Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 17:30

Articles tiré du Département fédéral des affaires étrangères

Présence Suisse

 

www.swissworld.org

 

 

Célébrités: le coucou


Pour mettre un terme aux idées reçues

 

Contrairement à la légende, l’horloge à coucou n’est pas une invention suisse. Elle a été inventée en 1738 dans la région de la Forêt Noire, dans le sud de l’Allemagne, où se trouve encore aujourd’hui le plus important centre de production de coucous.

 

Quoi qu’il en soit, depuis que les touristes s’attendent à trouver des horloges à coucou en Suisse, il est également possible d’en acheter sur sol helvétique.

 

Il en était probablement déjà ainsi au XIXème siècle, lorsque l’écrivain américain Mark Twain a découvert l’horloge à coucou à Lucerne avant de l’intégrer dans son roman «A Tramp Abroad» («Ascensions en télescope», paru en 1880) :

 

Texte original anglais:

 

«For years my pet aversion had been the cuckoo clock; now here I was, at last, right in the creature`s home; so wherever I went that distressing "HOO hoo! HOO hoo! HOO hoo!" was always in my ears... Some sounds are hatefuler than others, but no sound is quite so inane, and silly, and aggravating as the "HOO hoo" of a cuckoo clock, I think. I bought one, and am carrying it home to a certain person; for I have always said that if the opportunity ever happened, I would do that man an ill turn. What I meant, was, that I would break one of his legs, or something of that sort; but in Lucerne I instantly saw that I could impair his mind. That would be more lasting, and more satisfactory every way. So I bought the cuckoo clock; and if I ever get home with it, he is "my meat," as they say in the mines.»

 

 

coucou

Les clichés ont parfois la dent dure ... Bien qu’il ne s’agisse pas d’un produit suisse, on vend des horloges à coucou à Interlaken. © swissworld.org

 

 

GTell, Internet

Repost 0
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 18:20

 

Articles tiré du Département fédéral des affaires étrangères

Présence Suisse

 

www.swissworld.org

 

 

Célébrités: l'horloge la plus exacte


L'horloge la plus précise jamais développée en Suisse a pour nom FOCS-1. Elle a été mise au point en 2004 par les physiciens de l'Observatoire cantonal de Neuchâtel pour le compte du laboratoire de l'Office fédéral de métrologie METAS à Berne. Elle est si précise que deux de ces horloges mises en marche simultanément n'afficheraient pas plus d'une seconde de différence après 30 millions d'années.

 

Cet instrument est l'une des cinq horloges atomiques exploitées par le laboratoire, qui coopère par ailleurs avec 45 institutions similaires dans le monde entier. Mis ensemble, ces laboratoires possèdent quelque 250 horloges atomiques dont on se sert pour déterminer le temps universel coordonné (UTC). Il s'agit de la référence universelle à partir de laquelle le temps de tous les fuseaux horaires est calculé.

 

Alors qu'une montre mécanique se base sur l'oscillation d'un pendule pour diviser le temps en segments de durée égale, l'horloge atomique utilise quant à elle l'oscillation des atomes de césium lorsqu'ils sont mis en présence d'un champ électrique. La fréquence de l'oscillation du césium est si régulière qu'elle confère à l'horloge une précision quasiment absolue.

 

La première horloge atomique a été mise au point en 1949 aux Etats-Unis. Depuis lors, la précision de ces instruments s'est considérablement améliorée. Etant donnée la très grande vitesse de déplacement des atomes, il était difficile de déterminer très exactement leur fréquence propre.

 

La nouvelle génération d'horloges atomiques, dont fait partie la FOCS-1, fait recours à un procédé qui refroidit les atomes de césium jusqu'à une température proche du zéro absolu. Cela a pour effet de ralentir leur vitesse de 200 à 6 mètres par seconde. Ce sont ces atomes «lents» qui sont ensuite mis en présence d'un champ électrique qui les fait osciller.

