Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 17:26

.

C’est en voulant nettoyer une valve d’un briquet rechargeable, qu’est apparu la nécessité d’utiliser une pointe fine, tel qu’une aiguille. Dans mon nécessaire de couture, le premier objet qui pouvait m’être utile, était une épingle de sureté ou épingle de nourrice.

.

Je nettoyais donc la valve de remplissage du briquet, facile, que me vint en mémoire l’appellation que ma maman utilisait pour désigner l’épingle de sureté : « imperdable ».

 

Curieux, j’allais sur mon ordinateur et dans le moteur de recherches, regardais la définition d’imperdable en général. Qui ne se perd pas. Définition logique, mais il y avait un lien Wikipédia qui apparemment parlait de l’épingle de sécurité.

.

Je lis : Une épingle de sûreté ou épingle à nourrice ou épingle de nourrice1 ou imperdable2,3 (en Suisse romande) est un petit objet utilisé pour attacher ensemble des pièces de tissu d'une manière rapide et temporaire.

Imperdable

Imperdable

Ma maman avait donc le mot juste !

 

GTell

Repost 0
Published by G.Tell - dans curiosités
commenter cet article
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 16:28

.

Tableau comparatif des mesures métriques avec les mesures fédérales et vice-versa.

.

I. Valeur des mesures métriques en mesures fédérales anciennes.

1 mètre vaut 3 pieds, 3 pouces, 3 lignes.

1 kilomètre vaut 333 perches 1/3.

1 mètre carré (centiare) vaut une perche carrée 1/9.

1 hectare vaut 2 arpents 300 perches ou 2 arpents ¾.

1 mètre cube (ou stère) vaut 37 pieds cubes 1/27.

1 litre vaut 2/3 de pot.

1 décalitre vaut 6 pots 2/3 ou 2/3 quarteron.

1 hectolitre vaut 66 pots 2/3 ou 6 quarterons 2/3.

1 gramme vaut 18 grains 54/125 ou 500e partie de la livre.

1 hectogramme vaut 3 onces 1/5.

1 kilogramme vaut 2 livres.

.

II. Valeur des mesures fédérales en mesures métriques.

1 pied vaut 30 centimètres.

1 aune vaut 1 mètre 20 centimètres.

1 toise de 6 pieds vaut 1 mètre 80 centimètres.

1 perche (10 pieds) vaut 3 mètres.

1 lieue (16'000 pieds) vaut 4 kilomètres 800 mètres.

1 perche carrée vaut 9 mètres carrés ou centiares.

1 arpent (400 perches) vaut 36 ares.

1 pose de 500 perches vaut 45 ares.

1 ouvrier pour vignes (16 perches carrées) vaut 1 are 44 centiares ou 144 mètres carrés.

1 faux (256 perches) vaut 23 ares 4 centiares ou 2304 mètres carrés.

1 pieds cube vaut 27 décimètres cubes.

1 toise cube pour fourrages (216 pieds) vaut 5 mètres cubes 832 décimètres cubes ou 5 stères 83 centistères.

1 quarteron vaut 15 litres.

1 pot vaut 1 litre 5 décilitres (soit 1 ½ litre)

1 livre vaut 500 grammes ou ½ kilogramme.

1 once vaut 37 grammes 5 décigrammes.

1 quintal (100 Livres) vaut 50 kilogrammes.

[Commentaires.

.

C’est 29 années après la constitution de la Suisse moderne en 1848, que l’on introduit le système métrique en cette année 1877. Et c’est 87 ans après la Révolution française que la Suisse l’introduit pour être au diapason de la communauté internationale. La réalité, c’est que la France a mis 50 ans pour introduire le système métrique en place, pour convaincre le peuple de son utilité. C’est donc, à peu près au moment de la révolution de 1848, que la France est enfin un pays unifié avec les mesures que l’on connait aujourd’hui. Certains pays on suivit la France et se sont aligné sur le système métrique, à l’inverse de ceux qui restèrent avec le système impérial, comme l’Angleterre et les États-Unis.

.

La Suisse prit le temps de regarder chez ses voisins, quel système allait devenir le sien.]

Vous devez (selon votre envie), comme je l’ai fait, vous informez de ce qu’en dit les Français de leur système métrique, comment ils le firent. Pour cela, je vous renvoie sur le site de « Métrologie Française » qui nous parle de l’Histoire de la mesure, de hier à aujourd’hui, dernière modification du mètre en 1983. C’est ici : En France

Repost 0
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 16:02

Le Franc

.

Définition.

.

Le franc est l’unité monétaire ; c’est une pièce en argent du poids de 5 grammes, qui contient 4 grammes et demi d’argent pur et un demi-gramme d’alliage.

