750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Archives

Articles Récents

Liens

2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 16:31

 

help.jpg

 

J’ai une question pour vous tous qui visitez mon Blog : Avez-vous, quand vous êtes sur mon Blog, à gauche de mes articles, « Concours », « Calendrier », « Archives », « Articles récents », « Derniers Commentaires » et « Newsletter » ? Dans cet ordre et rien de plus ou avez-vous encore un module qui a pour nom : « Rechercher un mot » ?

 

Car si je vous pose la question, c’est que depuis un moment j’essaie d’ajouter le module « Rechercher un mot » dans la configuration de la mise en page, ce qui est facile à faire puisque c’est juste un glisser d’une liste à l’emplacement désiré, c’est ce que j’ai fait mais sans résultat me semble-t-il.

 

Si ce module apparait chez vous sur votre ordinateur c’est entre Calendrier et Archives. Avant de m’adresser à OverBlog, je demande votre participation juste pour vous faire bouger un peu. Pour cela, répondez en laissant un commentaire, merci.

 

GTell

Partager cet article
Repost0
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 18:05

 

L’étroite interdépendance avec le monde qui caractérise la Suisse donne également sa marque à la politique monétaire. Aussi le pays a-t-il ressenti en permanence la nécessité de conserver un franc sain et convertible. Il a également un intérêt naturel à des cours de change stables qui facilitent l’insertion économique dans le monde et favorisent une division du travail génératrice de prospérité. Le franc est depuis toujours une devise forte.

 

La Banque nationale suisse, institut d’émission du pays, ouverte en 1907, a pour tâche de faciliter les opérations de paiement et de mener une politique monétaire et une politique du crédit qui servent les intérêts généraux du pays. Elle est une des rares banques centrales du monde dont les actions soient actuellement encore négociées journellement aux bourses suisses. Fait unique, elle a deux sièges centraux, l’un à Berne, la capitale fédérale, où sont centralisées les fonctions plus spécifiquement administratives, et l’autre à Zurich, où sont fixés les deux départements les plus importants du point de vue des transactions, ainsi que le PDG de cet institut, le président du Directoire de la Banque nationale. La Confédération, qui n’est pas actionnaire de la banque centrale, exerce son influence avant tout au travers de la nomination des trois membres du Directoire – qui est la direction suprême de la banque – ainsi que de 25 des 40 membres de son conseil d’administration, qui porte ici le nom de Conseil de Banque.

 

La banque d’émission ne peut créer de monnaie qu’en contrepartie de l’achat d’or ou de devises-or, ou par l’octroi de crédits à court terme. Les billets en circulation doivent être couverts à 40% par la réserve d’or. [en 1974] Vu l’incertitude de la situation monétaire internationale, la Banque nationale suisse est déliée depuis 1936 de l’obligation, consignée dans ses statuts, de rembourser en or les billets de banque. Elle reste en revanche tenue en principe de pratiquer une politique lui permettant de maintenir le cours du franc à sa parité-or, compte tenu de fluctuations à l’intérieur d’une marge fixée par le Conseil fédéral. Depuis la réévaluation du franc en mai 1971, cette parité s’établit à 4'596 fr, le kilo d’or fin ; après les deux dévaluations du dollar de fin 1971 et de février 1973, cela correspond à un cours moyen théorique de 3,38 fr, par dollar. Mais vu la suspension de la convertibilité-or du dollar et la persistance de la crise monétaire internationale, la Banque nationale, d’accord avec le Conseil fédéral, a suspendu le 23 janvier 1973 ses opérations de soutien de la devise américaine. Depuis lors, la fixation du cours de cette monnaie sur le marché suisse des devises est laissée au libre jeu de l’offre et de la demande, lequel a ramené le cours en francs suisses du dollar bien au-dessous de la parité théorique. Du fait de ce retrait du marché des devises, la banque d’émission a dès lors de nouveau un meilleur contrôle sur la masse monétaire intérieure dont la régulation lui avait échappé pour un temps, à la suite des afflux massifs de fonds étrangers.

