750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Archives

Articles Récents

Liens

15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 17:44
Napoléon Ier couronné par le Temps, écrit le Code Civil

Napoléon Ier couronné par le Temps, écrit le Code Civil

Sainte-Hélène, août 1817

« Crois-tu en Dieu, Noverraz ?

  • Oui, Sire ! ai-je répondu.
  • Il y a pourtant de soi-disant savants qui le nient ! Quand j’étais Premier Consul, Lecourbe voulut me démontrer que la Vie et les Mondes n’étaient que le fruit du hasard. J’ai dit à Lecourbe : « Si, pendant une vie entière, nous lançons, vous et moi, des cailloux, combien de chances y a-t-il que nous bâtissions Notre-Dame de Paris ? C’est pourtant là, Lecourbe, votre conception de la vie, mais mon cerveau à moi me fait croire plutôt à l’intervention de Dieu qu’à celle du hasard. Dis-moi, Noverraz, avez-vous des saints en Suisse ? »

J’ai répondu que nous avions un Saint-Triphon, un Saint-Prex et un Saint-Saphorin. J’ai aussi cité Sainte-Ursanne, mais je n’étais pas bien sûr de son sexe. L’Empereur a ri, et il m’a questionné :

  • Que penserais-tu d’un Saint-Napoléon… Courage, sois franc, tu n’y crois guère… ?
  • Eh bien, pour dire vrai, Sire… pas tellement.
  • Un clerc de Rennes assure avoir déniché un Saint-Napoléon martyr ! vois-tu, Noverraz, la République n’aime pas les saints. Sais-tu quel saint l’on fêtait jadis le 14 juillet ?
  • Peut-être Saint-Louis… ?
  • Non, on fêtait Saint-Bonaventure ! mais tu n’as pas tout à fait tort : la monarchie fêtait jadis le saint patron du souverain, ce qui fait que, pour fête nationale, la France fêta successivement Saint-Henri, Saint-Charles, Saint-Louis et Saint-Philippe. Alors imagine un Saint-Napoléon, modeste sous-officier dans les armées célestes, et qui viendrait tout d’un coup supplanter la Sainte-Vierge, le 15 août ! …Non, mon bon Noverraz, l’Eglise est trop sage, elle ne ratifiera jamais ce saint par procuration. Rome avait déjà boudé Saint-Charlemagne, un grand homme, certes, mais un saint bien contestable et introduit en fraude par un antipape.
  • Vois-tu, Noverraz, pour moi, quand je pense à la Fête Nationale, je ne vois ni mes maréchaux, ni mes mamelouks, je vois un tambour-major. Sais-tu que les bandes de François 1er et de Henri II avaient déjà leurs « tambourins-maïours ?
  • Plus tard, il y a même eu des tambours-colonels et des tambours-généraux ! Le titre de tambour-major date d’une ordonnance de 1651. Celui dont je suis le plus fier, c’est mon tambour-major de Iéna qui, avec ses tapins, pénétra au plus fort des ennemis, assommant un Prussien entre chaque moulinet, son régiment avait traversé les lignes ennemies quand il s’arrêta. Sais-tu quel est le dernier mot de la honte pour un tambour-major ?... Laisser tomber sa canne. Dans une revue, ceci est arrivé, la canne maladroite enleva le chapeau à plume d’un général.
  • Le soir, le tambour-major se brûla la cervelle. A Lodi, j’ai récompensé un tambour-major qui, avec cinquante tambours, fit un tel vacarme que les Autrichiens, croyant avoir affaire à une armée entière, reculèrent. »

Napoléon oublie de lui parler du Décret du 19 février 1806 ! On peut, sur le portail de la BNF, voir un exemplaire de la publication du placard qui s'afficha partout. ICI Peut-être que Noverraz le sait, mais ne dit rien.

Le tableau fait penser à Moïse écrivant la Table de la Loi, Napoléon, voulait absolument donner au Peuple le Code Civile. C’est probablement ce qu’il écrit, là, sous l’œil de…St-Pierre ou Dieu ? La légende du tableau, exécuté en 1833 par Jean-Baptiste Mauzaisse, dit : Napoléon Ier couronné par le Temps, écrit le Code Civil.

GTell

A suivre

Partager cet article

Repost0

commentaires