Le franc n’a pas de multiples,

.

Il a des sous-multiples qui sont :

.

Le décime ou 10e partie du franc ;

Le centime ou 100e partie du franc ;

Le millime ou 1’000e partie du franc

Les pièces en argent en usage sont :

.

La pièce de 5 francs,

La pièce de 2 francs,

La pièce de 1 franc,

La pièce de 50 centimes ou demi-franc,

La pièce de 20 centimes ;

.

Pesant : la première, 25 grammes, la seconde, 10 grammes, la troisième, 5 grammes, la quatrième, 2 grammes et demi, et la cinquième 1 gramme.

.

Le diamètre de la pièce de 5 francs est de 0m057.

Le diamètre de la pièce de 2 francs est de 0m027.

Le diamètre de la pièce de 1 franc est de 0m025.

Le diamètre de la pièce de 0,50 franc est de 0m018.

Le diamètre de la pièce de 0,20 franc est de 0m015.

Les pièces en or en usage sont :

.

La pièce de 100 francs ;

La pièce de 50 francs ;

La pièce de 40 francs ;

La pièce 20 francs ;

La pièce de 10 francs ;

La pièce de 5 francs.

.

La pièce de 100 francs pèse 32 gr. 258 et a un diamètre de 0m035.

.

La pièce de 50 fr. pèse 16 gr. 129 et a un diamètre de 0m028 ; celle de 40 fr. pèse 12 gr. 90.322 et a un diamètre de 0m021 ; celle de 20 fr. pèse 6 gr. 45.161 et a un diamètre de 0m021 ;  celle de 10 fr. pèse 3 gr. 22.580 et a un diamètre de 0m019 ; celle de 5 fr. pèse 1 gr. 61.286 et a un diamètre de 0m017.

.

Les monnaies d’or contiennent la même quantité d’alliage que les pièces en argent, soit la dixième partie de leur poids ; on dit alors que le titre de cette monnaie est au 0,9.

A suivre, comparatif des mesures métriques avec les mesures fédérales.

Repost 0
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 18:26

Cinquième leçon.

.

Du gramme.

.

Définition.

Le gramme est l’unité de poids. C’est le poids d’un centimètre cube d’eau distillée à son maximum de densité, soit 4 degrés centigrades.

Multiples.

.

Les multiples du gramme sont les mêmes que ceux du mètre et deviennent, comme ceux-ci, de 10 en 10 fois plus forts, soit :

.

Le décagramme, qui vaut 10 grammes ;

L’hectogramme, qui vaut 100 grammes ;

Le kilogramme, qui vaut 1'000 grammes ;

Le myriagramme, qui vaut 10'000 grammes.

Sous-multiples.

.

Les sous-multiples du gramme, qui ne sont employés que par les pharmaciens et les droguistes, deviennent, comme ceux du mètre, de 10 en 10 fois plus petits, soit :

.

Le décigramme ou 10e partie du gramme.

Le centigramme ou 100e partie du gramme.

Le milligramme ou 1’000e partie du gramme.

Le dimilligramme ou 10’000e partie du gramme.

Poids en usage

.

Les poids en usage dans le commerce sont :

Le gramme,

Le double gramme,

Le demi-décagramme,

Le décagramme,

Le double décagramme,

Le demi-hectogramme,

L’hectogramme,

Le double hectogramme,

Le demi-kilogramme,

Le kilogramme,

Le double kilogramme,

Le demi-myriagramme ou poids de 5 kilos,

Le myriagramme ou poids de 10 kilos,

Le poids de 20 kilogrammes,

Le poids de 50 kilogrammes ou quintal ordinaire,

Dans le commerce, on se sert généralement du quintal ordinaire, mais, on appelle quintal métrique le poids de 100 kilogr. Le tonneau de mer est le poids de 1000 kilogrammes.

Les poids au-dessous du gramme employés dans les pharmacies sont :

Le demi-gramme,

Le double décigramme,

Le décigramme,

Le demi-décigramme,

Le double centigramme,

Le centigramme,

Le demi-centigramme,

Le double milligramme,

Le milligramme,

.

Ces poids ont la forme d’une feuille carrée en cuivre, et ont un coin relevé de manière à pouvoir être saisis avec des pincettes. Les balances, sur lesquelles ils sont employés, sont placées sous une cloche en verre de laquelle on peut au besoin extraire l’air.

Observations.

.

Le décagramme et l’hectogramme sont employés comme poids, mais si on parle du poids d’un objet quelconque, on ne dira pas : Cet objet pèse tant de décagrammes, ni guère tant d’hectogrammes, mais on dira : Cet objet pèse 525 grammes, par exemple, au lieu de décomposer ce nombre ainsi : 5 hectogrammes, 2 décagrammes, 5 grammes, énonciation exacte, il est vrai, mais trop longue.