 

Une telle précision infinitésimale semble a priori superflue pour établir l'heure de référence universelle. Pourtant, il y a bien d'autres domaines dans lesquelles les horloges atomiques se révèlent de précieux instruments. Par exemple le système de positionnement par satellite (GPS) dépend des horloges atomiques pour pouvoir transmettre des informations fiables. De même, les radiotélescopes autour du monde font appel aux horloges atomiques pour se synchroniser entre eux lorsqu'ils observent le même point du ciel. Ils deviennent ainsi comparables à un gigantesque télescope dont le diamètre serait celui de la Terre.

  horloge atomique

 

L'horloge atomique FOCS-1, l'une des plus exactes au monde. © METAS

 

GTell, Internet

Repost 0
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 17:37

 

Articles tiré du Département fédéral des affaires étrangères

Présence Suisse

www.swissworld.org

 

 

Célébrités: la première - et unique - montre sur la lune


Depuis 1969, la marque suisse Omega peut s'enorgueillir d'avoir produit avec son fameux chronographe «Speedmaster» la seule et unique montre à avoir séjourné sur la lune. Ce modèle avait été officiellement agréé par la NASA quatre ans auparavant pour équiper tous les astronautes dans leurs expéditions spatiales. Il allait donc de soi que le co-pilote d’Apollo 11, Buzz Aldrin, la portait au poignet lors de sa promenade lunaire.

 

Avant de porter son choix sur la Speedmaster, la NASA a fait passer aux différents modèles en concurrence un test rigoureux. Les montres ont été notamment soumises à de brusques changement de température, passant sans transition de 93 à moins 18 degrés, confrontées à des vibrations, à la surcompression puis décompression ou à un bain d'oxygène pur. Au final, seule la Speedmaster s'en est bien tirée.


Caractéristiques de la Speedmaster

 

La Speedmaster est particulièrement bien équipée pour faire face aux conditions exceptionnelles rencontrées dans l'espace comme les variations de la pression ou de la gravité. Le verre de son cadran est fixé par un anneau hermétique capable de résister à cinq fois la pression habituelle de l'espace. Il garantit ainsi une pression constante à l'intérieur du boîtier, indispensable au fonctionnement correct du mouvement. Si la pression était trop faible par exemple, cela aurait pour conséquence d'accélérer le mouvement du balancier et la montre aurait donc tendance à avancer.

 

Le verre est à la fois très épais et suffisamment élastique pour supporter les grandes variations de température auxquelles il est confronté au cours d'un vol spatial.


Speedmaster, la montre des instants forts

 

La Speedmaster a été de la partie dans 118 missions spatiales, deux expéditions polaires et d’innombrables autres aventures. Les fameuses 14 secondes jusqu’à l’entrée d’Apollo 13 dans l’atmosphère en 1970 ont été mesurées sur la Speedmaster. Cinq ans plus tard, en pleine Guerre froide, la Speedmaster a synchronisé la rencontre spatiale entre l’est et l’ouest : l’arrimage d’Apollo et de Soyouz.

 

En 2009 la Speedmaster fête son cinquantième anniversaire, et son succès ne s’arrêtera pas là.

 

En 2011 cette montre d’exception participera à l’expédition «Solar Impulse» qui consistera à faire le tour de la terre à bord d’un avion propulsé jour et nuit par la seule énergie solaire. Le vol inaugural est prévu en 2009.


L’avenir de la Speedmaster

 

Omega ne se repose pas sur ses lauriers pour autant. En effet, l’entreprise horlogère travaille actuellement à la conception d’une Speedmaster capable d’accompagner l’homme qui ira sur Mars lors de la mission prévue en 2030. Les conditions environnementales de la planète rouge diffèrent sensiblement de celles de la terre ou de la lune, puisque les températures varient de 27 à moins 133 degrés Celsius.


Qu’est-il advenu de la première montre sur la lune?

