Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 11:59
l

Canton de Soleure (Solothurn, Soletta) – 10e rang – Entrée dans la Confédération : 22 décembre 1481

 

Nom : des Romains « Salodurum, Solodurum » mot celtique « salos » et « durum » = forteresse de Salos.

Armoiries : coupé de gueules et d’argent.

Origines : les armoiries viennent du drapeau du patron de la ville de Soleure, saint Ours, qui portait d’argent à une croix pattée de gueules. Le blanc et le rouge devinrent les couleurs de la bannière, comme on peut le voir dans toutes les chroniques illustrées. Elles ne proviennent donc pas de la bannière impériale.

Couleurs cantonales : rouge, blanc.

Superficie : 791,4 km2, dont 25,77 km2 de terrains improductifs.

Chef-lieu : Soleure. Langue : allemand.

Constitution : du 23 octobre 1887.

Pouvoir législatif : le « Grand Conseil » (Kantonsrat), composé de 131 députés, élus par le peuple pour 4 ans. Age minimum : 20 ans. Il peut être dissous sur demande du peuple.

Pouvoir exécutif : le « Conseil d’Etat » (Regierrungsrat) composé de 5 membres, élus par le peuple pour 4 ans. Le président (Landammann) et le vice-président (Vizelandammann) sont élus par le Conseil d’Etat lui-même pour 1 année. Il peut être dissous sur demande du peuple.

Division administrative : 132 communes, 10 districts : Soleure-Lebern (Soleure), Bucheggberg-Kriegstetten (Kriegstetten), Balsthal, Tal et Gäu (Balsthal), Olten-Gösgen, (Olten), Dorneck-Thierstein (Breitenbach).



Soleure
Repost 0
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 15:32
Mise en garde : les informations sont celles que l’on pouvait obtenir en 1945 ! En effet, le sujet principal du BLOG est l’histoire et donc je renseigne sur des moments précis des connaissances à un moment donné. En conséquence, le canton du Jura n’existait pas encore et n’est donc pas nommé ni décrit. Et pourquoi pas un instantané d’aujourd’hui ? Parce que les différences aujourd’hui sont moins marquées que par le passé, quand chaque canton revendiquait ses particularités avec fierté.
 
Canton de Fribourg (Fryburg, Freiburg i U., Friborgo) – 9e rang – Entrée dans la Confédération 22 décembre 1481
 
Nom : la ville reçut son nom lors de sa fondation en 1157 ( ?) celui-ci désigna bientôt la région avoisinante, puis le canton. Pour la distinguer de Fribourg-en-Brisgau, on l’appela Fribourg-en-Uechtland. Aujourd’hui, en allemand, on revient à l’ancienne orthographe : « Fryburg ».
Armoiries : coupé de sable et d’argent.
Origine : le noir symbolise la terre, le blanc, l’eau, donc la ville sur la terre (colline) entourée d’eau. La plus ancienne représentation des armoiries de la bannière se trouve dans le « Miroir de Souabe » (1410), plus tard dans toutes les chroniques.
Couleurs cantonales : noir, blanc.
Superficie : 1671,09 km2, dont 205,38 km2 de terrains improductifs.
Chef-lieu : Fribourg. Langue : français (par décret officiel, aussi allemand).
Constitution : du 7 mai 1857 avec 17 modifications (1941).
Pouvoir législatif : le Grand Conseil (Grosser Rat), composé de 118 députés, élus par le peuple pour 5 ans. Age minimum : 25 ans.
Pouvoir exécutif : le Conseil d’Etat (Staatsrat), composé de 7 membres, élus par le Grand Conseil pour 1 an.
Division administrative : 184 communes, 7 arrondissements (districts) : Broye (Estavayer le Lac), Glâne (Romont), Gruyère (Bulle), Sarine (Fribourg), Lac (Morat), Singine (Tafers), Veveyse (châtel-St-Denis).
Président de district : préfet (Oberamtmann).
 
