Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 16:23

.

Un petit article sur notre Poste, le Géant jaune, qui engrange des millions de bénéfices, s’illustre comme toujours depuis ces dernières années, par l’annonce de fermeture d’office de poste un peu partout dans le pays.

 

Le journal du matin, a relevé pour nous la situation, avec humour.

C'est bien la Nôtre

C'est bien la Nôtre

.

L’organe de surveillance de La Poste, PostCom, a souligné hier que le géant jaune ne doit pas fermer ses offices uniquement pour des raisons de rentabilités.

 

Les chiffres sont effarants. Il y avait 3396 offices en 2001. 2424 en 2005. 1955 en 2010. 1323 l’an dernier. Selon nos projections en 2032 ou 2033, il ne devrait rester qu’un seul bureau de poste. Il sera à Zurich. L’attente sera monstrueuse. Mais rassurez-vous : on y vendra toujours des coques de smartphone avec des oreilles de Mickey.

Poste où vas-tu ?

.

Voilà qui est dit ! Préparez-vous à vous lever tôt pour prendre l’autoroute et aller à Zurich, poster une carte postale pour votre voisin. Et pas certain qu’elle sera délivrée, puisque toutes maisons isolées, la Poste ne passera pas et qu’il faudra retirer la carte postale à l’office de poste… donc à Zurich.

 

Absurde ? oui, il me semble en effet, mais alors que faisons-nous pour arrêter La Poste.

Mais quoi ?

Mais quoi ?

Repost 0
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 17:23

.

Tous menteurs ou est-ce les politiques ou les journalistes.

.

La question est posée.

.

Voici ce que je pouvais lire dans un journal du matin, qui nous relatait ce qui ce passe aux Chambres fédérales.

.

« Les Chambres fédérales ont dû avaliser la perte de 215 millions de cautionnement pour la marine marchande helvétique qui date de la guerre froide. Un bouillon que personne n’a vu venir. Christian Levrat PS/FR a résumé : « Nous avons le choix entre dire oui ou oui et c’est une alternative qui ne réjouit pas un politicien. » Cette caution représente environ 55 francs pour chaque ménage helvétique. »

.

Curieux et comme j’aime bien les bateaux, je me suis penché sur ce qui est dit.

Qui croire ?

.

Première chose, je cherche la confirmation des chiffres annoncés. Les 215 millions c’est ok, les 55 francs pour chaque ménage, nécessite de savoir combien de ménage sont dénombrés par l’Administration fédérale. J’ai trouvé la page « Ménages » de l’Office fédéral de la statistique, qui donne le chiffre suivant : 3'631.4 en milliers, ce qui donne donc 3'631.400 ménages.

.

Après division de 215 millions par 3'634.400 ménages, j’obtiens le total suivant : 59,20 et non 55 environ.

.

Alors où est l’erreur ? Et pourquoi faut-il que ce soit seulement les ménages qui paient ?

 

Pourquoi n’est-ce pas la population « entière » qui paierait ?

.

Sur la même page de l’Office fédéral de la statistique, sous « Population », m’apprend que nous sommes 8'417.7 en milliers, soit 8'417.700 personnes.

.

Si l’on reprend les 215'000.000 de francs divisé par la population, cela donne : 25.54 francs par personne !

.

Est-ce que je vous ai bien informés ?

 

Soyons vigilant !

Repost 0
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 17:01

.

Chez nous et ailleurs, ceux qui utilisent ces mots, parlent le bon français. Puisque nous comptons en base dix, il faut dire, dix, vingt, trente, quarante, cinquante, soixante, septante, huitante et nonante. La forme Mixte des Français de France, qui dit, soixante-dix, quatre-vingt et quatre-vingt-dix, alors qu’ils avaient bien commencé, ils finissent par nous embrouiller les oreilles.

Septante, huitante et nonante.

.

De nombreux sites Internet nous en parlent, avec, même des français qui demandent à compter comme nous.

.