 

Malheureusement elle a disparu au début des années 70 sans laisser aucune trace. Elle refait brusquement parler d'elle en 2001, lorsqu'un revendeur californien à la retraite déclare l'avoir achetée à un homme qui l'aurait trouvée par hasard sur une plage de Santa Barbara. Dans l'excitation générale, de nombreux prétendants se manifestent. Pourtant, l'authenticité de la montre ne pourra pas être prouvée, d'autant plus que la NASA et Aldrin affirment haut et fort qu'il ne s'agit pas de la fameuse montre lunaire.

 

Bien que la montre de Neil Armstrong fût de la partie lors de la mission lunaire, il ne la portait pas lorsqu'il effectua sa sortie. Le chronomètre de bord du module lunaire étant tombé en panne, les astronautes décidèrent de laisser la montre d'Armstrong à l'intérieur du module au cas où le chronomètre ne pourrait pas être remis en marche.

 

 

Speedmaster Omega

 

 

L'Omega Speedmaster Professional, modèle contemporain de la «montre de la Lune». © Omega

 

GTell, Internet

Repost 0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 17:57

 

Articles tiré du Département fédéral des affaires étrangères

Présence Suisse

 

www.swissworld.org

 

 

 

Célébrités: l'horloge des chemins de fer fédéraux


S'il y a une célébrité parmi les horloges suisses, c'est bien celle qui orne toutes les gares des Chemins de fer fédéraux (CFF). Créée en 1940 par l'ingénieur et designer Hans Hilfiker (1901-1993), alors employé des CFF, l'horloge avait été conçue comme un élément à part entière de l'image nationale de l'entreprise. Aujourd'hui, elle est devenue un classique du design industriel et une véritable icône de la ponctualité suisse.

 

C'est avant tout par son esthétisme on ne peut plus simple, que l'horloge a séduit. Aucune figure sur le cadran: les minutes sont représentées par des traits noirs sur fond blanc. Les épaisses aiguilles des heures et des secondes sont également noires. Seule la trotteuse (aiguille des secondes), en forme de palette de gare avec son extrémité arrondie, se démarque par sa couleur rouge. Ainsi elle peut être distinguée de loin par les voyageurs.

 

Autre particularité bien connue des Suisses: la trotteuse tourne en continu, sans saccade d'une seconde à l'autre, et s'arrête pendant exactement 1,5 seconde sur le point culminant du cadran avant de passer à la minute suivante.

 

Aujourd'hui la fameuse horloge se décline en plusieurs modèles et dans toutes les tailles. Pour la plus grande joie de ses admirateurs, elle est même disponible sous forme de montre bracelet. Depuis 1986, l’entreprise Mondaine a repris le fameux design pour créer une collection inspirée de l’horloge des CFF. D’ailleurs la montre bracelet de cette collection fait désormais partie des dix plus grands classiques du design suisse, et est exposée entre autres au London Design Museum et au MoMa Museum of Modern Art à New York.

 

La montre des CFF n'est pas la seule contribution de Hans Hilfiker au monde moderne. On lui doit également d'avoir développé le concept de cuisine agencée, et c'est lui qui a imposé la dimension standard des composants de cuisine en Suisse. (55/60/90 cm)

  sisimg20051017 6168066 0

 

 

En Suisse, toutes les horloges de gares ressemblent à celle-ci. © swissworld.org

 

GTell, Internet

Repost 0
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 17:06

 

Articles tiré du Département fédéral des affaires étrangères

 

Présence Suisse

 

www.swissworld.org

 

 

 

Célébrités: le carillon de La Chaux-de-Fonds


Sis dans les jardins du Musée international d'horlogerie de La Chaux-de-Fonds, ce carillon est un instrument à la fois sonore et mobile. Tous les quarts d'heure, la sonnerie des 24 cloches qui le composent est accompagnée de jeux de couleurs et de lumière.

 

Plus qu’une œuvre d’art, le carillon est également une horloge réglée automatiquement par signal radio, ce qui lui permet de maintenir une précision de l'ordre du centième de seconde.