undefined
Fribourg
Repost 0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 12:23
A chaque manifestation folklorique et cortège dans l’une ou l’autre ville ou village de notre pays, on distingue de beaux costumes portés par des femmes et des hommes. Chaque canton a son costume local et pour certains, plusieurs types de costumes provenant des diverses vallées, comme pour le canton du Valais.
Les costumes que nous voyons sont généralement de deux périodes bien définies, c’est-à-dire le XVIIIe et le XIXe siècle.

costume16.jpg
Fribourg: Districts romands et du Lac
undefined
Repost 0
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 13:41
Mise en garde : les informations sont celles que l’on pouvait obtenir en 1945 ! En effet, le sujet principal du BLOG est l’histoire et donc je renseigne sur des moments précis des connaissances à un moment donné. En conséquence, le canton du Jura n’existait pas encore et n’est donc pas nommé ni décrit. Et pourquoi pas un instantané d’aujourd’hui ? Parce que les différences aujourd’hui sont moins marquées que par le passé, quand chaque canton revendiquait ses particularités avec fierté. 

Canton de Zoug (Zug, Zugo) – 8e rang – Entrée dans la Confédération : 27 juin 1352
 
Nom : dérivé de « Fisch-Zug » = capture de poissons, nom d’un village de pêcheurs qui devint une ville et le nom de celle-ci passa à tout le pays.
Armoiries : d’argent à une face d’azur.
Origine : elles datent du milieu du XIVe siècle. Au début, on avait une face de gueules sur champ d’azur. Lorsque Zoug entra dans la Confédération, le changement de couleurs s’opéra (peut-être par analogie avec les couleurs de Lucerne et de Zurich). La plus ancienne bannière date de 1422 (Arbédo) et fut emportée (volée oui !) par les Français en 1798. On possède par contre celle de 1531.
Couleurs cantonales : blanc, bleu, blanc.
Superficie : 240,06 km2, donc 39,46 km2 de terrains improductifs.
Chef-lieu : Zoug. Langue : allemand.
Constitution : du 31 janvier 1894 avec une modification (jusqu’en 1942).
Pouvoir législatif : le « Grand Conseil » (Kantonsrat), composé de 79 députés, élus par le peuple pour 4 ans. Age minimum : 19 ans.
Pouvoir exécutif : le « Conseil d’Etat » (Regierungsrat), composé de 7 membres (emploi secondaire), élus par le peuple pour 4 ans. Le Conseil d’Etat élit lui-même son président et son vice-président tous les deux ans.
Divisionadministrative : 11 communes et 1 district.
 undefined
ZUG
Repost 0
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 21:54
Mise en garde : les informations sont celles que l’on pouvait obtenir en 1945 ! En effet, le sujet principal du BLOG est l’histoire et donc je renseigne sur des moments précis des connaissances à un moment donné. En conséquence, le canton du Jura n’existait pas encore et n’est donc pas nommé ni décrit. Et pourquoi pas un instantané d’aujourd’hui ? Parce que les différences aujourd’hui sont moins marquées que par le passé, quand chaque canton revendiquait ses particularités avec fierté.
 
Canton de Glaris (Glarus, Glarona) – 7e rang – Entrée dans la Confédération : 
4 juin 1352

Nom : de l’ancienne cité de « Clarona » (commencement du XIe siècle). L’appelation vient certainement de l’époque rhétique. On trouve déjà au XIIIe siècle le nom de « Glarus ».
Armoiries : de gueules au saint Fridolin nimbé d’or, vêtu de sable, tenant dans la droite un bâton de pèlerin et dans la gauche une bible d’or ; un sachet d’argent pend à son épaule, retenu par un baudrier du même.
Origine : saint Fridolin, un missionnaire écossais (mort : 511) est le patron du pays ; ses droits fiduciaires sur le pays furent âprement contestés et il rétablit ceux-ci par un miracle (« ursus » : miracle), ainsi dit la légende. La bannière de Glaris avec les armoiries est une des plus anciennes bannières suisses ; elle doit venir du XIIe siècle. Elle est reproduite dans les chroniques du XIVe siècle. Parmi les plus anciennes bannières qui sont parvenues jusqu’à nous, on peut citer : une de celles de l’ancienne guerre de Zurich et une de celles de la guerre de Bourgogne.
Couleurs cantonales : rouge, noir, blanc, rouge.
Superficie : 684,52 km2 dont 189,7 km2 de terrains improductifs.
Chef-lieu : Glaris. Langue : allemand.
Constitution : du 22 mai 1887 avec trois modifications.
Pouvoir législatif : le « Grand Conseil » (Landrat) composé de 68 députés (1 pour 500 habitants), élus par le peuple pour 3 ans. Age minimum : 20 ans. La Landsgemeinde (autorité souveraine) liquide définitivement toutes les questions importantes par le vote à main levée de ses participants.
Pouvoir exécutif : le « Conseil d’Etat » (Regierungsrat) composé de 7 membres élus par la Landsgemeinde pour 3 ans. Le président et le vic-président (Landammann et Landesstatthalter) sont aussi élus par la Landsgemeinde pour 2 périodes.
Division administrative : 29 communes, 1 district.


