750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Archives

Articles Récents

Liens

28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 17:32
On a voté !

.

Les résultats sont-ils bons pour le Pays ?

.

La réponse est la suivante : On le saura dans 15 ou 25 ans.

.

Rien de plus à dire sur le sujet.

.

Bonne semaine à tous.

Partager cet article

Repost0
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 18:39

LE DOCUMENTAIRE

Radio Man

Radio Man

La Britannique Mary Kerr a suivi durant plusieurs mois Craig Castaldo pour présenter en avril 2012 un documentaire d’une heure et quart sur sa vie, au Festival des documentaires de Toronto. La critique était unanime.

Le long-métrage sortira enfin en DVD début 2016.

Lu dans un journal

Avez-vous bien lu ? La critique était unanime… unanime pour dire quoi, que le documentaire était mauvais ou unanime pour dire, que le documentaire était bien !

« La critique était unanime » ne veut rien dire de plus que la critique avait la même opinion. Mais alors pourquoi les journalistes ne disent pas quelle est cette opinion ?

Partager cet article

Repost0
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 19:42
Le circonflexe

La polémique des premiers jours de février sur l’orthographe révisée revient à la Une.

.

Pourquoi me direz-vous ? Et bien la réponse est expliquée ici.

Puisque l’on s’est un peu enflammé, il y a eu beaucoup d’exemples de phrases écrites « classiquement » et d’autres avec la nouvelle orthographe, toujours avec l’humour que l’on connaît chez les Français.

.

Voyez plutôt : C’est ici.

Cet article, parce que la Suisse est concernée.

On apprend encore ces jours-ci, que le Français sera en 2050 à égalité de locuteurs avec le mandarin. Ceci, grâce à la prolifique Afrique francophone. Comme il y a encore beaucoup de place en Afrique, au contraire de la Chine, fermée dans ses frontières, on peut extrapoler qu’en 2100, le Français sera la première langue parlé au monde !

Le circonflexe

À propos de langues parlée, saviez-vous qu’à un moment de son histoire, les Etats-Unis balançaient entre deux langues pour langue officiel du pays ? Le Français ou l’Anglais, telle était la question. Mais il s’agissait à un moment donné de leur histoire, quand la jeune République acheta la Louisiane. Regardez la carte ci-dessous. La Louisiane telle qu’elle était, telle qu’elle appartenait aux français et qui sur son territoire parlait le Français. A l’est de la Louisiane, on parlait Anglais, à l’ouest de la Louisiane on parlait principalement Espagnol et les divers langues Amérindiennes.

Le circonflexe

L’achat de la Louisiane ou la vente de celle-ci pas Napoléon qui avait besoin d’argent pour ses guerres, demanda cette réflexion, allait-on parler la langue de nos oppresseurs anglais ou parler la langue globalement parlé en Louisiane ?

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 17:19

Le brûlot est tombé dans le domaine public. Donc partout on s’empresse de le rééditer pour se faire du fric !

Version Allemande du passé.

Version Allemande du passé.

Pas d’autres raisons possible, à moins que les temps soient propice à prendre connaissance des écrits d’Hitler pour d’autres raisons. Littérature de propagande, sans intérêt littéraire, décrié partout, interdit de publication dans beaucoup de pays, et voilà que les Allemands se précipitent sur l’ouvrage et dévalisent les librairies. Que penser de tous cela ?

Et en Suisse, qu’en est-il de ce livre, jamais interdit par les autorités depuis 1925, fait-il un « tabac » ou reste-il le livre sans valeur qu’il a toujours été, ou aura-t-il une seconde vie ? Attendons encore un peu de temps avant de faire le bilan. Toutefois j’espère qu’il restera une curiosité avec une diffusion confidentielle.

GTell

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 16:41

En cette fin d’année et en début de la nouvelle, je fais comme le reste du monde, la fête, en espérant bien sûr que 2016 sera plus calme, moins de guerres, moins de terrorisme, moins de fous et plus de bonheur donc.

Le denier et le premier

La Suisse toujours au milieu de l’Europe, semble toujours être une île, attention, c’est une erreur de le croire.

