Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 15:30

Période primitive du territoire argovien

Il va de soi qu’une région pareillement ouverte au trafic ait, très tôt déjà, été colonisée. Le Gothard n’obtint toutefois son importance qu’au treizième siècle. Mais le trafic le long des fleuves et sur les cours d’eau devait nécessairement mener à leur source, longtemps avant que n’existe l’Etat argovien. Déjà pendant le néolithique, un système de paysannerie prit son essor sur le Plateau. Ces premiers témoins de l’histoire furent suivis des Helvétiens celtiques qui peuplèrent tout le Plateau. Les relations entre le pays de Vaud et l’Argovie furent intensifiées à l’époque des Romains. La Colonia Julia Equestris (Nyon), Aventicum (Avanches), Vindonissa (Windisch) et Augusta Raurica (Augst) figurent parmi les plus importantes colonies romaines de Suisse.

[Remarque. Les Celtes avaient une unité par la langue, sur une unité de temps assez longue, plus de mille ans d’histoire commune. Nos nobles chefs Celtes écrasés en fin de compte par les Romains, communiquaient entre eux par des écrits en grecs. Preuve qu’ils étaient cultivés.]

L’invasion par les Alamans et la destruction de la culture romaine firent disparaître entièrement la langue romaine sur le territoire argovien. La frontière linguistique passa désormais entre l’Argovie et le pays de Vaud. Mais le double évêché Aventicum-Vindonissa exista encore jusqu’au milieu du sixième siècle. L’Argovie et le pays de Vaud connaissent tous deux leurs personnages féminins légendaires : en Argovie la sainte Verena romaine, du quatrième siècle, enterrée à Zurzach ; au pays de Vaud la reine Berthe de Bourgogne, enterrée à Payerne. Les deux sont entrées dans l’histoire comme bienfaitrices des pauvres.

Partager cet article

Repost 0
Published by G.Tell - dans curiosités
commenter cet article

commentaires