Prochaine leçon : Du Franc.

Repost 0
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 16:10

Quatrième leçon.

.

Du Litre.

Définition.

.

Le litre est l’unité des mesures pour les liquides, il a la capacité du décimètre cube.

.

Multiples.

Les multiples du litre ont la même valeur que ceux du mètre et deviennent de 10 en 10 fois plus forts, soit :

.

Le décalitre, qui vaut 10 litres.

L’hectolitre qui vaut 100 litres

Le kilolitre qui vaut 1000 litres

Le myrialitre qui vaut 10'000 litres.

.

Ces deux dernières mesures sont peu usitées.

.

Sous-multiples.

Les sous-multiples du litre ont aussi la même valeur que ceux du mètre et deviennent de 10 en 10 fois plus petits, soit :

.

Le décilitre ou 10e partie du litre ;

Le centilitre ou 100e partie du litre ;

Le millilitre ou 1’000e partie du litre ;

Le dimillilitre ou 10’000e partie du litre.

.

Ces deux derniers sous-multiples ne sont jamais usités.

Mesures en usage pour les liquides et les grains.

.

Les mesures en usage dans le commerce et qui servent à un travail manuel, sont :

.

Mesures plus grandes que le litre.

Le litre, unité ;

Le double litre ou 2 litres ;

Le demi-décalitre ou 5 litres ; le décalitre ou 10 litres ;

Le double décalitre ou 20 litres.

.

Mesures plus petites que le litre :

.

Le demi-litre ;

Le double décilitre ;

Le décilitre ;

Le demi-décilitre ;

Le double centilitre ;

Le centilitre.

.

Ces mesures sont en zinc ou en étain, à l’exception du demi-décilitre, du décalitre et du double décalitre qui sont en cuivre pour les liquides et en bois pour les grains. Il n’y a pas de mesures en bois plus petites que le décilitre.

Mesures pour le grain

Mesures pour le grain

Mesures en étain

Mesures en étain

Observations.

.

On construit aussi des mesures d’un demi-hectolitre et d’un hectolitre ; mais, comme elles ne sont pas commodes à manier, elles ne peuvent exister qu’à la condition d’être placées d’une manière fixe et sur pivots, de manière à être faciles à faire basculer. Elles sont en usage en France dans les octrois et sur les marchés publics.

.

Dans les transactions commerciales, l’hectolitre sert d’unité de mesures ; ainsi, on dira par exemple : j’ai acheté 95 hectolitres de vin, et on ne dira guère : j’ai acheté 9500 litres de vin. On ne décomposera jamais ce nombre ainsi : 9 kilolitres 5 hectolitres, quoique cette énumération soit exacte.

Prochaine leçon : Du Gramme.

Repost 0
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 16:58

Troisième leçon.

 

Du mètre cube.

Définition.

 

Le mètre cube est l’unité des mesures pour les solides. Un bloc qui aurait un mètre de long et un mètre de large sur un mètre de haut, serait un mètre cube.

Multiples.

.

Le mètre cube n’a pas de multiples qui soient usités.

.

Sous-multiples.

.

Les sous-multiples du mètre cube sont :

.

 

Le décimètre cube,

Le centimètre cube,

Le millimètre cube.

.

Ce dernier sous-multiple n’est guère employé.

Valeur des sous-multiples du mètre cube.

.

Les sous-multiples du mètre cube deviennent de mille en mille fois plus petits.

.

Il résulte de cette proposition que le décimètre cube est la millième partie de mètre cube, le centimètre cube la millième partie du décimètre cube, ou la millionième partie du mètre cube.

Nous allons démontrer comment le mètre cube contient 1000 décimètres cubes.

.

Le mètre cube, avons-nous dit, est un solide qui a un mètre de long et un mètre de large, donc sa base représente exactement une surface de un mètre carré.

.

Prenons donc ce mètre carré divisé en 100 décimètres carrés et tracé sur une surface plane, une table, par exemple ; représentons maintenant le décimètre cube par une boîte ayant un décimètre de long, un décimètre de large et un décimètre de haut, cette boîte sera bien un décimètre cube; or, sur la surface du mètre carré, nous pourrons d’abord en placer 100, en en mettant une sur chaque décimètre carré et cette couche de 100 boîtes nous donnera un solide ou bloc qui aura deux dimensions appartenant au mètre cube, soit un mètre de long et un mètre de large, et une autre dimension qui sera un décimètre de haut ; or pour arriver à avoir un mètre de haut, troisième dimension du mètre cube, il nous faudra neuf autres couches comme la première, ayant chacune un décimètre de haut. Nous arrivons donc à placer dix couches de 100 boîtes ; chaque boîte ayant un décimètre cube, il résulte de là que notre total de boîtes sera de 10 fois 100 ou 1000. Donc le mètre cube contient 1000 décimètres cubes.