undefined
Glaris

Repost 0
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 15:57
Mise en garde : les informations sont celles que l’on pouvait obtenir en 1945 ! En effet, le sujet principal du BLOG est l’histoire et donc je renseigne sur des moments précis des connaissances à un moment donné. En conséquence, le canton du Jura n’existait pas encore et n’est donc pas nommé ni décrit. Et pourquoi pas un instantané d’aujourd’hui ? Parce que les différences aujourd’hui sont moins marquées que par le passé, quand chaque canton revendiquait ses particularités avec fierté.
 
Canton d’Unterwald-le-Haut
(Oberwald, Ob dem Wald, Unterwalden alto) – 6e rang – Fondateur de la Confédération: 1er août 1291 (doit être entré plus tard)
 
Nom : voir sous « Unterwald-le-Bas ».
Armoiries : coupé de gueules et d’argent avec une clef au panneton tourné à droite, d’argent sur gueule et de gueules sur argent.
Origine : voir sous « Unterwald-le-Bas ».
Couleurs cantonales : rouge, blanc, coupé.
Superficie : 492,9 km2, dont 69,24 km2 de terrains improductifs.
Chef-lieu : Sarnen. Langue : allemand.
Constitution : du 27 avril 1913.
Pouvoir législatif : la Landsgemeinde (siège : Sarnen) liquide toutes les questions importantes par le vote à main levée de ses participants. Le « Grand Conseil » (Landrat), composé de 54 députés, élus par le peuple pour 6 ans. Age minimum : 20 ans.
Pouvoir exécutif : le « Conseil d’Etat » (Regierungsrat) composé de 11 membres, élus par la Landsgemeinde, pour 3 ans (emploi secondaire). Le président (Landammann) et le vice-président (Landammann-Statthalter) sont élus pour 1 année (turnus) par la Landsgemeinde.
Division administrative : 7 communes, 1 district.
 undefined
Demi canton d'Obwald
Les deux demi canton font Unterwald
undefined
Repost 0
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 12:39
Mise en garde : les informations sont celles que l’on pouvait obtenir en 1945 ! En effet, le sujet principal du BLOG est l’histoire et donc je renseigne sur des moments précis des connaissances à un moment donné. En conséquence, le canton du Jura n’existait pas encore et n’est donc pas nommé ni décrit. Et pourquoi pas un instantané d’aujourd’hui ? Parce que les différences aujourd’hui sont moins marquées que par le passé, quand chaque canton revendiquait ses particularités avec fierté. 

Canton d’Unterwald-le-Bas
(Nidwalden, Nid dem Wald, Unterwalden basso) – 6e rang – Fondateur de la Confédération : 1er août 1291
 