 

Les réserves de devises, qui s’élèvent à près de 25 milliards de francs, représentent la contrepartie de quelque huit mois d’importations, soit un taux de couverture remarquablement élevé. Si les réserves d’or constituaient auparavant plus de 85% du total des réserves de devises, ce taux est depuis descendu de 50%, suite aux opérations de soutien du dollar effectuées entre le moment de la suspension de la convertibilité-or de la devise américaine et celui où il a été décidé de laisser flotter le cours du franc. Mais les 11,9 milliards de francs d’or en réserve n’en couvrent pas moins toujours à 75% environ les billets de banque en circulation. [Le 18 avril 1999 fin de la couverture-or en votation, entré en vigueur le 1er janvier 2000]

 

Source Crédit Suisse

 

GTell

Partager cet article
Repost0
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 17:11

 

Premier jour du printemps je reçois une « édition spéciale » de l’UDC.

 

En gras sur toute la largeur de la première page : « Le droit suisse au lieu de juges étrangers », suit l’article de propagande pour l’initiative m’invitant à m’engager pour la liberté, l’indépendance et l’autodétermination de la Suisse.

 

 

Qui est donc sous l’emprise des juges étrangers ? Qui souffre du système actuel ? J’ai l’impression que l’UDC veut nous faire revivre ce que nos ancêtres forestiers ont réalisé au XIIIe siècle. Comme si nous étions encore et toujours sous la domination des Habsbourg et que Gessler tyrannique oblige Christophe B. à mettre genoux à terre et payer l’impôt à Vienne.

 

Personnellement je n’ai eu dans ma vie, à faire qu’à des juges suisses et surtout cantonaux. Notre droit repose sur celui des romains, il y a plus de deux mille ans, et de celui de Napoléon. Et ceci pour tous les Etats d’Europe et plus loin encore. Ce qui veut dire que nous avons tous en commun des lois similaires avec quelques variantes « nationales ». L’UDC demande à tous (le peuple) de se fermer et de refouler les étrangers, et quelques absurdités qui n’arrangent que les privilégiés et non le peuple qui vit très bien comme toujours sans les perturbateurs de l’extrême droite nationalistes que sont ceux de l’UDC. Même l’action de Guillaume Telle envers Gessler n’a touché que peu les gens du peuple, par contre les privilégiés ont remarquablement prospérés et ils se sont empressés de faire des lois contraignantes afin de maintenir le peuple dans la servitude.

 

Ne rentrons pas dans le piège historique que voudrait nous faire croire l’UDC, comme si notre indépendance en dépendait avec nos libertés.

 

La stratégie de l’UDC est bien de rester toujours en surface, toujours en tête, toujours au premier plan comme si leur survie en dépendait et pour cela il faut lancer initiative sur initiative ou référendum sur référendum pour rester visible et reconnu.

 

Une politique de rejet et de fermeture est nuisible à tous. La Suisse est au milieu de l’Europe et ne risque rien en particulier, au point que nous pourrions nous passer d’une armée si celle-ci n’avait un but économique reconnue et participe à l’économie nationale. Imaginons une Suisse fermée, car avec tous les traités économiques à renégocier pour ne pas dépendre de l’ « étranger » comme le souhaite l’UDC, que fera la Communauté européenne… elle ignorera simplement la Suisse et alors je vois mal comment notre économie pourrait être aussi florissante que celle d’aujourd’hui.

 

Sans titre

 

 

C’est déjà trop de publicité que d’avoir scanné leur torchon.

 

Opinion personnelle de GTell

Partager cet article
Repost0
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 18:12

 

Tribunal_Federal.jpg

 

GTell

Partager cet article
Repost0
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 17:54

 

J’ai reçu un message de Google me demandant de corriger l’ergonomie mobile qui pose problème…

 

« Nos systèmes ont testé 250 pages de votre site et ont découvert que 23 % d'entre elles contiennent des erreurs majeures d'ergonomie mobile. Les erreurs présentes sur ces 57 pages nuisent gravement à la bonne utilisation de votre site Web par les mobinautes. Ces pages ne seront pas considérées comme mobile-friendly (adaptées aux mobiles) dans la recherche Google, et seront affichées et classées en conséquence pour les utilisateurs de smartphones. »

 

Aux utilisateurs d’OverBlog, pouvez-vous m’aider à résoudre le problème ou donner votre avis sur le sujet ?

Partager cet article
Repost0
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 16:30

 

1000bravo.jpg

 

Aujourd’hui c’est le millième article que je vous propose. Particulier, puisque celui-ci est de l’autosatisfaction, de l’égocentrisme ou du narcissisme, par mille fois laissé pas grand-chose ou plus conséquent, articles et photos, des points de vues personnels, des reprises d’articles de la presse, et souvent grâce à quelques livres anciens, des passages de textes, ou des textes complets, toujours en relation avec la Suisse. Occupation plaisante parfois, laborieuses des fois, compliquées souvent, pour tuer le temps et partager un certain regard sur nous sans être trop ennuyeux.