.

Nous démontrons de même que le décimètre cube contint 1000 centimètres cubes, si nous divisons le décimètre carré en 100 centimètres carrés, et si nous plaçons sur ses divisions des boîtes de un centimètre de long, un centimètre de large, un centimètre de haut ; nous en aurons aussi 10 couches de 100 ou 1000.

Cube

Cube

Observations.

 

Le mètre cube sert à mesurer les bois pour constructions, les déblais et remblais sur les routes, le creusage des fossés ou étangs, le gravier, le sable, la pierre pour constructions, le gaz, les murs, et en un mot, tous les solides qui doivent être construits ou déplacés.

Du Stère.

Lorsque le mètre cube doit être employé pour évaluer des bois de chauffage, il prend le nom de stère. Donc, un bloc de billes de hêtre coupées à un mètre de long et placées entre deux piquets distants de un mètre, formeront un solide de un stère (un mètre cube) quand la hauteur du bloc atteindra un mètre.

Le stère a pour multiple le décastère, qui vaut dix stères, et pour sous-multiple, le décistère, qui est la dixième partie du stère et le centistère qui en est la centième partie.

Stère

Stère

Observations.

.

On voit ici que le stère et le mètre cube, qui sont cependant les mêmes, présentent une grande différence dans leurs subdivisions.

.

Il ne faudra jamais confondre le décistère, par exemple, qui est le premier sous-multiple du stère, avec le décimètre cube, premier sous-multiple du mètre cube, le premier valant 100 fois le deuxième.

[Je vous ai mis des images d’illustrations, qui ne sont pas dans le livret.]

 

Demain, Quatrième leçon.

Du litre.

Repost 0
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 18:09

Deuxième leçon.

.

Du mètre carré

.

Définition.

.

Le mètre carré est un carré qui a un mètre de côté, c’est l’unité des mesures de superficie ou autrement dit l’unité agraire.

Multiples.

.

Le mètre carré a les mêmes multiples que le mètre, soit :

Le décamètre carré,

L’hectomètre carré,

Le kilomètre carré,

Le myriamètre carré.

.

Sous-multiples.

.

Les sous-multiples du mètre carré sont :

Le décimètre carré,

Le centimètre carré,

Le millimètre carré,

Le dimillimètre carré.

.

Les deux derniers sous-multiples ne sont guère employés.

Valeur des multiples du mètre carré.

.

Les multiples du mètre carré deviennent de cent en cent fois plus forts, soit : le décamètre carré vaut cent mètres carrés, l’hectomètre carré vaut cent décamètres carrés ou 100 X 100 = 10'000 mètres carrés, le kilomètre carré vaut cent hectomètres carrés, le myriamètre carré vaut cent kilomètres carrés.

.

Pour démontrer cette importante proposition, il nous suffira de construire un carré A B C D, dont nous divisons le côté en dix parties égales.

Carré, A B C D

Carré, A B C D

Supposons que le carré ABCD a 10 mètres de côté, il sera, par conséquent, un décamètre carré et chacune de ses divisions un mètre, soit la ligne A B divisée en dix parties, il y aura un mètre entre E F ; faisant de même pour la ligne A C, il y aura aussi un mètre entre E G ; le petit carré E F G H sera par conséquent un mètre carré ; or, en prolongeant par des lignes les points de division de la ligne A B sur la ligne C D, nous divisons le carré en 10 parties égales qui ont 1 mètre de large et 10 mètres de long. Prolongeant ensuite les points de division de la ligne A C, sur la ligne B D, nous obtenons de petits carrés formés dans l’intérieur du grand, qui ont un mètre de côté et sont par conséquent des mètres carrés, or nous avons 10 ligne de 10 carrés chacune, ce qui nous donne 100, donc le décamètre carré égale 100 mètres carrés.

Supposons maintenant que le grand carré A B C D ait 100 mètres de côté, ce sera un hectomètre carré, et les petits carrés formés de la division du grand en 100 parties égales, comme nous l’avons fait pour le décamètre carré, seront des carrés ayant dix mètres de côté ou des décamètres carrés. Il en sera de même pour le kilomètre et le myriamètre carré, en supposant que le grand carré a un kilomètre ou un myriamètre de côté. Donc nous dirons que les multiples du mètre carré deviennent de 100 en 100 fois plus forts et que pour savoir, par exemple, combien il y a de décamètres carrés dans un kilomètre carré, il nous suffira de dire : le kilomètre carré vaut 100 hectomètres carrés et l’hectomètre carré valant 100 hectomètre carrés, nous aurons 100 X 100 = 10'000.

Valeur des sous-multiples du mètre carré.

.

Les sous-multiples du mètre carré deviennent de 100 en 100 plus petits, soit : le décimètre carré est la centième partie du mètre carré ; le centimètre carré la centième partie du décimètre carré ou la dimillième partie du mètre carré. En effet, divisons le mètre carré comme nous avons divisé le décimètre carré, nous formerons dans l’intérieur du mètre carré 100 petits carrés ayant chacun un décimètre de côté, pour cela on n’a qu’à supposer que le carré A B C D a un mètre de côté et on y trouve toujours 100 petits carrés, qui ne sont autre que des décimètres carrés.

.

Il en sera de même pour la division du décimètre carré, du centimètre carré, etc., en supposant, suivant le cas, que le grand carré ci-dessus a un décimètre ou un centimètre de côté.

Mesures agraires.

 

La mesure agraire proprement dite, c’est-à-dire qui sert à évaluer la superficie d’un bois, d’un champ, d’un pré, etc., qui a été prise pour unité, est l’are, qui n’est autre que le décamètre carré. L’are a un multiple seulement, qui est l’hectare et qui vaut cent ares ; il n’est par conséquent autre que l’hectomètre carré. L’are n’a aussi qu’un sous-multiple, qui est le centiare ou centième partie de l’are, qui n’est autre que le mètre carré. Pour l’évaluation du terrain, on se sert toujours de ces dénominations métriques, car on ne dira pas : un terrain a, par exemple, une superficie de 975,632 mètres carrés, mais on dira : ce terrain a 97 hectares, 56 ares 32 centiares. On ne décomposera jamais ce nombre ainsi : 97 hectomètres carrés, 56 décamètres carrés, 32 mètres carrés, quoique cependant ces mesures soient exactement les mêmes.

Observations.

.

Dans l’usage journalier on ne se sert que de l’hectare, l’are et le centiare.

.

Le kilomètre carré et le myriamètre carré ne s’emploient que pour les grandes superficies, ainsi, par exemple, on dira : l’Autriche a tant de kilomètres carrés de superficie et on dira : l’Afrique a tant de myriamètres carrés de superficie.

Repost 0
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 16:51

Il a fallu, en Suisse, attendre 1877, pour l’introduction du système métrique. C’est à la Révolution que la France passa au système métrique.

Système métrique

Système métrique

Mis à la portée de tout le monde

Par Cabandé

Édition populaire

Préface

Au moment où la loi fédérale du 5 Juillet 1875 prescrit l’usage du Système métrique à partir du 1er Janvier 1877, c’est-à-dire dans quelques mois, l’auteur de ce traité croit être agréable au public en lui offrant cet ouvrage essentiellement pratique, et dégagé de toute théorie inutile.

.

Il s’est efforcé, cependant, de le rendre complet et facile à apprendre, car il suffit de savoir lire pour apprendre en quelques jours tout ce qui a trait à cette série de nouvelles mesures.

.

Dans le but d’être mieux compris et plus facilement appris, il n’a parlé d’aucune manière des anciennes mesures suisses, afin de ne pas embarrasser l’esprit de ses lecteurs par des comparaisons continuelles qui les auraient déroutés ; il s’est borné à donner, à la fin de ce traité, un tableau dans lequel les mesures métriques sont comparées aux mesures précédemment en usage ; par ce moyen, la personne qui connaîtra le système métrique pourra, en jetant un coup d’œil sur ce tableau, se faire une idée exacte du rapport qui existe entre l’ancien et le nouveau système.

Être bref et être clair, voilà son premier but.

.

Être complet et accessible à toutes les intelligences et à toutes les bourses, voilà son deuxième but.

.

Cet ouvrage et divisé en trois parties :

.

La première comprend la théorie des différentes mesures métriques dans leur ordre naturel.

.

La deuxième comprend la manière de les appliquer.

.

La troisième comprend le rapport des mesures métriques avec les mesures suisses.

.

Chaque partie est divisée en leçons, et on ne saurait trop recommander aux personnes qui étudieront, de ne passer à la leçon qui suit sans savoir parfaitement celle qui précède ; de cette manière d’agir dépend le succès rapide de leurs études.

.

L’auteur :

CABANDÉ

PREMIÈRE PARTIE

Leçon préliminaire

.

Quand le gouvernement français voulut doter son pays d’un système unique de poids et mesures, il fit mesurer en toises le méridien terrestre, qui est divisé en 360 degrés ; or, pour arriver à ce résultat, il chargea plusieurs savants de mesurer la ligne droite la plus étendue sur laquelle ils eussent le loisir d’opérer sans être inquiétés par l’étranger. Cette ligne droite eut pour extrémités Dunkerque en France et Barcelone en Espagne ; possesseurs de cette distance exacte, il était facile à ces savants de déterminer la circonférence de la terre, car connaissant exactement le nombre de degrés qui séparent ces deux villes, ils pouvaient savoir le nombre de toises contenu dans chaque degré et, partant, celui des 360 degrés de la circonférence terrestre.

.

Une fois la mesure de cette circonférence obtenue, on la divisa en quarante millions de parties, et une de ces parties fut appelée le mètre. Dès que cette mesure fut construite, d’après les données des hommes chargés de la déterminer, elle fut soumise à une scrupuleuse vérification sur la ligne qui avait servi de base, et après l’avoir reconnue exacte, il fut convenu de l’adopter comme mesure de longueur et de faire dériver de là tout un système ou une collection de mesures destinées à remplacer les anciennes qui offraient des changements dans chaque localité ; après l’adoption de ce nouveau système, une loi promulgua qu’il serait seul employé dans tout le pays.

.

Par sa simplicité et par sa régularité, ce système a été adopté par différents pays, et il a fait le tour du monde dans un espace de trois quarts de siècle.

.

Comme le mètre est la mesure qui a servi de base on l’a nommé système métrique.

Nous savons déjà que l’on appelle multiple d’un nombre le produit de ce nombre par lui-même obtenu par la multiplication, et sous-multiple le quotient d’un nombre divisé par un autre. Donc, le multiple de l’unité est un nombre plus grand que l’unité et le sous-multiple un nombre plus petit que cette même unité. Par exemple : 6 est un multiple de 1 unité et 0,1 est un sous-multiple.

.

Dans le système métrique il y a quatre multiples et quatre sous-multiples qui sont désignés par les mots techniques suivants

.

Pour les multiples :

 

Déca qui signifie 10 fois plus grand que

Hecto qui signifie 100 fois plus grand que

Kilo qui signifie 1000 fois plus grand que

Myria* qui signifie 10'000 fois plus grand que

.

[Myria a été remplacé, en 1935, par M, pour Méga.]

.

Pour les sous-multiples :

.

Déci qui signifie 10e partie de

Centi qui signifie 100e partie de

Milli qui signifie 1000e partie de

Dimilli qui signifie 10’000e partie de

Observations.

Il est indispensable que celui qui veut apprendre le système métrique sache très bien ce qui a été dit du multiple et du sous-multiple, et que les huit mots techniques soient tellement bien gravés dans sa mémoire avec leur signification, qu’il ne puisse jamais les confondre dans les leçons qui vont suivre.

.

Première leçon.

Du mètre.

Définition.

.

Le mètre est l’unité des mesures pour les longueurs. C’est la quarante millionième partie de la circonférence de la terre.

.

Multiples.

.

Les multiples du mètre sont :

.

Le décamètre, qui vaut 10 mètres

L’hectomètre, qui vaut 100 mètres

Le kilomètre, qui vaut 1000 mètres

Le myriamètre*, qui vaut 10'000 mètres.

.

[Aujourd’hui le myriamètre.]

.

Observations.

On voit déjà que les mots techniques, dont il est question à la leçon préliminaire, sont employés ici et que l’on n’a fait qu’y ajouter le mot mètre. Il en est de même des sous-multiples.

Sous-multiples.

.

Le décimètre qui est la 10e partie du mètre

Le centimètre qui est la 100e partie du mètre

Le millimètre qui est la 1000e partie du mètre

Le dimillimètre qui est la 10’000e partie du mètre.

.

[Les nouvelles mesures du système métrique.]

.

Observations.

.

On voit, par le tableau ci-dessus, que les multiples du mètre deviennent de dix en dix fois plus forts et les sous-multiples de dix en dix fois plus petits, et il est, par exemple, facile de savoir combien il y aura de centimètres dans un décamètre, car on n’a qu’à se dire : Un mètre vaut 100 centimètres, un décamètre, qui vaut 10 mètres, vaudra, par conséquent, 10 fois 100 centimètres ou 1000. Combien de millimètres dans un décimètre ? Nous dirons : un décimètre est le dixième du mètre et vaudra par conséquent 10 fois moins de millimètres, soit 1000, divisé par 10, ce qui se fait en supprimant un zéro à la droite du nombre, soit 100. Le mètre pourra donc se diviser comme suit, et on pourra dire : Le mètre se divise en dix décimètres, le décimètre en dix centimètres, le centimètre en dix millimètres, le millimètre en dix dimillimètres. Nous pourrons dire aussi : Le décamètre vaut dix mètres, l’hectomètre vaut dix décamètres, le kilomètre vaut dix hectomètres, et le myriamètre vaut dix kilomètres. Il est utile que celui qui étudie le système métrique s’exerce beaucoup à des problèmes comme ceux-ci : Combien de décimètres dans un kilomètre ? Combien de décamètres dans un myriamètre ?