Le site SWISSINFO.CH a publié un très bon article sur le sujet que je vous invite à lire : ICI

Repost 0
Published by G.Tell - dans curiosités humour
commenter cet article
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 17:17

.

Tourist Trophy, tel est le nom de la plus dangereuse course de motos. Cela se passe sur l’île de Man en Angleterre. Les essais commencent ce week-end puis début juin les courses.

.

Des pilotes célèbres ont participés à ces courses, « mortelles » pour certains, et dangereuses pour le public. Les crashs au TT

.

Un nom m’est resté en tête depuis mes dix ans, Florian Camathias, coureur de sidecar, de nationalité Suisse. En 1963, il gagna en catégorie sidecar, le Tourist Trophy. Malheureusement, deux ans plus tard, il se tua à Brands Hatch, en Angleterre. Un résumé de son histoire sur Wikipédia, en anglais.

Florian Camathias

Florian Camathias

.

La tradition des sidecars suisses, n’est pas une légende, les garagistes compétiteurs de courses motos et de sidecars, ont étés nombreux dans le pays. Le tenant du titre aujourd’hui, l’Anglais Tim Reevers avec son passager français Gregory Cluze, sur une moto : LCR-Kawasaki ZX-10 de construction suisse.

.

Le Championnat du Monde Side-car, c’est ici. Vous y verrez la liste des champions, le drapeau suisse a une honorable place de champion, douze fois, voir plus en comptant les passagers suisses qui devinrent champions avec un pilote d’une autre nation.

Repost 0
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 16:19

.

Voilà que la réussite de Sion en finale de la Coupe de Suisse, 13 participations et victoires, s’est finie jeudi face à Bâle. La quatorzième victoire cherchée par les valaisans, n’a pas trouvé grâce aux yeux du Destin.

.

Le club valaisan ayant couvert ses étoiles par autant de coupes, il (le Destin) a jugé que cela suffisait. Et où aurait-elle été mise cette quatorzième coupe, sur quelle étoile ?

.

On finissait par aimer cette coupe, bientôt centenaire, elle qui du haut de ses 48,5 cm, pour un poids de 6,86 kilos d’argent, regarde les finales se succéder ainsi depuis 1925.

Essayé… pas pu !

.

C’est un banquier, lausannois, qui aimait le sport, qui offrit la coupe à l’ASFA, info RTS ici.

.

L’homme qui donna ainsi une coupe, était un membre d’une prestigieuse famille, celle des SANDOZ.

.

Les informations ci-dessous, en relation avec « l’homme de la coupe », sont tirées du site de la Société Neuchâteloise de Généalogie.

.

Aurèle Gilbert SANDOZ, financier, banquier, administrateur, célibataire,

.

° 15.01.1884 à Bâle, + 05.02.1952 à Montreux. Premières écoles à Château-d'Oex où il passa une partie de son enfance. Poursuit ses études à Lausanne, Berlin, Leipzig et Heidelberg où il obtint son doctorat en droit en 1908.

.

Il est associé avec son cousin Robert de Meuron-Marcel (1853-1935) dans la banque privée « de Meuron & Sandoz » à Lausanne dès 1912. Devient aussi administrateur de la société chimique de son père à Bâle, où il y siège en tout pendant 42 ans, vice-président (1929-35), puis président (1935-51), et président d'honneur. Fait partie de multiples conseils d'administration, comme la Compagnie du Chemin de Fer Lausanne Ouchy et des eaux du Bret 1931-51, du Beau-Rivage Palace à Ouchy, de l'UBS, des Hôtels Seiler à Zermatt 1942-52, de nombreuses sociétés moins connues. Il avait acheté un pâturage non loin de Château-d'Oex, au pied de la Gumfluh, pour en faire une réserve de chasse et un jardin botanique.

.

Il fit partie de nombreux comités : -Conservatoire de Lausanne, -membre honoraire de l'Union Sportive de Lausanne, il donna aussi en 1925 la fameuse Coupe suisse de football, membre d'honneur du Lausanne-Sports et membre de l'Association suisse de football et d'athlétisme. -Membre honoraire du Cyclophile Lausannois. -Président des Cuisines scolaires dès 1941. -Membre des Belles-Lettres de Lsne 1903-08...

.

Nommé bourgeois d'honneur avec son frère Edouard de Château-d'Oex le 30.09.1948. -Domicile : avenue Juste-Olivier à Lausanne.5

Repost 0
Published by G.Tell
commenter cet article
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 17:35

Qualifiant d’abord un bovidé maigrelet, le mot de grolle s’est ensuite étendu à la vache en général, qu’elle soit décharnée ou en pleine peau : « C’est l’heure d’aller rentrer les grolles ». En français, par contre, une grolle peut être un soulier ou une corneille, au choix, alors qu’au Piémont, il s’agit d’une cafetière en bois en forme de courge, à plusieurs goulots, par lesquels l’on tète le café parfumé au génépi.

Repost 0
Published by G.Tell - dans humour
commenter cet article
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 15:57

.

Loin d’être la juste solution, puisqu'une fois à gauche, une fois à droite, le pays est dans une balance à mouvement alternatif.

La fin du bipartisme à la française ?

Le déséquilibre est possible, toujours à gauche ou toujours à droite, pendant de longues décennies. On dit que la France est de droite, alors que si la gauche arrive au pouvoir, c’est juste pour un temps, non définitivement ou pour un long temps. La liste des gouvernements de la cinquième République est majoritairement de droite.

Aujourd’hui, un président qui n’est pas de gauche, il l’a dit, forme un gouvernement qui est un mélange entre gauche, centre et droite. Révolution dans les esprits des français qui ne savent pas faire de compromis, soit l’on est de gauche, soit l’on est de droite, mais pas des deux, impossible.

On débat sur les plateaux de télévision de ces nouveautés et des personnalités qui forment le nouveau Gouvernement. Les Législatives au mois de juin, fera pencher la balance d’un côté ou de l’autre, sans qu’une majorité gouvernementale centriste ne s’organise d’elle-même. Il y aura lutte et probablement de grandes batailles sur le terrain national, avant l’apaisement souhaitable pour gouverner.

Les compromis devront être présent dans la parole de ceux qui veulent la réussite du président, et même chez certains adversaires de celui-ci, pour un apaisement général et pour que la France redémarre sur une base solide. Les journalistes devront apprendre que ce n’est pas déshonorable, de dire « compromis ».

La critique est facile dans le système du bipartisme, si le pouvoir est à droite, ceux de gauche crieront fort pour critiquer et inversement, quand la gauche est au pouvoir. Mais les compétences sont partout, autant à gauche qu’à droite, alors mélangeons, cherchons ces compétences et gouvernons, c’est ce qui arrive aujourd’hui avec le nouveau président. Une chance pour la France, d’entrer dans une social-démocratie, qui engendre les réformes nécessaires au succès.

À suivre attentivement les Législatives, qui va montrer si les Français osent suivre leur président dans le changement en abandonnant un peu, le bipartisme monolithique. Sinon, le gouvernement d’Édouard Philippe devra être remanié très vite, probablement pour la rentrée de septembre. L’été sera chaud. 

GTell

Repost 0
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 16:17

Nous savons qu’un officier suisse avec le grade de général, est sur la ligne de démarcation entre les deux Corées. Nous savons aussi que le grade le plus élevé en Suisse est colonel.

Les autres membres des armées à charge de surveillance des accords d’armistice des deux Corées, sont tous généraux. Alors, pour que notre colonel ait lui aussi droit à la parole, il a le grade de général, bien que celui-ci n’est valable que le temps de la charge sur la frontière. Et depuis le milieu des années nonante, seule la Suède et la Suisse perpétuent la mission.

