750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Archives

Articles Récents

Liens

6 novembre 2017 1 06 /11 /novembre /2017 17:11

Sainte-Hélène, 18 avril 1816

L’île a un nouveau gouverneur : sir Hudson Lowe. L’Empereur a refusé, lundi, une invitation à dîner avec lady Moira, la femme du gouverneur des Indes.

Sir Hudson Lowe

Sir Hudson Lowe

L’Empereur nous a confié ses espoirs secrets, disant que les Alliés se lasseront d’entretenir une flotte et des troupes et se demanderont s’il n’y a pas mieux à faire de tout l’argent que nous coûtons dans cette île. « Si l’ordre revient en Europe, ce seront les rois qui auront besoin de moi contre les peuples soulevés, et je serai aussi utile à ces mêmes peuples face à leurs rois. Comme je pourrais être aussi utile en Amérique pour combattre les Anglais du Canada. »

Je n’aime pas que les femmes se mêlent de politique : Mme de Staël, cette coquine à qui j’ai interdit de s’approcher à moins de 40 lieues de Paris, m’irrite et je refuse de lire des livres écrits par des femmes. La place de la femme se situe dans le cadre du foyer et de la famille. Je suis resté très corse ! L’une d’entre elles pourtant a eu le courage de me répondre que les femmes ont acquis le droit de faire de la politique depuis qu’on leur a coupé la tête pour leurs opinions. (Est-ce d’Olympe de Gouges, dont parle Napoléon ou… qui donc?)

Chez une femme, j’admire le courage et la beauté. Ils étaient réunis chez Tereza Cabarrus qui est devenue Mme Tallien, et c’est grâce à elle que celui-ci a pu faire front à Robespierre en thermidor… Si, il y a pourtant une femme qui aurait pu faire de la politique : c’est la très belle et très désirable Mme Récamier. J’aurais fait sa fortune, mais j’étais las de ses réticences. Elle ne m’a jamais pardonné d’avoir refusé un million à son mari le banquier. J’avais fait répondre que le Trésor ne prêtait point à des gens en faillite !

Madame Récamier

Madame Récamier

Thérésa Cabarrus, la beauté selon Napoléon.

Thérésa Cabarrus, la beauté selon Napoléon.

A suivre

Partager cet article
Repost0

commentaires