 

L'animation de l'horloge est également contrôlée par voie électronique. Toutes les 15 minutes, de petits marteaux viennent frapper chacune des cloches, jouant une mélodie qui change au fil des saisons. En même temps, douze lamelles de métal colorées se mettent en mouvement au rythme de la mélodie. La nuit quatre projecteurs assurent également un jeu de lumière sur les lamelles.

 

 

Carillon la chaux-de-fonds

 

Le carillon dans le jardin du Musée international d'horlogerie de La-Chaux-de-Fonds. © International Watchmaking Museum

 

 

GTell, Internet

Repost 0
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 19:58

54ad3fd9551aeje-suis-Charlie.jpg

 

charlie-hebdo-mahomet.jpg

Repost 0
Published by G.Tell - dans gtell
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 17:09

 

Articles tiré du Département fédéral des affaires étrangères

Présence Suisse

www.swissworld.org

 

Célébrités: les montres de Genève

 

Genève est le berceau de l'horlogerie suisse, et bien que les usines de fabrication aient déserté la ville, il suffit de se promener dans ses rues pour voir à quel point les montres sont encore omniprésentes.

 

Les boutiques de la Rue du Rhône présentent une palette impressionnante de garde-temps tous plus luxueux les uns que les autres. Un peu à l'écart de la frénésie urbaine, au milieu du Jardin Anglais qui longe le Quai du Général-Guisan, on trouve l'horloge fleurie, plantée ici en 1955. Elle est constituée de huit cercles dont les couleurs varient évidemment selon les saisons puisqu'ils sont plantés de 6500 fleurs naturelles. L'aguille des secondes de l'horloge est la plus longue au monde, avec 2,5 mètres.

 

Une horloge florale similaire a été offerte par la ville de Genève à sa consœur St-Pétersbourg à l'occasion des 300 ans de cette dernière en 2003.

 

Autre horloge de tous les records: celle qui se trouve à l'intérieur de l'Hôtel Cornavin, sur le Boulevard James-Fazy. Il s'agit du plus long pendule d'horloge du monde avec très exactement 30 mètres et 2 centimètres. Il s'allonge du rez-de-chaussée de l'hôtel jusqu'au 9ème étage.

 

L'horloge nichée au passage Malbuisson et conçue par Edouard Wirth vaut également le détour. A chaque heure tapante, son carillon de 16 cloches égrène une mélodie qui s'inspire d'un chant de l'Escalade, la fête populaire genevoise qui commémore l'attaque des Savoyards sur la ville en 1602. L'horloge a été construite en 1962.

 

Depuis 1997, le Quai Wilson possède également son joyau à proximité de la Perle du Lac : une horloge monumentale solaire et laser. Cette réalisation d’inox et de verre feuilleté a un diamètre de 6,40 mètres et laisse transparaître 198 étoiles qui scintillent sur une carte céleste dès que le soleil illumine les faisceaux de fibre optique.

  Horloge fleurie de Genève

 

L'horloge fleurie de Genève © swissworld.org

 

 

GTell, Internet

Repost 0
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 16:53

 

Horloge-de-la-Tour-de-Berne.jpg

À droite, le carrousel de la Zytglogge à Berne © swissworld.org

 

Articles tiré du Département fédéral des affaires étrangères

Présence Suisse

www.swissworld.org

 

 

Célébrités: la Tour de l'horloge à Berne

 

L'une des plus célèbres attractions touristiques de Berne est sa Tour de l'Horloge, ou «Zytglogge» en dialecte local. La tour elle-même faisait partie des anciens remparts de la ville médiévale au XIIIème siècle. Quant à l'horloge, elle est plus récente mais constitue néanmoins l'une des plus anciennes du pays. Son mouvement date de 1530.

 

L'horloge est fameuse pour son carrousel de figurines qui s'animent à toutes les heures. Il comprend le coq doré qui chante trois fois, le roi qui retourne son sablier, des oursons habillés aux couleurs de la Ville qui défilent devant ce dernier, un bouffon assis au-dessus du roi ainsi que la figure chevaleresque de Hans von Thann, juchée au sommet de l'horloge et frappant la cloche.

