750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Archives

Articles Récents

Liens

26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 16:49

Elbe, février 1815

L’Empereur a reçu le commandant du navire « L’Inconstant ». Il s’est emporté contre la marine, et j’ai entendu cette phrase étrange : « J’aurais pu faire de Trafalgar, une victoire ! »

« Les troupes de Napoléon n’auraient pas rencontré une grande opposition en Angleterre. L’occupation de Londres était certaine ! »

On pouvait même envisager une occupation complète de l’Angleterre, en ranimant la vieille hostilité de l’Ecosse, traditionnellement francophile, et celle de l’Irlande voisine.

Le principal obstacle à cette invasion était la Flotte britannique qui patrouillait sans cesse entre Manche et Atlantique, du Pas de Calais aux Côtes d’Espagne, prête à intervenir et qui aurait alors vite réglé son compte à la flottille d’invasion.

Napoléon conçut alors l’idée de rassembler la meilleure partie de sa Marine, qu’il confia à l’Amiral VILLENEUVE, pour neutraliser la Flotte anglaise. Celui-ci reçut l’ordre d’un voyage aux Antilles, afin de l’attirer à sa suite, et peut-être même de la détruire dans un combat victorieux (car l’Empereur ne doutait de rien !). Ainsi la Flottille d’invasion aurait pu effectuer la traversée du Pas de Calais et son débarquement sans encombre.

La bataille navale de Trafalgar sera perdue, on ne refait pas l’Histoire.

La bataille navale de Trafalgar sera perdue, on ne refait pas l’Histoire.

A suivre

Partager cet article

Repost0

commentaires