Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 16:17

Nous savons qu’un officier suisse avec le grade de général, est sur la ligne de démarcation entre les deux Corées. Nous savons aussi que le grade le plus élevé en Suisse est colonel.

Les autres membres des armées à charge de surveillance des accords d’armistice des deux Corées, sont tous généraux. Alors, pour que notre colonel ait lui aussi droit à la parole, il a le grade de général, bien que celui-ci n’est valable que le temps de la charge sur la frontière. Et depuis le milieu des années nonante, seule la Suède et la Suisse perpétuent la mission.

À quoi bon ! La question reste ouverte et semble de plus en plus importante au vue des tensions actuelles entre les deux Corées. Car il ne faut pas oublier, que l’armistice ne signifie pas accord de paix, non, c’est juste un arrêt des hostilités. Techniquement, les deux Corées sont toujours en guerre.

Suisse-Corée 2017

.

La délégation suisse est composée de cinq hommes.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas les deux pays neutres qui s’opposeront à une attaque quelconque, avec si peu d’hommes. Le rôle diplomatique n’est même pas à ce niveau, sur la frontière, mais bien entre Washington, l’ONU, la Chine et peut-être les Coréens.

.

Une présentation sur les 64 ans de présence suisse sur la DMZ, c’est ici.  

Bien sûr, seul la Suisse parle de ça, la présence des neutres sur la frontière coréenne ne semble intéresser personne. Surtout pas les journaux français, qui eux ont deux approches, l’une l’ignorance et pour l’autre des reproches envers la Suisse et ses accointances avec la Corée du Nord. Comme le fait que nous avons eu le « privilège » d’héberger les enfants de Kim Jong-il. Que l’actuel président de Corée du nord, Kim Jong-un a fait ses études en Suisse. Le Point. (Article de 2011, un peu polémique)

Heureusement que Kim Jong-un a quelques attaches avec notre pays, il ne touchera pas notre pays en cas de reprise des hostilités.

Partager cet article

Repost 0

commentaires