 

Bref, 1000 fois un article, c’est mille jours de 2007 à 2015. (Les passages à vide ont été aussi profitables, comme des vacances.)

 

Mon Blog est référencé sur :

 

Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Francis_Isoz

 

pressaboutus.com: http://pressaboutus.com/gtell.over-blog.org

 

sudwall.superforum.fr: http://sudwall.superforum.fr/t4978p135-liberation-de-marseille-marseille-libere-aout-1944

 

blaise-galland.over-blog.com: http://blaise-galland.over-blog.com/article-statistiques-de-la-communaute-suisse-romande-d-overblog-50085891.html

 

vea.qc.ca – Backlinks – OpenLinkProfiler-org: http://www.vea.qc.ca/fr/2014/03/pic-pic-2/  http://www.vea.qc.ca/fr/2014/03/pic-pic-2/


Seconda guerra mondiale e paesi neutrali: https://forum.termometropolitico.it/630911-seconda-guerra-mondiale-e-paesi-neutrali-i-parte-la-svizzera-3.html

 

Les Agettes - JungleKey.fr: http://www.junglekey.fr/search.php?query=Les+Agettes&type=image&lang=fr&region=fr&img=1&adv=1&start=150

 

Oscar Briand – Recherche de personnes Yasni.fr : http://www.yasni.fr/oscar+briand/recherche+personne

 

Moutarde de Bénichon – cyclopaedia.net : http://www.cyclopaedia.de/wiki/Moutarde-de-Benichon

 

Similarsites.com : http://www.similarsites.com/site/gtell.over-blog.org

 

Peoplecheck.de : http://peoplecheck.de/s/helias+helye


www.exit.ws: http://www.exit.ws/recherche/Salaire::Horlogerie-suisse/web/8


pplcrwlr.ch: http://pplcrwlr.ch/about/ehinger/nelly/


Recherche Google, Images correspondant à Histavoire : https://www.google.fr/search?q=Histavoire&biw=1600&bih=759&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=EyD_VI_1HcmuUanwg4AB&ved=0CE4QsAQ Autant d’entrées sur mon Blog.

 

GTell

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 18:23

 

 

Les toits de Lausanne sous un ciel gris et humide d’hiver 2014-2015

 

 

 

20150301 151830

 

20150301 151854

La tour Bel-Air bâchée et sombre, à gauche la flèche de l’église Saint-François.

 

 

La tour Bel-Air est en restauration depuis plusieurs mois et actuellement emballée comme un paquet cadeaux, nous sommes tous curieux et en attente du résultat.  

 

 

GTell

Partager cet article
Repost0
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 17:41

 

Parlez-vous_francais_c_Brad_Pict_-_Fotolia.com600x250.jpg

 

Il est barbare de dire : je m’en rappelle pour  je me le rappelle. Je m’en rappelle, gros solécisme, souvent pourfendu, jamais tué, vigoureux comme le chiendent.

 

Il naît de la paresse. On dit : je m’en souviens, pourquoi ne dirait-on pas : je m’en rappelle ? Paul a son chapeau mou, pourquoi Pierre n’aurait pas son chapeau mou ?

 

Si ces deux expressions ont à peu près le même sens, elles ne sont point de même nature. La langue est souvent ainsi une et diverse.

 

Se rappeler à un tout autre état civil que se souvenir. S’ils sont à la rigueur synonymes, ils ne sont point jumeaux.

 

Voyons : vous appelez votre chien ; il vient à vous, il repart, vous le rappelez, il revient. Rappeler, c’est le verbe transitif par excellence, avec complément direct.

 

De même, vous cherchez un mot dans votre mémoire, vous l’appelez : il vient ou ne vient pas ; vous le rappelez, en fronçant le sourcil, il revient ; vous le rappelez à vous, vous vous le rappelez. C’est la construction logique, claire ; il n’y en a pas d’autre.

 

Passons à  souvenir. Pas moyen de lui faire un complément direct. Il s’en passe. Il est neutre. Il signifie venir par-dessous (latin : subvenire). Le mot que vous cherchiez tout à l’heure en l’appelant ou le rappelant, il vient cette fois de lui-même ; il n’est point comme « le chien de Jean Nivelle, qui s’enfuit quand on l’appelle » ; il vient sans qu’on l’appelle, sans qu’on le rappelle, sans qu’on se le rappelle. Il remonte du fond de la mémoire, de « dessous le tas », il sou… vient ; et comme c’est à vous qu’il sou-vient, il vous souvient. C’est la seule forme correcte, fondée en raison et en latin : mihi subvenit.