Le denier et le premier

Bonne et heureuse année à tous

GTell

Partager cet article

Repost0
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 17:46

Alors que dans un article sur l’économie ou sur un fait divers impliquant un haut personnage de cette économie, il est fait allusion au CEO, et à chaque fois je bloque sur ces trois lettres, pour faire la traduction, CEO = PDG. Il s’agit donc du Président Directeur Général untel qui roula trop vite dans son bolide !

De plus en plus le CEO est utilisé par les journalistes. Encore un signe de la globalisation, de l’usage de l’anglais au détriment du français. On m’explique que « PDG » est vieilli, que c’est plus « smart », plus moderne d’utiliser CEO. Je ne suis pas PDG, ni CEO, mais je comprends le français et j’ai des difficultés en Anglais, d’ailleurs comme les 60 millions de Français. CEO veut dire : « Chief of Executive Officer ».

PDG vs CEO

Je crains que certains des CEO aient quelques difficultés à expliquer leur titre de fonction. En français peut-on traduire CEO en chef du bureau exécutif ? Ce qui reviendrait alors de dire que c’est un CBE ?

La question est ouverte, remplacer PDG par CBE ou CEO ?

Déjà en 2009 on s’interrogeait dans un article du World Tempus, Swiss Watch Authority (de quel côté penchent-ils avec un nom pareil ?) sur quel acronyme utiliser, PDG ou CEO. C’est ici.

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 18:09

La Suisse, bien qu’elle se croie grande, est vraiment un petit pays. Son existence même n’est due que par la bienveillance de la France et de l’Allemagne.

En premier, François Ier roi de France est celui qui imposa la neutralité aux Helvètes. Quand je parle de l’Allemagne, il faut entendre le Saint Empire Germanique, englobant l’Autriche, qui avant 1291, délivrait déjà des « franchises » à certaines villes et contrées de l’Helvétie. L’embryon de la Suisse une fois réalisé en 1291 avec le Pacte fondateur, n’a cessé de grossir, pour arriver dans ses frontières définitives en 1848, données lors du Congrès de Vienne. Ainsi, depuis lors, la Suisse moderne existe dans sa neutralité armée, jusqu’à nos jours.

Puisqu’en 1515 les Suisses prirent la pâtée, elle qui était jusque-là la plus puissante armée d’Europe, elle ne pouvait être désarmée et subir le dictat de tous sans broncher ; c’est pourquoi on accorda la neutralité armée aux Suisses, ce qui signifie que si le pays est attaqué d’une façon ou d’une autre, elle peut se défendre avec ses armes, mais ne prend pas part aux conflits qui l’entourent. À la différence de certains autres pays qui eux sont neutre dans tous les cas.

Il est particulièrement étrange que nos voisins français n’en sachent pas plus sur nous, sur notre neutralité qui est à leurs yeux suspecte, avec des reproches dans la bouche de ce qui s’est passé pendant la seconde guerre mondiale.

Comme est incompris le secret bancaire qui a été imposé par Louis XIV aux banquiers genevois. Si la bêtise du grand homme, lors de la révocation de l’édit de Nantes, en interdisant aux protestants la pratique de leur religion, a fait fuir les riches banquiers huguenots dans les territoires où la liberté était connue, comme la Protestante Genève. Quelques temps plus tard, Louis XIV s’aperçut qu’il avait besoin de beaucoup d’argent et n’en trouva pas. Les contacts entre le Roi Soleil et les proscrits huguenots de Genève devaient rester secrètes, c’est ainsi qu’il emprunta beaucoup sous le sceau du secret qu’il imposa et recommanda qu’il en soit ainsi pour toujours.

Les Suisses de toutes confessions qui étaient banquiers, reconnurent très vite l’utilité d’un tel secret, il se propagea dans tout le pays.

La prospérité suisse n’a jamais été au détriment des pays environnants, mais seulement au détriment des laborieux citoyens maintenus longtemps dans la misère, paysans, ouvriers et petits employés, ce qui a permis aux grandes familles de bourgeois des grandes villes de s’enrichirent.

Unus pro omnibus, omnes pro uno... surtout tous pour un.

Unus pro omnibus, omnes pro uno... surtout tous pour un.

Voilà qui est dit ! Je lis tant de choses sur nous dans les forums qu’il était nécessaire d’expliquer un peu les points qui chicanent particulièrement les Français.

Et une petite révision ne fait pas de mal à nous aussi.