À quoi bon ! La question reste ouverte et semble de plus en plus importante au vue des tensions actuelles entre les deux Corées. Car il ne faut pas oublier, que l’armistice ne signifie pas accord de paix, non, c’est juste un arrêt des hostilités. Techniquement, les deux Corées sont toujours en guerre.

Suisse-Corée 2017

.

La délégation suisse est composée de cinq hommes.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas les deux pays neutres qui s’opposeront à une attaque quelconque, avec si peu d’hommes. Le rôle diplomatique n’est même pas à ce niveau, sur la frontière, mais bien entre Washington, l’ONU, la Chine et peut-être les Coréens.

.

Une présentation sur les 64 ans de présence suisse sur la DMZ, c’est ici.  

Bien sûr, seul la Suisse parle de ça, la présence des neutres sur la frontière coréenne ne semble intéresser personne. Surtout pas les journaux français, qui eux ont deux approches, l’une l’ignorance et pour l’autre des reproches envers la Suisse et ses accointances avec la Corée du Nord. Comme le fait que nous avons eu le « privilège » d’héberger les enfants de Kim Jong-il. Que l’actuel président de Corée du nord, Kim Jong-un a fait ses études en Suisse. Le Point. (Article de 2011, un peu polémique)

Heureusement que Kim Jong-un a quelques attaches avec notre pays, il ne touchera pas notre pays en cas de reprise des hostilités.

Repost 0
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 15:47

On apprend par l’ATS qu’une dame de la haute société romaine a été découverte dans le cercueil de plomb, intacte, découvert lors de travaux le long d’une route de la région.

 

Ce sont les premiers résultats des investigations scientifiques. Pour cette époque, la morte a atteint un âge respectable, entre 50 et 60 ans, a indiqué hier le musée d’Augusta Raurica. Les chercheurs ont aussi trouvé trois flacons de parfum, dont deux sont parfaitement conservés. Il y avait aussi des restes de tissus en chanvre ou en lin, qui provenaient soit de la tunique de la morte soit d’un linceul. Les recherches se poursuivent.

On n’en sait pas beaucoup plus pour le moment par les journaux et rien par le musée d’Augusta Raurica, qui semble garder les informations secrètes et ainsi inciter le peuple à venir en visite au musée. C’est de bonne guerre, surtout en Suisse, vous savez que nous sommes un pays riche.

Repost 0
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 17:09

La question est posée, les réponses peuvent variées selon les personnes. Actuellement, il est plus facile pour un Zurichois d’aller chez nos voisins Tessinois, qu’un Valaisans. Le tunnel du Gothard est le lien le plus direct et rapide, pour une visite aux suisses italophones.

.

Le col du Nufenen est la liaison entre le Valais et le Tessin. Le deuxième plus haut col de Suisse, fermé d’octobre à juin. Donc pas facile de rejoindre le canton au sud des Alpes.

 

C’est pour ces raisons que l’on connait peu ce canton, que l’on visite rarement. Pourtant il mérite toute notre attention ce canton en forme de jambon. Un morceau pris aux Visconti, c’était en 1500.

Le Guides des monuments Suisses SHAS, sera la source des informations que je partagerais avec vous.

 

Les châteaux de Bellinzone par Werner Meyer.

Le Tessin, canton oublié ?

Un brin d’histoire, jusqu’à une gourmandise locale.

.

Un amour de souvenir. Quand le voyageur s’approche de Bellinzone il est irrésistiblement attiré par les châteaux qui, tels de désuètes sentinelles, dominent la ville.

.

Ces constructions fortifiées résistèrent aux nombreux assauts confédérés, mais elles ne purent rien contre la politique européenne qui, en avril 1500, obligea la cité à faire acte de soumission aux autorités d’Uri, de Schwyz et d’Unterwald.

.

Les trois cantons instituèrent en 1503 à Bellinzona un Hôtel de la Monnaie dont la production pour le marché intérieur et pour le commerce avec la Lombardie ne fut pas négligeable, bien que de courte durée, puisqu’il ferma en en 1529 déjà.