 

Pour ceux qui savent la déchiffrer, l'horloge astronomique de la façade principale indique non seulement l'heure mais également le jour de la semaine, le quantième du mois et le mois lui-même, le zodiaque et les phases de la lune.

 

D'après la légende, c'est à cette vénérable horloge que l'on doit une véritable révolution dans la conception que nous avons du temps. En effet, Albert Einstein, qui vécut dans la vieille ville de Berne, aurait eu l'idée de sa théorie de la relativité en observant la circulation automobile autour de l'horloge et en se demandant ce qu'il adviendrait des véhicules s'ils se déplaçaient à la vitesse de la lumière...

 

Durant l'été, il est possible d'observer le mécanisme interne de l'horloge en se joignant à l'une des visites guidées organisées par l'office de tourisme de Berne.

 

GTell, Internet

 

Repost 0
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 17:02

Articles tiré du Département fédéral des affaires étrangères

Présence Suisse

www.swissworld.org

Nicolas-Hayek.jpg

Nicolas Hayek

 

Le cas Swatch

 

Le groupe Swatch joue un rôle prépondérant dans l’histoire de l’horlogerie suisse. Non seulement parce qu’il possède une importante part du marché, mais surtout parce que Swatch a littéralement sauvé l’horlogerie helvétique de la plus grave crise qu’elle eut à traverser à la fin des années 70.


Erreur de jugement

 

A la pointe de l’industrie horlogère mondiale et leader incontesté de la production de montres de luxe, la Suisse, sans doute trop confiante, a manqué le virage de la technologie du quartz. Elle a laissé le développement de cette innovation à d’autres, notamment au Japon et aux Etats-Unis. La concurrence a su tirer parti de cette aubaine, et se mit à produire des montres bien plus avantageuses, dominant bientôt le marché. Pour l’industrie horlogère suisse, ce fut la débâcle: les ventes connurent un recul dramatique et de nombreuses entreprises se trouvèrent au bord de la faillite. C’est grâce à un consultant en affaires visionnaire, Nicolas Hayek, que la Suisse effectue avec quelques années de retard sa propre révolution horlogère: sortir la montre de son carcan traditionnel et l'ancrer dans la culture contemporaine.


Prix, précision et … marketing

 

1983 voit le lancement de la fameuse montre en plastique Swatch, déclinée en 12 modèles pour un prix oscillant à l'époque entre 39 et 50 francs suisses. La première Swatch comptait 51 composants, contre une moyenne de 90 pour les mouvements traditionnels. Elle pouvait être assemblée par des robots sur une seule ligne de production, chose complètement nouvelle en Suisse. Le succès immédiat de la Swatch à l’échelle planétaire permit de sauver le secteur horloger, qui retrouva la confiance nécessaire pour émerger d’une léthargie qui semblait devenue chronique.


Production diversifiée

 

Aujourd’hui, la marque Swatch est inévitablement associée à des couleurs et des formes exubérantes et à un prix bon marché et donc à la possibilité de changer de montre comme de chemise....  Le groupe Swatch, dont le siège central est à Bienne, dans le canton de Berne, est responsable d'environ un quart des ventes globales de montres dans le monde en termes de valeur. Il fabrique non seulement des montres finies mais également des composants: l'essentiel de la fabrication a lieu en Suisse mais le groupe possède également des unités de production dans de nombreux pays dont la Chine et les Etats-Unis.

 

Pourtant le groupe Swatch ne se contente pas de fabriquer des montres finies. En effet, il compte parmi les plus importants producteurs de composants, qui fournissent le marché mondial de l’horlogerie. Le groupe Swatch possède également quelques-unes des plus prestigieuses marques de l’horlogerie traditionnelle suisse (Omega, Blancpain et Tissot pour n’en citer que quelques-unes) et ses produits s’étendent de la montre bas de gamme au plus exclusif des produits de luxe. La firme est aussi active dans les domaines de la micromécanique, des télécommunications et de la construction automobile.

