Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

5 mars 2007 1 05 /03 /mars /2007 22:00

 

Quatre ! Quatre hommes et rien de plus ; c’est ce qu’il a fallut pour que la Suisse tel que nous la connaissons existe.

 

Sinon, tous les personnages de moindre envergure dans l’histoire suisse, ne sont pas ou peu connus à l’étranger. Qui connaît Nicolas de Flüe hors de Suisse ? Les Helvètes étaient une épine dans le flanc de l’empire romain et César régla le problème sévèrement et pour longtemps. Laissez à eux-mêmes, les Helvètes sont plus ou moins intégrés dans des royaumes voisins sans pour autant être libre ou autonomes. La faiblesse de l’Empire romain laissa le champ libre aux Huns. Par la suite, probablement les Vandales, puis les Wisigoths ont du explorer un peu les territoires de l’Helvétie, il n’y a pas de raisons de l’avoir ignoré. En 486 Clovis fonde le royaume Franc. Au sud des Alpes, les Ostrogots ont leur royaume en Italie. En 774 Charlemagne à la conquête de l’Italie du Nord. 843, traité de Verdun, partage de l’Empire Carolingien. Avec Otton Ier et la naissance du Saint Empire romain germanique en 962, les Helvètes sont au beau milieu de cet ensemble impérial. L’Europe se déchire et se reconstruit à coups d’épées et de lances. Autour du massif alpin, dans les plaines et au bord des mers, ici les Vikings, là les croisés courent de toute l’Europe, par-là les Normands conquièrent la Sicile , les Mongoles jouent dans les pays de l’est, la Russie , la Pologne , la Hongrie et la Bohème. Alexandre Nevsky bat les chevaliers Teutoniques. Et là, dans les bouleversements qui règnent sur l’Europe, trois paysans montagnards se jurent une mutuelle aide en cas de pépins. 1291 sur la légendaire plaine du Grütli, l’embryon de la Suisse naissait dans l’indifférence de tous. 1515 à Marignan François Ier fait, avec la paix perpétuelle, une des composante de la Suisse futur. Une parenthèse en 1798 avec la proclamation de la République Helvétique en attendant l’Acte de Médiation de 1803 qui devient à peu près ce quelle est aujourd’hui.

 

Dans chaque ville de notre pays on devrait trouver une rue Jules César, une place Charlemagne, un square François Ier et un jardin Napoléon Bonaparte. Pourquoi rien de tout cela en Suisse ?

Par contre on trouve (peut-être), ou l’on devrait trouver :

 

Ulrich Zwingli, Joachim von Watt, Theophrastus Bombastus von Hohenheim, connu comme Paracelse, Francois de Bonivard, prisonnier de Chillon, Domenico Fontana, architecte, Kaspar Jodok von Stockalper, Jakob et Johann Bernoulli, mathématiciens, Jean Etienne Liotard, peintre, Daniel Bernoulli, mathématicien, Leonhard Euler, mathématicien, Jean-Jacques Rousseau, philosophe et écrivain, Salomon Gessner, poète et peintre, Horace Benedict de Saussure, physicien, Jacques Necker, financier et homme d'état, Johann Caspar Lavater, philosophe, Johann David Wyss, écrivain, Johann Heinrich Pestalozzi, enseignant et écrivain, General Frederic de Laharpe, tuteur du Tsar Alexandre Ier, Guillaume Henri Dufour, général de l'armée Suisse, Leopold Robert, peintre, Albert Bitzius connu comme Jeremias Gotthelf, écrivain, Rodolphe Toepffer, connu pour ses dessins, Johann Ludwig Burkhardt, découvreur de Pétra et d’Abou Simbel,  Louis Agassiz, géologue, Nikolaus Riggenbach, ingénieur (a construit les trains à crémaillère), Jacob Burckhardt, philosophe, Gottfried Keller, poète, Henri Frederic Amiel, écrivain, Conrad Ferdinand Meyer, Arnold Böcklin, peintre, Henri Dunant, fondateur de la Croix-Rouge , Cesar Ritz, homme d'affaires et hôtelier, Carl Spitteler, poète, Ferdinand Hodler, peintre, Ferdinand de Saussure, linguiste, Felix Valloton, peintre, Carl Gustav Jung, psychoanalyste, Charles Ferdinand Ramuz, écrivain, Adrien Wettach connu comme Grock, Ernest Ansermet, chef d'orchestre, Frederic Sauser connu comme Blaise Cendrars, écrivain, Edouard Jeanneret Gris connu comme Le Corbusier, architecte, Frank Martin et Arthur Honegger, musiciens, Michel Simon, acteur, Alberto Giacometti, peintre et sculpteur, Mario Botta, architecte, Hans Erni, peintre, Jean Tinguely, sculpteur, Max Frisch, écrivain, Friedrich Dürrenmatt, écrivain.