.

Pendant ces années on frappa pourtant des pièces d’or et d’argent parmi lesquelles il faut citer le Ducat, le « Testone » et surtout le « Bissolo » du nom du serpent ondulant (biscione) du côté face, alors que le côté pile avait une croix grillagée.

Cette pièce de monnaie a inspiré la créatrice des chocolats fourrés de châtaignes qui perpétuent le nom du « Bissolo ».

 

En effet, Giulia Clerici-Cariboni en alliant de délicieux ingrédients traditionnels à une présentation numismatique a su convaincre le jury du concours « Des friandises pour Bellizone », lancé en 1997 par l’Office du Tourisme de Bellinzone et environs.

Monnaie avec le serpent

Monnaie avec le serpent

Le Tessin, canton oublié ?
Bissoli

Bissoli

Trois visions des châteaux

Trois visions des châteaux

 Au point d’intersection des cols alpins

Vue depuis Castelgrande sur les parties orientales du dispositif de défense.

Vue depuis Castelgrande sur les parties orientales du dispositif de défense.

Au premier plan, à gauche, les remparts de la ville, au-dessus, le château de Montebello. A l’arrière-plan, en haut à droite, le château de Sasso Corbaro.

Questa terra è pur una giave e porta de Italia

« Cet endroit est le verrou et la porte vers l’Italie. » C’est ainsi que le commissaire de guerre Azzo Visconti définissait le rôle stratégique de Bellinzone dans son écrit adressé en 1475 au duc de Milan, afin de justifier les améliorations à apporter à ces fortifications. En effet, tant de cols aboutissent à Bellinzone comme dans nulle autre vallée du sud des Alpes. Outre les cols du Nufenen, du Saint-Gothard, du Lukmanier et du Saint-Bernardin, ouverts au trafic transalpin moderne, il faut citer les sentiers jadis très fréquentés à pied, à cheval ou à dos de mulet, tel celui passant par Greina ou l’itinéraire reliant d’ouest en est Domo d’Ossola, les Centovalli, San Jorio, à la Valteline. Toutes ces routes se rejoignaient en une artère unique de quelques kilomètres, non loin de Bellinzone, pour se diviser ensuite, au sud, en plusieurs axes manant, par voie fluviale ou terrestre, dans la plaine lombarde. La popularité, dont jouissaient les divers cols auprès des souverains, des envoyés et messagers, des commerçants, des gardiens de troupeaux, des pèlerins, guerriers, des émigrés et mendiants désireux de franchir les Alpes, a souvent changé au cours des siècles. Il en est de même de l’importance stratégique de Bellinzone, qui a subi de nombreuses variations, non seulement dues à sa situation-clé tributaire de la politique des transports, mais aussi à cause des conditions topographiques particulièrement vulnérables, incitant à implanter de nouvelles fortifications. le promontoire rocheux, qui se détache du flanc oriental de la montagne et qui empiète largement dans la vallée, crée un verrou naturel ne laissant que deux passages : l’un situé à l’est, là où s’établit l’agglomération médiévale, l’autre à l’ouest, par où les crues imprévisibles du Tessin se déversent dans le lac Majeur. On ne peut imaginer d’endroit plus favorable à l’édification d’un système défensif.

La zone d’inondation du Tessin et la plaine marécageuse de Magadino restèrent jusqu’au début de l’époque moderne peu propices à l’habitat. Jusqu’au XVe siècle, un bras navigable du lac Majeur s’étirait jusqu’à Bellinzone, ce qui permit une installation portuaire à la Torretta.