 

La Tradition Breguet

 

 

 

«La Tradition Breguet», montre de luxe classique pour homme a été dévoilée en 2005 à la foire Baselworld. Elle rend hommage à l'une des inventions majeures d'Abraham-Louis Breguet, le pare-chute, qu'il a mis au point en 1790. © Breguet

 

GTell, Internet

Repost 0
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 16:33

 

Articles tiré du Département fédéral des affaires étrangères

Présence Suisse

www.swissworld.org

 

Watch Valley – Le pays de la précision

 

Les montres font partie des clichés les plus répandus sur la Suisse, au même titre que les montagnes, le fromage, le chocolat ou les banques. Le savoir-faire des Suisses dans le domaine de la chronométrie est établi depuis des siècles. Mais la production horlogère n’a pas essaimé dans tout le pays de la même façon. Elle s’est principalement implantée le long de la chaîne du Jura, dans la région qui s’étend de Genève à Bâle, connue sous le label touristique de Watch Valley (vallée des montres


Répartition géographique

 

Les premières manufactures horlogères se sont implantées à Genève au milieu du XVIème siècle. Le réformateur Calvin encouragea ce nouvel artisanat, qui répondait si bien à son goût obsessionnel pour la ponctualité. Grâce à son influence, de nombreux réfugiés huguenots venus de France, s’établirent à Genève, emmenant avec eux leur savoir-faire dans le domaine de l’horlogerie. Cet apport fut décisif pour le développement de la profession et contribua à faire de la cité un centre horloger reconnu au niveau mondial. Durant les siècles qui suivirent, la branche fit des émules et s’étendit en direction de l’est et du nord. Dès le XVIIème siècle, plusieurs familles neuchâteloises se consacrèrent à la production de montres. Dans le canton de Vaud, la région de la vallée de Joux vit le premier atelier faire son apparition en 1740. Des manufactures s’implantèrent également dans les cantons de Berne et de Soleure dès le milieu du XIXème siècle, puis dans les cantons de Bâle et de Schaffhouse quelques décennies plus tard.


Le secteur de la machine-outil

 

L’horlogerie a entraîné le développement d’une autre industrie également créatrice d’emplois, aujourd’hui comme autrefois: la production de machines-outils. Certaines industries sont devenues les leaders mondiaux dans la fabrication de produits de niche. La petite ville vaudoise de Vallorbe par exemple, possède un savoir-faire inégalé en ce qui concerne la production de limes de précision. Moutier, dans le Jura bernois, a établi sa réputation depuis 1880 déjà dans la fabrication de tours automatiques à poupée mobile, une machine qui a révolutionné l’industrie horlogère.


Région touristique

 

90 % de la production horlogère se concentre dans l’arc jurassien et cela depuis plus d’un siècle. Ce patrimoine artistique et technique a inspiré les professionnels du tourisme, qui ont décidé de promouvoir la région sous une étiquette commune : Watch Valley – le pays de la précision. La Route de l’horlogerie créée à l’aube du XXIème siècle, s’étend sur 200 km et comprend 38 étapes. Elle nous emmène en pèlerinage dans les manufactures les plus célèbres et les musées spécialisés, où l’on peut découvrir les secrets de cet art et admirer ses réalisations les plus étonnantes. Il y en a pour tous les goûts : montres bracelet, pendules, horloges, montres gousset, montres automatiques ou carillons. L’horlogerie est le fil rouge qui nous guide à travers une région riche de culture et de traditions, où l’on perd facilement la notion du temps : les lacs, les montagnes, les vignobles et les petits villages idylliques ont tout pour retenir les visiteurs.

 

Enseigne-fabrique-fondee-1790.jpg


Enseigne d’une petite fabrique fondée en 1790, toujours accrochée à la façade d’un bâtiment de La Chaux-de-Fonds. Au XIXème siècle, la ville a connu une croissance rapide, principalement due au développement de l’industrie horlogère. La plus grande partie des réalisations s’effectuaient dans de petits ateliers installés à domicile.© Service d'urbanisme La Chaux-de-Fonds

 

GTell,Internet

Repost 0