 

je peux ajouter: Walter Supersaxo, Mathieu Schiner, et aussi...

 

En connaissez-vous d’autres ?

Probablement oui ! Et si vous connaissez des femmes, faites moi savoir.

 

 

Johann Augustus Sutter 1803 – 1880 Aventurier.

François-Louis Cailler 11 juin 1796 à Vevey - 6 avril 1852 à Corsier sur Vevey, l’un des pionnier du chocolat en Suisse.

Philippe Suchard à Neuchâtel, 9 octobre 1797 à Boudry - 14 janvier 1884 à Neuchâtel.

Amédée Kohler inventeur du chocolat aux noisettes en 1828.

Henri Nestlé la première farine lactée 1866 et le chocolat au lait c’était en 1830.

Jean Tobler ouvre son premier magasin en 1867 et fabrique le Toblerone, le nom vient de Tobler et de Torrone, le nom italien du nougat au miel et aux amandes, 1899.

David Sprüngli fonde l’entreprise familiale en 1845 à Zurich et en 1899 rachète la manufacture de chocolat de Rodolphe Lindt à Berne.

Julius Michael Johannes Maggi.9 octobre 1846 à Frauenfeld - 19 octobre 1912, il fonda la maison Maggi en 1884.

 

 

 

César Ritz César Ritz peut être considéré comme le père de l'hôtellerie moderne. Il est né à Niederwald, village du Haut-Valais. 1850 - 26 octobre 1918 à Küssnacht.

 

Jean William Fritz Piaget 9 août 1896 à Neuchâtel - 16 septembre 1980 à Genève.

Jules Piccard  1840 - 1933

August Piccard 28 janvier 1884 à Bâle - 24 mars 1962 à Chexbres.

Jacques Piccard né le 28 juillet 1922 à Bruxelles

Bertrand Piccard né à Lausanne en 1958

Albert Hofmann né à Baden en 1906 – père du LSD

Emil Orcitirix Gustav Forrer (19. Février 1894- 10. Janvier 1986): contribua au déchiffrement du Hittite hiéroglyphique.  

 

Un des grands-pères de la topologie Leonard Euler (1707-1783) effectua initialement des études théologiques à Bâle. Le fameux Jean Bernoulli remarqua ses aptitudes en Mathématiques et lui conseilla de changer d’orientation. Euler devint l’un des plus grands mathématiciens de tous les temps et un des premiers chercheurs à se consacrer à un domaine qui devait plus tard prendre le nom de topologie. Les vieux ponts qui ont conduit à la théorie moderne des réseaux L’une des formes les plus pratiques de la topologie est constituée par la théorie des réseaux ; elle s’applique à la détermination des réseaux électriques ou de télécommunication et aux problèmes d’économie. Ce procédé fut imaginé par Leonard Euler qui résolut deux problèmes relevant de cette science. Résultat d’une simple coïncidence, ces deux problèmes qu’il croyait indépendants relèvent l’un et l’autre de la théorie des réseaux.  Les deux casse-tête qui retinrent l’attention d’Euler avaient trait l’un et l’autre à des problèmes mettant en jeu des réseaux de lignes joignant un certain nombre de points. Le premier était celui des ponts de Koenigsberg. Ces sept ponts, disait-on, ne pouvaient être traversés à la file au cours d’une même promenade sans que le promeneur ne fût amené à repasser la rivière par un des ponts déjà empruntés, mais nul ne connaissait la raison de cette assertion. Euler comprit qu’un principe mathématique était en jeu, aussi décida-t-il de trouver une démonstration qui expliquait cette impossibilité.    Le second des problèmes d’ordre topologique concernait le polyèdre, ce solide possédant un certain nombre de faces et qui peut être défini comme un ensemble de points et de lignes situés dans un espace à trois dimensions. L’étude de ces solides révéla à Euler que quelque soit le nombre de face d’un polyèdre il existe des relations numériques entre le nombre de ses sommets, celui de ses faces et celui de ses arêtes. Ce résultat, qui porte encore le nom de « formule d’Euler » est expliqué ci-dessous : Euler démontra que dans tout polyèdre la somme du nombre de face et du nombre de sommets est égal au nombre des arêtes augmenté de 2. La formule s’écrit s + f = a + 2. Le cube, par exemple, a huit sommets et six faces, il a donc 12 arêtes. La formule s’applique à des solides de forme plus complexe, tel le polyèdre à 240 faces. Ce rhombo-cosidodecahèdre à faces étoilées a toujours 360 arêtes et 122 sommets.

 

 

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_C%C3%A9sar

http://www.myswitzerland.com/fr/offer.cfm?category=Activities_Excursions&subcat=Discover%20and%20Explore&id=36456

http://www.linternaute.com/histoire/motcle/217/a/1/1/charlemagne.shtml

 

 

 

 

 

 

Le Major Davel, 20 octobre 1670 à Morrens - 24 aveil 1723 à Vidy. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires