Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 18:06

 

8-le-defile.jpg

 

   C’est la fin d’une relève. Déjà, dans la vallée, d’autres troupes, garde montante, ont remobilisé. Garde descendante, nous leur avons passé la consigne sacrée. Mais avant que retentisse le « Rompez vos rangs » le bataillon s’est massé sur une prairie, quelque part sur le coin de terre qu’on lui a confié la mission de garder. (Point trop en dire, chut !)


   Le Commandant a adressé quelques mots à ses soldats. Puis le bataillon a pris congé de son emblème qui a passé devant le front des hommes immobiles et figés, tandis que la fanfare jouait : Au drapeau. (Une horreur de musique.) La compagnie d’honneur l’a conduit ensuite à l’arsenal, cependant que les gens du village le saluaient avec respect. Ensuite le bataillon a défilé une dernière fois devant son Commandant, et c’était comme si chaque homme, par le regard confiant et fier à la fois qu’il plantait dans le regard du Chef, prenait personnellement congé de lui.

 

   Demain, nous serons de nouveau des civils. Après la joie du retour et les premières effusions familiales, d’autres préoccupations nous assailliront. La vie est dure aussi, à l’arrière. Deux ans de mobilisation presque ininterrompue ont changé la face de bien des choses. Les questions sont devenues des problèmes. Les soucis quotidiens que le service estompe un peu et rejette à l’arrière-plan reparaissent un à un avec une acuité nouvelle. Tout est plus difficile. Mais qu’importe. Nous devons servir. Nul ne sait quand le pays aura à nouveau besoin de nous. Mais ce que chacun sait, ce que chacun sent au plus profond de lui-même, c’est qu’il suffira que sa voix se fasse entendre pour qu’il réponde : « Présent ! » Car le serment du 3 septembre 1939 vaut toujours et ne prendra fin qu’avec nos vies. « Oui, nous veillons sur toi, Patrie !... »

 

GTell, Le Régiment de Fribourg vous parle...

Partager cet article

Repost 0

commentaires