750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

10 avril 2019 3 10 /04 /avril /2019 17:08

Les informations qui nous sont quotidiennement diffusés à heures fixe, sont d’une neutralité très Helvétique.

« À « X » village du canton « Y », un arbre tombe sur une voiture, blessant son occupant qui sera sauvé par son chien qui hurlait à mort sur le siège passager. »

Telle pourrait être une information du journal télévisé de chez nous. Un fait divers sans trop d’importance et certainement sans trop de détails qui pourraient révéler l’identité du chauffeur ou du chien. Le traitement de l’information très neutre, ne pas révéler des faits trop personnels ou dire pourquoi l’arbre est tombé ainsi et surtout ne pas dire à qui appartient l’arbre. Ne surtout pas faire du tort à quiconque.

À l’international, l’information est traitée de la même façon, la Suisse ne prend pas fait et cause pour untel et surtout ne pas donner trop d’opinion sur tel ou tel fait.

En ce moment on nous dit beaucoup et pourtant rien en réalité sur ce qui ce passe en Libye. Les journaux français sont plus prolixes. Les raisons sont plus claires de leurs intérêts pour ce conflit qui parait si soudain. La réalité, c’est que la France a toujours eu beaucoup d’intérêts à regarder ce que faisait la Libye, puisque cela fait plus de trente ans que la France est concernée, si ce n’est plus encore. (Total)

Les images d’actualité à propos des troubles qui ont lieux dans les environs de la capitale convoitée, nous montrent des tas de véhicules, des Pick-up, surmonté de mitrailleuses, qui roulent en file indienne. L’image veut dire voilà les combattants libyens. Tien tien ! On a déjà vu ces images, peut-être un peu plus vieilles, moins belles, moins bling-bling. Un défilé de pick-up de marque japonaise, Toyota pour être claire. Dans ce même pays, il y a trente ans on a même donné le nom Toyota à un conflit dans le sud du pays et là encore ou toujours, les français étaient impliqués. (La guerre des Toyota.)

La France est un « protecteur » du Tchad et du Mali, comme les Américains ailleurs sont protecteurs pour les mêmes raisons, les ressources pétrolières et minières. Une politique en faveur du « protecteur » sera mieux comprise de tous, alors on favorise untel plutôt que d’autres, même si c’est un méchant qui gagne le pouvoir du pays. Le Figaro.

Je reviens aux images, anciennes ou actuelles des Toyota qui se suivent devant les caméras. Pourquoi donc des pick-up de cette marque ? Pourquoi les méchants et les gentils utilisent ces pick-up et non ceux d’une autre marque, par exemple un Ford ou un Chevrolet ? Y aurait-il un secret dans cette utilisation de ce modèle de pick-up ? Eh bien Oui, c’est le meilleur, le plus solide et le plus adapté pour ces conflits. La première fois que l’on mettait une mitrailleuse sur un véhicule civile, c’est le jeune lieutenant Patton en chassant Pancho Villa qui trouva bien de faire ainsi, c’était en 1915.

Par la suite on comprit très vite l’utilité des automobiles civiles pour un usage de guérilla urbaine et des zones désertiques. La Ford T est vite devenue l’exemple américain de bien faire la chasse aux autres. Puis un jour ils décidèrent de blindé les petites voitures et c’est devenu une autre histoire.

Le Toyota Hilux est devenu celui sur qui on peut compter pour faire une guerre civile, une révolution ou simplement une petite guerre de frontière.  La 8ième génération est toujours utilisée pour les mêmes raisons que celles du passé.

Voulez-vous voire comment est solide ce pick-up ou combien il est utile aux soldats de partout? Suivez le lien ici et lisez l’article et une fois lu, cliquez sur lecture de la vidéo en fin d’article. Killing a Toyota Part 1 / Top Gear / BBC et une fois vu, lisez la part 2 et la dernière part 3 affiché dans les propositions y-tube.

Le plus solide et fiable au monde ! Ou alors les belligérants du monde entier sont dans l’erreur… dans l’ignorance du pick-up qui est encore mieux.

Notre Téléjournal ne dit rien de tout cela. Certains vont même dire que c’était mieux avant, avec Kadhafi.

Partager cet article

Repost0

commentaires