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 16:54

Le 7 décembre dernier, au TJ de la RTS un, on m’a montré, comme à l’accoutumé, la visite de Saint-Nicolas dans les rues de Fribourg, où la tradition demeure depuis fort longtemps.

À la fin du commentaire, de la bouche de la présentatrice, j’apprends que Saint-Nicolas concurrence le Père Noël.

Aïe, voilà encore des propos mensongers de la part d’une journaliste peu au courant des cultures fondatrices de notre Vieille Europe. Si l’on y réfléchi un peu, c’est bien le contraire qui s’est passé depuis seulement 167 ans, le Père Noël a concurrencé Saint-Nicolas qui lui régnait sur le monde de l’enfance depuis 1670 ans.

La résistance à l’information unique, mérite de mettre toute notre attention sur le Saint de Myre, puisque faisant partie des fondements culturels de l’Europe. Et il n’est pas nécessaire de participer à fond avec cola-coca dans l’outrance du personnage devenu depuis le temps, presque unique.

Fin d'année
Fin d'année

GTell

Partager cet article

Repost0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 16:38

 

Pour compléter et être précis sur le commentaire déposé sur l’article précédant « L’actualité du moment : Pont Tamina » et bien que déjà à plusieurs reprises je vous ai parlé de « ponts », je vous laisse découvrir quelques liens sur le sujet PONTS.

 

Pour commencer et rendre honneur à l’inventeur ou tout au moins au premier bâtisseur de ponts suspendus métallique, voici celui qui fut le premier : Général Dufour. Comme Dufour a beaucoup construit de ponts, le sujet est vaste, et l’on peut lire sur Internet des ouvrages tel que celui-ci : Ponts du Valais.

 

Pour l’ingénieur suisse qui participa à la construction du Golden Gate Bridge, il s’agit d’Othmar Hermann Ammann qui s’est fait connaitre aux Etats-Unis comme un spécialiste des ponts. Le pont Newyorkais est le George Washington Bridge, le pont le plus fréquenté au monde. Il faut préciser que notre ingénieur est devenu américain en 1924.

 

Tous ponts construits en Suisse découlent souvent du fait que nous avons effectivement, avec l’EPFZ, une formation de pointe qui s’exporte bien. Tous les ingénieurs ne pouvant rester en Suisse, petit pays, ils se voient donc parcourir le monde en bâtisseurs réputés. Il existe pourtant un constructeur de ponts qui n’a pas fait d’études à l’EPFZ et qui a une grande renommée de constructeur de ponts et qui est d’une gentillesse hors norme : Toni Rüttimann.

 

Voilà, j’espère avoir rendu hommage à nos suisses bâtisseurs de ponts. Je pourrai toujours revenir sur l’un ou l’autre personnage bâtisseur de ponts à l’occasion pour raconter une histoire ou anecdote, toujours en liaison avec la Suisse.  

 

 

GTell, Internet

Partager cet article

Repost0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 16:40

 

La Suisse est connue depuis longtemps pour être les gardiens des passages des Alpes, et aussi pour demander beaucoup d’argent aux voyageurs pour passer un col.

 

Avec le temps les suisses ont construit des routes qui ont remplacé les chemins muletiers, fait des ponts et des tunnels, pour faciliter le transit.

 

On a fini par avoir une petite réputation de bâtisseurs d’ouvrages utilitaires remarquables et même parfois audacieuses. Les ponts n’ont plus de secrets pour nos architectes et ingénieurs en génie-civile. Cette réputation reste pourtant confidentielle auprès du grand public qui franchisse pont, tunnel et autre ouvrage sans même regarder.

 

Alors voici quelques jours, une arche d’un futur pont, se sont réunie, par-là du côté du canton de Saint-Gall. Quelques lignes dans nos journaux et une photo nous parlent de cet événement. Ci-dessous un scanne de l’article du Matin. Le lien que je vous fournis s’ouvre sur la photo de cette arche et pour les curieux, d’autres photos sont à découvrir en cliquant sur « Bildergalerien », hé oui le site est en allemand, et si vous êtes vraiment curieux, vous pouvez parcourir le site pour en apprendre plus sur l’audacieux Pont de Tamina.

 

Le lien ici

 

Pont-Tamina.jpg

 

GTell, Le Matin, Internet.

Partager cet article

Repost0