750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Archives

Articles Récents

Liens

13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 15:11

Lausanne va-t-elle recommencer, remettre ça sur le tapi, une polémique qui a déjà eut lieu dans les années trente ?

 

Une tour ! Où ? Non ! Juste un bâtiment loin de représenter une véritable tour révolutionnaire par sa taille ou son esthétique, rien d’extraordinaire, pas de beauté à première vue et quoi, sa hauteur n’a rien de vertigineux ; alors où est le problème ? Quand la Tour Bel Air fut présentée au public, une levée de bouclier contre le projet avait suscité des articles virulents d’intellectuels comme C.F. Ramus et bien d’autre, contre l’élévation d’une monstrueuse verrue dans le paysage lausannois. La réalisation de la Tour Métropole à Bel-Air est loin d’être le gratte-ciel que l’on disait et depuis longtemps déjà d’autre immeubles ont étés élevés avec plus d’hauteur, mais alors il faut dire aussi avec moins de caractère, moins d’élégance. Si polémique devait avoir lieu encore une fois au sujet d’une tour à bâtir à Lausanne, à Beaulieu, n’allons pas faire « qu’une tour ordinaire » mais osons comme pour le Métropole quelque chose qui sorte de l’ordinaire.    


Image de synthèse

 

Une brique bien proportionnée avec des angles droits, rien de bien beau ni de révolutionnaire ici.

gtell

Partager cet article

Repost0
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 14:31

Comment l’ignorance peut-il être encore tolérée dans notre démocratie ?

 

La Suisse traditionnelle est morte en 1848 à la naissance de la Suisse moderne, alors pourquoi trouvons-nous encore aujourd’hui des personnes pour croire aux valeurs du passé remontant à la création de la Confédération ?

À l’époque était seul reconnu les seigneurs puissants et les familles liées entre elles pour garantir leur propre aisance matériel en maintenant le peuple en servage, synonyme d’esclavage ne l’oublions pas.

Que l’on fasse appel aux valeurs d’autrefois, des pères fondateurs et de nos montagnes, c’est méconnaître l’histoire et les ravages des dites familles dominantes et de la montagne facteur de pauvreté et de misère.

Il y avait, il y a encore l’UDC pour nous relancer les valeurs du passé qui devraient selon eux être les nôtres aujourd’hui. Et voilà qu’un groupuscule de nazillons suisse romand, fait des siennes sur l’Internet en créant un site raciste, néo-nazi et négationniste (juillet 2008). Non seulement les auteurs du site revendiquent la guerre aux étrangers, mais ils revendiquent une Suisse blanche, s’appuyant sur les valeurs d’autrefois et donnent pour exemple argumentaire le discours de Toni Brunner conseiller national et président de l’UDC Suisse pour la fête nationale 2008 où celui-ci met en avant les dites valeurs suisses.

Les NSS, qui signifie les Nationaux Socialistes Suisses, recrutent les jeunes en les adjoignant de devenir membre de leur… association, groupe, mouvement ou armée ? Pour eux désormais deux choix s’imposent : La victoire, ou le Walhala ! (sic)

L’ignorance crasse a encore une fois fait son œuvre hélas. Et malheureusement il y a encore beaucoup d’ignorants en Suisse sur le sujet des faits nazi et de la guerre engendrée au nom de la supériorité de la race blanche.

 

Comme on disait, « Mon Dieu, où allons-nous ? »

 

GTell

En voulant montrer à un ami l’horreur contenue dans les pages du site dont je parle ci-dessus, j’ai eu la surprise de découvrir un message en anglais qui disait à peu près qu’il était retiré et qu’il n’y a plus rien à voire. Ouf !

Il semblerait donc que les articles de certains journaux de Suisse romande et les organisations de surveillance contre le racisme à démontré qu’il est possible de faire disparaître les nazillons de la toile.  

 

Partager cet article

Repost0
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 16:24

Le Matin Bleu du jeudi 15 mai 08

 

Euro 2008 : La Suisse ne sait pas s’amuser sans règlement.

 

La Suisse sait-elle s’amuser ? Chicanes et interdictions gâchent le plaisir des fans

 

ANTIJEU. A 23 jours de l’Euro 08, la fièvre du foot s’est répandue dans toute la Suisse. Le virus touche même la police et les officiels. Sauf que pour la fête ils nous concoctent un bouquet d’interdictions.

 

  • La police bernoise vient de rappeler qu’il est interdit de tenir un drapeau hors de sa voiture. Pour les cortèges d’après-match, il convient d’utiliser un porte-drapeau fixé à la portière du véhicule.
  • Ailleurs, comme à Neuchâtel ou à Nyon, les fans ravaleront leur spontanéité. Les défilés automobiles seront interdits dans certains secteurs.
  • Dans les zones de fêtes officielles, les supporters se plieront au diktat des sponsors. Pas question pour un groupe de porter un T-shirt ou un chapeau arborant le logo d’une marque qui n’est pas partenaire de l’événement.
  • Côté boisson, les établissements inclus dans le périmètre festif labellisé Euro 08 devront vendre exclusivement les boissons des sponsors.
  • Et lorsque l’appel des toilettes se fera sentir, celles-ci pourraient bien être payantes. C’est ce que propose une société de cafetiers, pour compenser leur facture d’eau.
  • Quant à ceux qui pensaient échapper à ces règles en fêtant l’Euro entre voisins, ils devront s’acquitter d’une taxe. La SUISA entend bien faire payer la retransmission de matches lors de fêtes de quartier.

Bonne nouvelle, Genève a renoncé hier à imposer des gobelets en plastique sur toutes les terrasses de la ville.

 

Ne fête-t-on pas cette année les 40 ans du slogan « Il est interdit d’interdire » ?

 

Les Shadoks, nos frères, disaient bien « Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué ? »

 

 

le Matin Bleu

gtell

Partager cet article

Repost0