Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 13:41

 

Commentaires


Pourquoi Hitler n’a pas attaqué la Suisse ?

 

La Campagne de France amène les Allemands là où la Ligne de démarcation a été tracée au moment de la signature de l’Armistice. A ce moment précis la Suisse, de Genève à Saint-Gingolph, la frontière sud était ouverte sur la France de Vichy. Ce qui irritait Hitler, qui a tout fait pour que l’Armée viole la ligne de démarcation ou crée les conditions souhaitées, en destructions d’ouvrages ferroviaires, pour isoler la Suisse. Heureusement, l’Armée a ses règles et son honneur que le général Halder qui n’aimait pas Hitler, a fort heureusement respecté les accords de l’acte d’armistice. Donc le « Trou Suisse » n’a pas été fermé, du moins jusqu’à l’année 1942 à l’occasion de l’invasion par les Allemands de la Zone libre. En 40, les préoccupations d’Hitler qui préparait l’opération « Otarie », l’invasion de l’Angleterre, est confronté à plus sérieux adversaire, les Anglais. Pour Hitler il était impératif que la Suisse soit entièrement isolée pour faciliter la prise du pays qui dès les effets d’un blocus stricte aurait mis le pays à genou et les politiques auraient négociés la reddition de l’armée et permis les Allemands d’entrer et d'occuper la Suisse sans bataille. Ces conditions n’étant pas réalisées, il aurait du faire la guerre à la Suisse et comme on l’a vu, il fallait des moyens conséquents, qui heureusement pour nous, étaient requis sur la Manche.

 

P.S. N’oublions pas qu’Hitler était « La Direction politique », un « Guide » le « Führer », qui soumettait à la « Direction militaire », au « Chef des Armées » le Général Keitel qui était chargé de concrétiser les désirs du « Guide ». Hitler avait choisi Keitel pour pouvoir le manipuler plus facilement que d’autres généraux plus compétents, d’où des erreurs et maladresses tactiques sur le terrain et impossibilité pour Keitel de s’opposer à Hitler dans l’idée de l’invasion de la Russie.

 

GTell.

Partager cet article

Repost 0

commentaires