Les châteaux de Bellinzone sont les témoins les plus importants de l’architecture militaire médiévale en Suisse. Leur origine remonte à la fin de l’Antiquité, lors de la création d’un premier noyau implanté sur le promontoire rocheux de Castelgrande. Mais l’aspect actuel des dispositifs de défense est dû, pour l’essentiel, aux vastes travaux réalisés par les ducs de Milan au XVe siècle. C’est de cette époque-là que datent ces puissantes fortifications, barrant toute la vallée, construites pour dissuader les attaques guerrières des Confédérés. L’ensemble architectural, avec ses murs, ses tours, ses merlons et ses portes, éveille, aujourd’hui encore, l’émerveillement de tout visiteur.

[Si les Confédérés étaient reconnu en Europe comme étant la plus forte armée, la plus farouche et pourtant la plus disciplinée, ce n’est pas pour ces raisons qu’ils prirent Bellizone aux ducs de Milan. Non, c’est qu’au moment où cela se produit, le dernier duc, Philippe Marie Visconti est mort sans héritiers et que depuis quelques années, nombreux sont ceux qui veulent mettre la main sur les ruines du Duché. Les Vénitiens, les Sforza, Charles d’Orléans et l’Empereur Frédéric III.

.

Les Confédérés prirent Bellinzone quand une garnison française était en place, mais sans grandes forces.

.

Les Châteaux qui furent élevés pour interdire aux Confédérés de passer dans les plaines italiennes, devinrent place forte pour eux, contre les assauts des divers belligérants du sud. L’embryon du canton est ainsi formé. Nous savons, que pendant les guerres d’Italie, les Suisses furent battu, 1515, ils n’étaient plus que l'ombre d’eux-mêmes. Mais encore assez respecté pour garder les possessions au sud des Alpes.]

Castelgrande, vue du sud-est.

Castelgrande, vue du sud-est.

Château de Montebello, vue de l'est.

Château de Montebello, vue de l'est.

Château de Sasso Corbaro. Façade sud.

Château de Sasso Corbaro. Façade sud.

Rempart sud de la ville avec la montée vers Montebello.

Rempart sud de la ville avec la montée vers Montebello.

Bellinzone vue du sud vers 1630. D'après Hans Wlther Im Hoff.

Bellinzone vue du sud vers 1630. D'après Hans Wlther Im Hoff.

Destruction de Bellinzone par la « buzza » de 1515. Xylographie, tirée de la Chronique suisse de Johannes Stumpf, 1548.

Destruction de Bellinzone par la « buzza » de 1515. Xylographie, tirée de la Chronique suisse de Johannes Stumpf, 1548.

Château de Montebello. Porte extérieure.

Château de Montebello. Porte extérieure.

Castelgrande. Vue générale sud-ouest avec le rempart sud de la ville.

Castelgrande. Vue générale sud-ouest avec le rempart sud de la ville.

Bellinzone. Vue du nord-est, vers 1830. Gravure sur cuivre de Johann Hürlimann, d’après Gabriel Lory (fils).

Bellinzone. Vue du nord-est, vers 1830. Gravure sur cuivre de Johann Hürlimann, d’après Gabriel Lory (fils).

Castelgrande. Noyau central avec le réduit et la Torre Bianca à droite, ainsi que la Torra Nera.

Castelgrande. Noyau central avec le réduit et la Torre Bianca à droite, ainsi que la Torra Nera.

Château de Montebello.

Château de Montebello.

Château de Montebello. Vue depuis le mur d’enceinte de l’ouvrage avancé sur le dispositif principal avec la porte intérieure et la tour principale reconstruite. Etat vers 1930.

Château de Montebello. Vue depuis le mur d’enceinte de l’ouvrage avancé sur le dispositif principal avec la porte intérieure et la tour principale reconstruite. Etat vers 1930.

Montebello, tour d'angle occidentale de l'enceinte extérieure.

Montebello, tour d'angle occidentale de l'enceinte extérieure.

Château de Sasso Corbaro, vue aérienne.

Château de Sasso Corbaro, vue aérienne.

Château de Sasso Corbaro, état vers 1890, d'après Johann Rudolf Rahn.

Château de Sasso Corbaro, état vers 1890, d'après Johann Rudolf Rahn.

Repost 0