement à la suite de cette présentation, les trois secteurs économiques qui sont décrits en détail, le primaire, le secondaire et le tertiaire, cependant d’un intérêt mineur ici, vu la quantité de chiffres explicatifs. Par contre, il me parait important de parler du secteur électrique, que le canton d’Argovie n’a pas négligé, vu l’importance des cours d’eau d’importance qui traversent son territoire.]

.

A suivre

Partager cet article

Repost 0
Published by G.Tell - dans curiosités
commenter cet article

commentaires