Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 17:21

 

 

Déjà 208 projets d’hymne national ont été déposés auprès de la Société suisse d’utilité publique. Tel est l’information qui circule ces jours dans nos journaux et à la télévision ou radio. En effet, en cette période du Mondial, on s’est aperçu que nos joueurs ne chantaient pas vraiment l’hymne national comme le font les brésiliens par exemple. La faute à un texte vieillot et une mélodie qui donne envie de dormir ou à défaut de chanter un autre hymne. L’écoute des hymnes de nos voisins donne envie et parfois on se surprend à chanter la Marseillaise que l’on connait mieux que notre propre hymne.

 

En 1961, quand l’on a choisi cet hymne, c’étaient en remplacement de celui qui nous servait depuis déjà plus d’un siècle, le God save the Queen, avec des paroles Suisse, Rufst du, mein Vaterland, et en français,  O Monts indépendants. 

Depuis 1850, le God save the King (ou Queen, selon qui règne.) était donc notre hymne et on en était très heureux ainsi. Puis l’hymne nouveau, vite annoncé comme provisoire, est apparu comme très soporifique. De 1961 à nos jours, ce provisoire qui dure est en train de changer et c’est dans les intentions de tous que le renouvellement de notre hymne est demandé. Mais à la lecture des exigences demandées aux auteurs et compositeurs, je doute que l’on arrive à un résultat heureux. En effet, on doit dans la nouvelle mélodie retrouvé quelque peu celle d’aujourd’hui, les paroles devront se fonder sur le sens et l'esprit du Préambule de la Constitution fédérale suisse : « Au nom de Dieu Tout-Puissant! Le peuple et les cantons suisses, Conscients de leur responsabilité envers la Création, Résolus à renouveler leur alliance pour renforcer la liberté, la démocratie, l’indépendance et la paix dans un esprit de solidarité et d’ouverture au monde, Déterminés à vivre leurs diversités dans le respect de l’autre et l’équité, Conscients des acquis communs et de leur devoir d’assumer leurs responsabilités envers les générations actuelles et futures, Sachant que seul est libre qui use de sa liberté et que la force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres »

 

Allez faire un hymne nouveau avec ça demandera beaucoup d’imagination et de courage.

 

Pourquoi un chant ? À chaque fois que l’on chante en Suisse, la cacophonie est de rigueur puisqu’il est chanté en quatre versions différentes et que ça embrouille et mélange notes et paroles pour finir en eau de boudin autour d’un feu de premier août. Des pays ont un hymne sans chant et cela va bien aussi.

 

Pour ceux qui ont connu l’ancien hymne : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rufst_du,_mein_Vaterland

 

Pour ceux qui ont oublié la mélodie :


 

 

GTell, Internet

Partager cet article

Repost 0
Published by G.Tell - dans Actualité
commenter cet article

commentaires