Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 16:36

 

 

G


gagui, n. f., fille ou femme « qui a beaucoup d’embonpoint et d’enjouement » écrit DEVELEY qui la distingue de la gaupe, « femme malpropre et désagréable » ; femme mal attifée et aussi de mauvaise vie (PIERRE-HUMBERT).

galais, -se, adj., joli. En patois, « galé, -sa » (PIERRE-HUMBERT).

galetas, n. m., bûcher aménagé dans les comble (PIERRE-HUMBERT). Sobriquet donné à un grand diable.

gandoise, n. f., histoire, sornette, gaudriole.

ganguiller, v. intr., pendre en se balançant ; pendiller ; v. pron., grimper avec agilité PIERRE-HUMBERT, REYMOND-BOSSARD, p.176).

gargouiller, v. intr., produire un bruit analogue à celui de l’eau tombant d’une gargouille.

gâtion, -onne, n. m.-f., enfant gâté, couvé par sa mère (LUGRIN, p. 68).

goger, v. tr., couver, se préparer en parlant d’une maladie (LUGRIN, p. 27) ; se dit également des tonneaux, des brantes qu’on met goger dans l’eau pour faire gonfler le bois (PIERRE-HUMBERT).

golée, n. f., gorgée. Exemple : « Avaler une golée d’eau » (PIERRE-HUMBERT.

gonfle, n. f., congère, amas de neige soufflée par le vent (LUGRIN p. 28) ; adj., soûl, ivre. Exemple : « Il est fin gonfle. » A donné : gonflée, n. f., soûlerie.

gouille, n. f., flaque d’eau, petite mare. Du patois « golye » (CHESSEX-SCHÜLE).

gotrodzet, n. m., partie de la gorge du porc où se fait la saignée. Cette chair, imbibée de sang, doit être consommée le jour même de la boucherie. On la mange ordinairement avec des pommes de terre, plus rarement avec des pommes.

Goutte-au-nez, n. m., sobriquet donné, selon PERROCHON, à qui n’est pas de la Croix-Bleue !

gratte-à-cul ou grattecul, n. m., cynorrhodon (HUMBERT, p. 35).

greubons, n. m. pl., résidus de la fonte du lard. En cuisine, on en fait des taillés (VIDOUDEZ-GRANGIER, p. 177).

griet ou grillet, n. m., grillon, insecte de couleur verte. C’est la raison pour laquelle on a donné, à Payerne, le sobriquet de griet aux radicaux, alors que les libéraux, dont la couleur est le noir, sont les cafards (voir ce mot).

gruler, v. int., trembler, frissonner, grelotter ; t. tr., secouer les branches d’un arbre pour en faire tomber les fruits (REYMOND-BOSSARD, p. 176).

gueiupe, n. f., femme de mauvaise vie.

guillon, n. m., petite cheville de bois servant à boucher le trou fait au tonneau pour tirer le vin (PIERRE-HUMBERT, LUGRIN, p. 37-38). Le guillon est l’emblème de la Confrérie vineuse du même nom.


J


Jour de semaine, n. m., jour ouvrable (PIERRE-HUMBERT).


L


louftingue, adj., un peu fou, imbécile. Comme loufoque, vient de louf, transformation argotique de fou (PETIT-ROBERT).

luge, n. f., gros traîneau d’attelage servant à transporter le bois, la pierre, le foin, le fumier ; petit traîneau de glisseur (glissette ou lugette d’enfant) dont le dessus est à clairevoie (PIERRE-HUMBERT).

 

GTell. Le langage des vaudois.

Partager cet article

Repost 0
Published by G.Tell - dans curiosités
commenter cet article

commentaires