Nom : au XIVe siècle on a déjà la séparation du canton en « Ob und nid dem Kernwald » et en 1352 dans l’acte d’alliance des Waldstaetten avec Zurich et Glaris on trouve la désignation « ze Unterwalden jedwederhalb dem Kernwald » = ceux d’Unterwald de part et d’autre du Kernwald.
Armoiries : de gueules à une clef d’argent dressée à deux pannetons.
Origine : le rouge provient probablement de la bannière rouge impériale. La clef est l’attribut de saint Pierre, le patron du pays. Les armoiries du canton, avant la séparation étaient un coupé de gueules et d’argent avec une clef à deux pannetons d’argent sur gueules et de gueules sur argent ; celles-ci étaient déjà communes lors du pacte de 1291. Jusqu’en 1815, on a eu des armoiries composées de la moitié des armoiries de chaque demi-canton.
Couleurs cantonales : rouge, blanc, coupé.
Superficie : 274,8 km2 dont 63,63 km2 de terrains improductifs.
Chef-lieu : Stans. Langue : allemand.
Constitution : du 27 avril 1902.
Pouvoir législatif : la Landsgemeinde (siège : Stans) liquide toutes les questions importantes par le vote à main levée de tous ses participants. Le « Grand Conseil » (Kantonsrat), composé de 32 députés élus par le peuple pour 4 ans, veille à l’application des lois. Age minimum : 20 ans.
Pouvoir exécutif : le « Conseil d’Etat » (Regierrungsrat) composé de 7 membres élus par la Landsgemeinde pour 4 ans (emploi secondaire). Le président (Landammann) et le vice-président (Landstatthalter) sont élus par la Landsgemeinde pour 1 année (turnus).
Division administrative : 11 communes et 1 district.
 undefined

Demi canton de Nidwald
l'écu des deux demi canton font Unterwald
undefined

Repost 0
26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 19:49
Mise en garde : les informations sont celles que l’on pouvait obtenir en 1945 ! En effet, le sujet principal du BLOG est l’histoire et donc je renseigne sur des moments précis des connaissances à un moment donné. En conséquence, le canton du Jura n’existait pas encore et n’est donc pas nommé ni décrit. Et pourquoi pas un instantané d’aujourd’hui ? Parce que les différences aujourd’hui sont moins marquées que par le passé, quand chaque canton revendiquait ses particularités avec fierté.
 
Canton de Schwyz (Schwyz, Svitto) – 5e rang – Fondateur de la Confédération : 1er août 1291
 
Nom : dérivé de « Hofe des Suito » = cour de Suito, emplacement d’une tribu alémanique ou du nom du chef d’une centurie : Suito qui s’était établi au pied des Mythen. Après la bataille de Morgarten, on appela les habitants du canton primitif de Schwyz : Switenses et la région elle-même : Swiz. Seule la légende fait remonter l’origine du nom de Schwyz à des Suédois ou à des Frisons.
Armoiries : de gueule à une croisette d’argent au canton sénestre du chef.
Origine : le rouge vient de la bannière rouge impériale et indique l’immédiateté impériale. On trouve la couleur rouge depuis 1240. Aujourd’hui, on a des armoiries simplifiées. Avant 1815 la croix portait le crucifié. La plus ancienne bannière qui nous est parvenue vient du commencement du XIVe siècle (Morgarten).
Couleurs cantonales : rouge.
Superficie : 907,99 km2, dont 193,24 km2 de terrains improductifs.
Chef-lieu : Schwyz. Langue : allemand.
Constitution : du 23 0ctobre 1898.
Pouvoir législatif : le Grand Conseil (Kantonsrat) composé de 103 membres, élus par le peuple pour 4 ans. Age minimum pour voter et pour être élu : 18 ans.
Pouvoir exécutif : le « Conseil d’Etat » composé de 5 membres (emploi secondaire), élus par le Grand Conseil pour 4 ans. Le président (Landammann) et le vice-président (Statthalter) sont élus par le Grand Conseil pour 2 ans.
Division administrative : 30 communes, 6 districts : Einsiedeln, Gersau, Höfe, (Wollerau et Pfäffikon), Küssnacht a. R., March (Lachen), Schwyz.
 Kanton-20Schwyz.gif
undefined
Repost 0
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 13:00
Mise en garde : les informations sont celles que l’on pouvait obtenir en 1945 ! En effet, le sujet principal du BLOG est l’histoire et donc je renseigne sur des moments précis des connaissances à un moment donné. En conséquence, le canton du Jura n’existait pas encore et n’est donc pas nommé ni décrit. Et pourquoi pas un instantané d’aujourd’hui ? Parce que les différences aujourd’hui sont moins marquées que par le passé, quand chaque canton revendiquait ses particularités avec fierté.
 
