750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Archives

Articles Récents

Liens

28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 14:42

Le magistrat légifère pour des prunes, leur abondance et leur conversion en eau-de-vie pouvant être très préjudiciables à la santé de la population.

Aux trois portes de la ville de Genève, les gardes redoublent d’attention.

L’eau-de-vie est suspecte

[Ne Faudrait pas que le citoyen s’enivre et fasse désordre dans la « Rome Protestante ».]

Source du document, Des Siècles d’Histoires à Genève, de Georges DETERSANNES, Spicilège Extime.

Partager cet article
Repost0
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 15:16

En 1615, 1652 et de 1635 à 1670, les pays et cités suisses connurent de désastreuses épidémies de peste. Le souvenir de ces ravages et crainte de récidives, restèrent vivaces pendant tout le XVIIIe siècle, d’autant plus que ce fléau avait terriblement frappé Marseille en 1720 et 1721.

Son apparition dans l’Europe du Sud-Est, l’Asie mineure et l’Egypte, tint le pays en haleine ; mais le danger fut heureusement écarté.

La peste

[On du beaucoup prier.]

Source du document, Des Siècles d’Histoires à Genève, de Georges DETERSANNES, Spicilège Extime.

Partager cet article
Repost0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 15:42

Rage – Maladie qui ôte la raison, qui transporte de Fureur. On n’a point connu d’autre remède à la rage que de plonger les gens dans la mer. La rage est un venin qui ne parait qu’au bout de 9 jours et souvent longtemps après. La rage se communique. Il faut étouffer les gens saisi de rage. On appelle autrement ce mal hydrophobie, et ceux qui y sont tombés n’en guérissent jamais, si ce n’est quand ils se peuvent connaître en un miroir, parce que c’est une marque que le venin n’a pas encore occupé les parties animales.

.

Dictionnaire Universel Antoine Furetière 1690.

La rage

Signé, De ROCHEMONT

[On ne dit quel est le poison utilisé, il semble que tous savent de quoi il s’agit.]

Source du document, Des Siècles d’Histoires à Genève, de Georges DETERSANNES, Spicilège Extime.

Partager cet article
Repost0
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 15:16

Boutiques fermées, voitures en stationnement obligatoire, allées et venues prohibées dans les rues, sur les places et promenades publiques durant les heures de sermon, donnent, sauf désordre, l’aspect normal de l’ancienne Genève aux premières heures dominicales, et reflètent la grande estime accordée à la prédication : Annonce de La Parole de Dieu.

Qu’est-ce qu’on fait dimanche ?

[Remarquez que l’on parle d’heures de sermon, au pluriel.]

Signé, De ROCHEMONT. [Ami De Rochemont, membre du Conseil des Deux-Cents (1764-1770), auditeur du Conseil des Deux-Cents (1765), sautier du Conseil des Deux-Cents (52e, 1766-1769), conseiller du Petit Conseil (1770-1792), secrétaire d’Etat de Genève (1776-1793)]

[Sa plus jeune et dernière fille, Sara Adélaïde de Rochemont 1767-1830, épousera un Pictet, connu par la suite sous le nom de Charles Pictet de Rochemont. (Célébrité genevoise.)]

[Ainsi on ajoute une particule pour s’élever un peu plus.]

Source du document, Des Siècles d’Histoires à Genève, de Georges DETERSANNES, Spicilège Extime.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 16:21

.

A fait nouveau, nouveau conseil. La décision prohibitive du 12 décembre 1770 devient sans objet.

Marche arrière, mais avec des restrictions

Les pâtissiers et autres « faiseurs » ont cependant à se présenter devant l’instance compétente pour le ravitaillement frumentaire (la chambre des Blés) et à s’abstenir de donner à boire et à manger dans leurs boutiques et magasins.

Signé, LULLIN

Source du document, Des Siècles d’Histoires à Genève, de Georges DETERSANNES, Spicilège Extime.

Partager cet article
Repost0
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 15:32

La « poudre à poudrer » alors en usage, était à base de farine. Le souci du bien public invite l’autorité à freiner la « grande consommation » de friandises et de poudre contribuant, à son sens, à la cherté des produits de première nécessité.

De prudents approvisionnements en blé réduisirent cependant le danger de disette que Genève courait en cette année 1770.

Farine et poudre à poudrer…

[Ces dames et ces messieurs utilisent-ils trop de poudre à poudrer les cheveux au point de manquer de froment et devoir interdire les pâtisseries ?]

Farine et poudre à poudrer…

Signé, J.J. de Chapeaurouge. (Jean-Jacques de Chapeaurouge, conseiller d’Etat de la République de Genève et chevalier de l’ordre de l’aigle rouge de Brandebourg.) (Vieille famille genevoise, depuis le XVIe siècle.)

