750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Archives

Articles Récents

Liens

20 octobre 2017 5 20 /10 /octobre /2017 16:34

Elbe, juin 1814

Le bateau de Livourne est arrivé apportant le courrier et la triste nouvelle de la mort de l’Impératrice.

L’Empereur a seulement dit : « Pauvre Joséphine, elle doit être bienheureuse maintenant. » Puis il s’est retiré dans sa chambre et n’a pas reparu de la journée. Autour de moi, tous ceux qui l’avaient connue rappelaient des souvenirs de ce soir d’hiver aux Tuileries où toute la famille impériale assemblée entendit la décision de l’Empereur :

« Je dois avoir un fils, et un fils qui me succède… »

Je n’ai pas entendu moi-même cette phrase qui m’a été répétée :

« …Ayant perdu l’espérance d’avoir des enfants avec l’Impératrice, je me dois de sacrifier les affections de mon cœur pour n’écouter que le bien de l’Etat… »

La chambre à coucher. Mort de l'Impératrice.

La chambre à coucher. Mort de l'Impératrice.

Juste avant Noël, je me souviens que l’Impératrice était venue dîner à Trianon et qu’elle paraissait avoir surmonté sa peine : elle gardait son titre d’impératrice, un palais, des châteaux et trois millions de pension !

Le courrier de Livourne nous a tout appris sur la fin de l’Impératrice : le mois dernier, elle donnait encore un grand dîner en l’honneur du roi de Prusse à la Malmaison. Après le café, le roi lui offrit son bras, et ils partirent se promener dans le parc ; elle avait négligé de prendre un manteau ou ne fut-ce qu’une écharpe. Le lendemain, elle avait de la fièvre et dut garder le lit. Le médecin personnel du tsar vint la soigner et rapporta à son souverain qu’il s’agissait d’une grave pneumonie. Elle mourut le 29 mai, jour de la Pentecôte.

Durant les jours qui suivirent, l’Empereur en parla souvent. « Je m’étais élevé avec elle… C’est la femme que j’avais choisie et celle que j’ai le plus aimée… au moins, l’a-t-on bien soignée… ?

La chambre pour de vrai, une photo actuelle.

La chambre pour de vrai, une photo actuelle.

A suivre

Partager cet article
Repost0

commentaires