Canton d’Uri4e rang – Fondateur de la Confédération : 1er août 1291
 
Nom : le nom d’Uri semble dérivé de Ur = aurochs, dont l’espèce se trouvait encore dans le pays au XIe siècle. On fait aussi dériver ce nom de « ur » = « urbar machen » = rendre fertile.
Armoiries : d’or à une rencontre de taureau de sable lampassé et bouclé de gueules.
Origine : les armoiries datent de la fondation de la Confédération. Le jaune et le noir étaient les couleurs de l’empire (d’or à une aigle de sable). Uri a probablement choisi ces couleurs lorsqu’on lui accorda ses franchises et les a conservées depuis. Les plus anciennes bannières d’Uri viennent de la bataille de Morgarten (1315) et de Laupen (1339).
Couleurs cantonales : Jaune, noir.
Superficie : 1074,38 km2, dont 509,44 km2 de terrains improductifs.
Chef-lieu : Altdorf. Langue : allemand.
Constitution : du 6 mai 1888 avec des modifications.
Pouvoir législatif : le « Grand Conseil » (Landrat), composé de 52 députés, élus par le peuple pour 4 ans. Age minimum : 20 ans.
Depuis le 6 mai 1928, l’ancienne Landsgemeinde est supprimée.
Pouvoir exécutif : le « Conseil d’Etat » (Regierungsrat), composé de 7 membres (emploi secondaire), élus par le peuple pour 4 ans. Le président (Landammann) et le vice-président (Landammann-Statthalter) sont élus chaque année par le Grand Conseil.
Division administrative : 20 communes, 2 districts : Land Uri (pays d’Uri : Altdorf), Tal Urseren (vallée d’Urseren : Andermatt).
 
undefined

IMG_4894_museum_ursern.jpg
Andermatt le musée
Repost 0
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 18:17
Mise en garde : les informations sont celles que l’on pouvait obtenir en 1945 ! En effet, le sujet principal du BLOG est l’histoire et donc je renseigne sur des moments précis des connaissances à un moment donné. En conséquence, le canton du Jura n’existait pas encore et n’est donc pas nommé ni décrit. Et pourquoi pas un instantané d’aujourd’hui ? Parce que les différences aujourd’hui sont moins marquées que par le passé, quand chaque canton revendiquait ses particularités avec fierté.
 
Rang et entrée dans la Confédération.

Canton de Lucerne (Luzern, Lucerna) – 3e rang – Entrée dans la Confédération : 7 novembre 1332
 
Nom : dérivé du nom de saint Léodegard, patron de la ville à qui les bénédictins du chapitre de Murbach (Alsace) avaient construit un couvent, au VIIIe siècle, à la sortie de la Reuss du lac. Les pêcheurs et les chasseurs s’établirent autour du couvent « im Hof » et en 840, l’endroit se nomme Luciara (de Léodegard), plus tard Luceria, Lucerna.
Armoiries : part d’azur et d’argent.
Origine : ces couleurs ont toujours été celles de Lucerne. Leur origine est inconnue. Sur bannières, les couleurs étaient coupées ; le blanc se trouvait soit en haut, soit en bas (au XVe siècle, comme la bannière de Jules II, de 1512). On possède les restes d’une bannière de 1386 (Sempach). D’après l’ancienne signification des couleurs, le bleu symbolise le ciel, le blanc, l’air et l’eau.
Couleurs cantonales : bleu, blanc, parti.
Superficie : 1492,24 km2, dont 133,15 km2 de terrains improductifs.
Chef-lieu : Lucerne, langue allemand.
Constitution : du 29 janvier 1875 avec 10 modifications (jusqu’en 1942).
Pouvoir législatif : le « Grand Conseil » composé de 168 députés élus pour 4 ans par le peuple. Age minimum : 20 ans.
Pouvoir exécutif : le « Conseil d’Etat », composé de 7 membres, élus par le peuple pour 4 ans. Le président (Schultheiss) et le vice-président (Statthalter) sont élus par le Grand Conseil pour 1 an.
Division administrative : 107 communes, 5 districts (Aemter) : Entlebuch, (Schüpfheim), Hochdorf, Lucerne, Sursee, Wilisau.

undefined
 undefined

je sais tout 1945
Repost 0