« ….. qu’il te souvienne de garder ta parole et je tiendrai la mienne »

Dit l’empereur Auguste au triste Cinna.

 

« Montaigne, il t’en souvient, l’avait dit avant moi » dit en souriant Chénier.

 

Et le tendre Musset supplie, en français fort pur : « De nos amours qu’il te souvienne, Si tu remontes dans les cieux ! »

 

Se souvenir de ou s’en souvenir est beaucoup moins bon ; il n’est devenu tel qu’à partir du XVIe siècle. Il n’est qu’une corruption du charmant : il m’en souvient, gâté par le contact de se rappeler, et qui s’est réfléchi par paresse imitation. Aujourd’hui se souvenir, fruit de corruption, voudrait corrompre à son tour se rappeler. Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs. C’est trop de deux corruptions successives.

 

À côté du bon, du pur il m’en souvient, acceptons  se souvenir de, puisqu’il y a quatre cents ans que la faute est commise : à tout péché miséricorde ! mais n’allons point exiger que  se rappeler se modèle sur cet ancien monstre, et l’ayant produit, dégénère à son tour par lui. Assez de mal comme cela !

 

Qu’il vous souvienne de cette petite histoire très humaine, hélas ! Souvenez-vous en, si cela vous fait le moindre plaisir, et rappelez-vous-la, ce qui sera encore mieux !

 

 

GTell, Chroniques données au micro de Radio-Lausanne 1941 Camille Dudan

Partager cet article
Repost0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 18:24

 

Avez-vous remarqué que nos voitures se ressemblent toutes ?

 

Vous avez beau rouler dans une voiture européenne, elle ressemble étrangement à une voiture japonaise et même américaine. La mondialisation est passée par là. En effet, les phares de votre voiture risquent bien d’être identique à ceux d’une marque étrangère à la vôtre ; de même le moteur ou d’autres pièces qui composent l’ensemble de votre voiture.

 

Au début des temps des précurseurs, les automobiles avaient tendances à se ressemblée parce qu’ils se copiaient tous jusqu’à la couleur. Les progrès en techniques de constructions ont permis de se singulariser dans la puissance, la carrosserie, la couleur et divers éléments personnalisé du constructeur. Ainsi sont arrivés l’étoile Mercedes, l’éléphant Bugatti, les deux « R » de Roll Ross ou les couleurs nationales en compétition.

 

Les Formules 1, avant même que l’on nomme ainsi les voitures de courses, avaient la couleur qui représentait leur pays : Le Bleu pour la France, Le Rouge pour l’Italie, Le Vert pour la Grande-Bretagne, Le Blanc pour l’Allemagne [jusqu’au jour où leurs voitures avaient 1 kg de trop selon le règlement et que l’écurie ponce la carrosserie jusqu’à la tôle pour gagner le kilo de trop et devenir ainsi Les Flèches d’Argent.] Le Jaune pour le Brésil, Le Blanc avec un soleil rouge pour le Japon, Le Blanc avec des rayures longitudinales bleues et inversement selon les marques pour les USA.

On savait qui était en tête juste en regardant la couleur. Puis, en 1968, la publicité est arrivée sur les Formules 1 que nous n’avions même plus de place pour y inscrire lisiblement un numéro. Aujourd’hui, vous ne savez pas qui conduit le bolide ni quel bolide de quel pays, si vous n’êtes pas un fan de la Formule 1. La mondialisation est passée par là !

 

Bugatti Type 45 FranceLe Bleu France. Maserati 4CLT 48 50 ItalieLe Rouge Italie. the-v16-520ps-auto-union-type-cLe Blanc ou Gris Allemand.

 

1959 lister jaguar competitionLe Vert Anglais. ford-usa-gt-40-autre-76324Le Bleu ou Blanc avec ligne couleurs inversées USA.

 

 

Il n’y a pas que les voitures qui se ressemblent, regardez bien autour de vous, on perd de plus en plus le caractère régional ou national en toutes choses…

 

GTell, Internet

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 18:29

 

Bon, rien demain pour cause de vagabondage à Lausanne.

 

carte_anniversaire_61_ans_gratuite_imprimer.jpg

 

GTell

Partager cet article
Repost0