Mesures en usage.

.

Les mesures métriques maniables sont : le mètre*, qui sert à mesurer les petites longueurs, comme celles d’une table, d’une chambre, et qui est employé par les charpentiers, menuisiers, etc., dans leur travail journalier. Il est divisé en dix parties qui se plient les unes contre les autres, ce qui permet de le porter continuellement dans sa poche ; ces dix parties sont égales et sont, par conséquent, des décimètres, divisés eux-mêmes en dix autres parties, qui sont des centimètres, et ainsi de suite.

.

Il y a encore le décamètre ou chaine d’arpenteur, qui sert à mesurer les distances qui prendraient beaucoup trop de temps à mesurer avec le mètre. On se sert aussi du double décamètre pour le même usage.

.

L’hectomètre est une mesure qui sert, avec le kilomètre, à apprécier les grandes distances ; ainsi on dira par exemple, de telle ville à telle autre, il y a une distance de 10 kilomètres 7 hectomètres.

.

Le kilomètre sert à compter la distance d’une ville à une autre, la longueur d’une route ou d’un chemin de fer ; il a été substitué à la lieue ; au lieu de dire, par exemple : de Genève à Paris il y a tant de lieues, on dit il y a tant de kilomètres.

.

Le myriamètre sert comme le kilomètre à apprécier les grandes distances ; mais il n’est guère employé que quand il s’agit de la distance à parcourir d’une partie du monde à l’autre. Ainsi on dira fort peu : cette rivière a un parcours de 40 myriamètres, on dira : Elle a un parcours de 400 kilomètres.

*On dira aujourd’hui, le double-mètre.

 

Fin de la première leçon, demain la deuxième.

Repost 0
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 17:22

Souvent je vous ai dit que la Suisse moderne avait commencée en 1848 et c’est ce que dit aussi tout le monde politique et historien du pays. C’est une vérité que je ne conteste pas. Notre démocratie aujourd’hui cité en exemple, fait que nous nous convainquons de cette réalité et nous votons régulièrement en croyant faire acte démocratique et civique. Ça n’a pas toujours été le cas et quand la Suisse s’est affranchie des liens difficiles qu’elle entretenait avec ses voisins, ça n’a pas toujours été très démocratique et pas toujours pour le bénéfice du peuple, mais bien pour les privilégiés, ceux de l’ancien régime.

 

Le grand homme qu’était Alexis Tocqueville, grand observateur des démocraties, qu’elle soit grande comme les Etats-Unis ou petite comme la Suisse, il avait une opinion qui faisait foi.

Alexis Tocqueville

Alexis Tocqueville

Tocqueville place le mouvement démocratique suisse dans le cadre de l’évolution générale. « Si le théâtre est petit, le spectacle a donc de la grandeur ; il a son originalité par la multiplicité des races, des langues, des circonstances religieuses, des deux classes de société ».

.

La Révolution n’a pas laissé de profondes traces en Suisse ; l’effet produit par la Restauration y est d’autant plus grand. L’antagonisme entre les mœurs politiques de l’ancien régime et les tendances modernes amène des mouvements révolutionnaires plus violents que dans d’autres Etats. Depuis 1830, nombre de cantons ont évolué dans le sens démocratique, tandis que la Confédération en est restée à l’état de 1815. Or, les démocraties représentatives remplaceront les démocraties pures (Landsgemeinde).

.

« C’est le pouvoir judiciaire qui est principalement destiné, dans les démocraties, à être à la fois la barrière et la sauvegarde du peuple ». « La justice est une puissance de tradition et d’opinion qui a besoin de s’appuyer sur des idées et des mœurs judiciaires ». Or, celles-ci n’ont pas encore acquis, dans le peuple suisse, la place qui leur revient ; la justice n’y est pas encore assez indépendante.

Certes, la justice n’avait pas encore son indépendance, comme le peuple d’ailleurs. C’est une classe élevée, instruite et de privilégiés qui détenaient le pouvoir. C’est ces hommes qui firent la Suisse pour leur usage en premier lieu et par la suite le peuple fut gentiment intéressé.

.

Tocqueville est un bon observateur des mœurs politiques, mais était-il aussi bon observateur des mœurs du peuple ?