Source du document, Des Siècles d’Histoires à Genève, de Georges DETERSANNES, Spicilège Extime.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 15:32

Facilitée par un meilleur entretien du réseau routier occidental, l’amélioration des transports, y compris des échanges de lettres, vaut à Genève une organisation appropriée.

La Poste

Il fallait quatre jours à la poste ordinaire en diligence pour porter une nouvelle de Paris à Genève. Exceptionnellement, un courrier exprès faisait le même trajet en 36 heures. La nouvelle de la prise de la Bastille fut ainsi connue à Genève dès le 16 juillet 1789.

Source du document, Des Siècles d’Histoires à Genève, de Georges DETERSANNES, Spicilège Extime.

Partager cet article
Repost0
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 16:38

En ce siècle comme en tant d’autres, la police de la circulation tient compte des inconvénients et dangers de la traction hippomobile, autant que des conditions et exigences urbaines. L’usage des carrosses et équipages est prohibé dès la fermeture des portes de la ville : ces véhicules ne devaient en principe servir qu’aux déplacements entre la cité et la campagne.

La circulation à Genève, difficile et accidentogène

[Déjà l’amende salée et la prison pour les fautifs.]

Signé, LULLIN qui peut être celui-ci : Ami Lullin

Source du document, Des Siècles d’Histoires à Genève, de Georges DETERSANNES, Spicilège Extime.

Partager cet article
Repost0
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 15:55

Je voulais scanner mon billet de 50 francs pour vous montrer ce qui arrive de gratter avec son ongle l’inscription « Cinquante Francs » imprimé sur une bande de plastique, et bien je n’ai pas fait de scanne, impossible, la sécurité du billet fonctionne bien, mon scanner m’a dirigé sur un site officiel, qui explique les règles à suivre si l’on est journaliste, etc. impossible de scanner un billet nouvelle génération.

Bref, je n’ai pas le choix que de trouver une image sur Internet pour illustrer mes propos.

Pour faire simple, je fais un copier/coller d’un article trouvé en même temps que l’image.

Le nouveau billet de 50 francs vient à peine de sortir que le dernier membre de la famille des billets suisses présente déjà des défauts évidents. Pour la BNS, cependant, cela ne constitue pas un problème.

La semaine dernière, la Banque nationale suisse a enfin lancé son nouveau billet de 50 francs après six ans de retard. Cependant, seulement quelques jours après son lancement, le nouveau moyen de paiement présente déjà des défauts manifestes. Alors qu'une partie de l'impression s'enlève facilement à l'ongle, le billet se fendille et perd de sa couleur lorsqu'on le plie.

Il suffit de gratter légèrement avec l'ongle pour faire disparaître l'inscription «Cinquante Francs» ou «Cinquanta Franchi».

Il suffit de gratter légèrement avec l'ongle pour faire disparaître l'inscription «Cinquante Francs» ou «Cinquanta Franchi».

La BNS reste imperturbable face à ces reproches. Le fait que l'inscription s'enlève facilement ou que le billet déteigne dès qu'on le touche avec des doigts humides ne constituerait pas un problème. «La résistance des nouveaux billets et de leurs différents éléments de sécurité a été attestée au moyen d'analyses approfondies et répond entièrement aux exigences de la BNS», a confié la porte-parole de la BNS Silvia Oppliger à la demande du journal «Blick». Qui plus est: «Les cas d'utilisation inadéquate ou d'endommagement volontaire d'un billet ou de ses éléments de sécurité ne sont pas rares.»

Le papier se fendille

Un autre problème apparaît lorsque le billet est plié et déplié à plusieurs reprises. Le papier se fendille, en particulier lorsque le billet est plié dans le sens de la longueur. Dans ce cas, la bande en plastique qui orne le billet a tendance à se fissurer. D'après la BNS, les billets conservent leur valeur même lorsque certains éléments de sécurité sont endommagés. «Un billet se compose de plusieurs éléments de sécurité et conserve sa valeur même lorsque certains éléments ne sont plus distinctement reconnaissables suite à une utilisation inadéquate», a déclaré la BNS dans un communiqué officiel.

Article et Photo: Bluewin

Partager cet article
Repost0
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 16:26

Après les mineurs qui se sont vu interdire la location de chambres, voici les paysans menacés de prison et d’amendes.

Mise en garde et menaces

[Regardez le texte, comment est écrite « amende arbitraire », est-ce l’imprimeur ou l’Administration qui fait la faute, à croquer ?]

Signé, PICTET, sans prénom, il est difficile de trouver lequel des nombreux Pictet est celui-ci.

Source du document, Des Siècles d’Histoires à Genève, de Georges DETERSANNES, Spicilège Extime.

Partager cet article
Repost0