.

Il n’est pas dit qu’il voyagea dans nos vallées et nos cols, qu’il alla à la rencontre des gens, bergers et vachers de nos alpages, qu’il visita les villages les plus miséreux que pouvait donner à voir la Suisse d’alors.

.

Le peuple n’ayant pas droit à la parole et surtout pas les femmes (c’est en 1971 que celles-ci ont obtenu le droit de vote.), les droits fondamentaux et démocratiques sont-ils bien les mêmes, entre ceux de 1848 et ceux d’aujourd’hui ?

Ce lundi, premier jour de l’entre-deux tours des élections présidentielles française, on constate que le bipartisme traditionnel n’est plus là. Ce n’est plus la Gauche contre la Droite, c’est le Centre contre l’extrême-droite. En Suisse, le même scénario n’est pas possible, puisqu’il n’est question que de compromis chez nous. Le compromis qui fait notre force et qui est détesté ailleurs. La paix du travail (1937) étant le plus important, semble-t-il chez nous, qu’il a fallu toujours discuter ensemble, autour de la table, le haut et le bas, le patronat et les ouvriers, la gauche et la droite, et ainsi sortir un compromis utile à tous. La question est : « le compromis politique et social est-il le meilleur système ? ».

G.Tell, Libre opinions

Extraits de La France et la Suisse de 1848 à 1852, par H. Bessler 1930

Repost 0
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 16:16

Bien des fois, dans ma boîte aux lettres, j’avais un petit papier sur lequel était imprimé : « Monsieur Tafa, mondialement connu – 25 ans. », avec une liste de ce que ce monsieur fait de ses pouvoirs, pour vous. On parle de voyance, de désenvoutement, de procédure pour le retour des êtres aimés et comme toujours, le pouvoir sexuel revenu, etc.

.

Chaque fois le papier était jeté. Sauf la dernière fois, par curiosité, je me suis dit que s’il disait être mondialement connu, regardons sur Internet si c’est vraiment le cas.

.

Surprise, une fois ma demande écrite, le premier lien arrivé en tête de liste est celui de « Monsieur Tafa, Grand voyant Marabout.

Bon, il s’agit d’une communauté de Marabouts qui font leur publicité. Le site est dénommé : « Les Marabouts africains : Médium, Voyant, Marabout, Astrologue ». Comme sur tous les sites, on peut sélectionner sa région et l’on découvre les Marabouts que l’on peut contacter. Bien sûr, Paris (Ile de France) est l’endroit où ils sont le plus nombreux. La liste est longue des marabouts qui exercent ainsi, hors d’Afrique, dans nos villes. Principalement, ils sont présents en grand nombre à Paris, mais l’on peut choisir, le Luxembourg, la Suisse, le Portugal, l’Espagne et la Belgique.

.

Toujours par curiosité, je clique sur le lien « Suisse » et découvre tous les Marabouts suisses, il me semble qu’il y en a beaucoup. Je les ai comptés : 189 Marabouts.

.

Ça sent que l’argent est là. 189 Marabouts chez nous, petit pays non coloniale et qui n’a que peu d’Africains sur son territoire en fin de compte. Et l’observation de ces Marabouts dit « Suisse », montre que l’on retrouve ces Messieurs dans divers endroits, à Paris, Marseille ou Lausanne. Donc la liste des Marabouts sensés êtres suisse, ne l’est pas.

Je découvre un monde que je ne connais pas, celui de la voyance et des promesses de richesses pour gogos. Cette facette est africaine, mais je suis aussi démarché par téléphone par des « Cabinets de voyances », qui me font réagir de grossière façon, je raccroche après leur avoir demandé s’ils n’avaient pas vu dans leurs boules de cristal, que je n’étais pas intéressé. Ça ne suffit pas que les petites annonces des journaux soient nombreuses, il faut encore être appelé à la maison.

.

Il faut croire que ça marche pour eux, qu’ils ont de nombreux clients pour être si présent partout.

.

Est-ce une économie parallèle ou sont-ils tous déclarés officiellement comme activités soumise à l’impôt ?

Cet aparté qui n’a rien à voir avec le contenu habituel du blog est nécessaire comme exutoire à ma colère engendrée par ces démarches, qui sont pour moi, presque du charlatanisme.

.

Voulez-vous rire ou vous énerver ? Je vous donne le lien de Monsieur Tafa et lisez sa page d’accueil, les fautes de français impardonnables sont présentes, soit pour nous amuser, soit pour nous énerver.

.

http://voyantmarabout.com/marabout?pays=France&marabout_id=263

GTell

Repost 0
Published by G.Tell - dans gtell
commenter cet article