Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher Un Mot

Articles Récents

Liens

24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 17:22

Souvent je vous ai dit que la Suisse moderne avait commencée en 1848 et c’est ce que dit aussi tout le monde politique et historien du pays. C’est une vérité que je ne conteste pas. Notre démocratie aujourd’hui cité en exemple, fait que nous nous convainquons de cette réalité et nous votons régulièrement en croyant faire acte démocratique et civique. Ça n’a pas toujours été le cas et quand la Suisse s’est affranchie des liens difficiles qu’elle entretenait avec ses voisins, ça n’a pas toujours été très démocratique et pas toujours pour le bénéfice du peuple, mais bien pour les privilégiés, ceux de l’ancien régime.

 

Le grand homme qu’était Alexis Tocqueville, grand observateur des démocraties, qu’elle soit grande comme les Etats-Unis ou petite comme la Suisse, il avait une opinion qui faisait foi.

Alexis Tocqueville

Alexis Tocqueville

Tocqueville place le mouvement démocratique suisse dans le cadre de l’évolution générale. « Si le théâtre est petit, le spectacle a donc de la grandeur ; il a son originalité par la multiplicité des races, des langues, des circonstances religieuses, des deux classes de société ».

.

La Révolution n’a pas laissé de profondes traces en Suisse ; l’effet produit par la Restauration y est d’autant plus grand. L’antagonisme entre les mœurs politiques de l’ancien régime et les tendances modernes amène des mouvements révolutionnaires plus violents que dans d’autres Etats. Depuis 1830, nombre de cantons ont évolué dans le sens démocratique, tandis que la Confédération en est restée à l’état de 1815. Or, les démocraties représentatives remplaceront les démocraties pures (Landsgemeinde).

.

« C’est le pouvoir judiciaire qui est principalement destiné, dans les démocraties, à être à la fois la barrière et la sauvegarde du peuple ». « La justice est une puissance de tradition et d’opinion qui a besoin de s’appuyer sur des idées et des mœurs judiciaires ». Or, celles-ci n’ont pas encore acquis, dans le peuple suisse, la place qui leur revient ; la justice n’y est pas encore assez indépendante.

Certes, la justice n’avait pas encore son indépendance, comme le peuple d’ailleurs. C’est une classe élevée, instruite et de privilégiés qui détenaient le pouvoir. C’est ces hommes qui firent la Suisse pour leur usage en premier lieu et par la suite le peuple fut gentiment intéressé.

.

Tocqueville est un bon observateur des mœurs politiques, mais était-il aussi bon observateur des mœurs du peuple ?

.

Il n’est pas dit qu’il voyagea dans nos vallées et nos cols, qu’il alla à la rencontre des gens, bergers et vachers de nos alpages, qu’il visita les villages les plus miséreux que pouvait donner à voir la Suisse d’alors.

.

Le peuple n’ayant pas droit à la parole et surtout pas les femmes (c’est en 1971 que celles-ci ont obtenu le droit de vote.), les droits fondamentaux et démocratiques sont-ils bien les mêmes, entre ceux de 1848 et ceux d’aujourd’hui ?

Ce lundi, premier jour de l’entre-deux tours des élections présidentielles française, on constate que le bipartisme traditionnel n’est plus là. Ce n’est plus la Gauche contre la Droite, c’est le Centre contre l’extrême-droite. En Suisse, le même scénario n’est pas possible, puisqu’il n’est question que de compromis chez nous. Le compromis qui fait notre force et qui est détesté ailleurs. La paix du travail (1937) étant le plus important, semble-t-il chez nous, qu’il a fallu toujours discuter ensemble, autour de la table, le haut et le bas, le patronat et les ouvriers, la gauche et la droite, et ainsi sortir un compromis utile à tous. La question est : « le compromis politique et social est-il le meilleur système ? ».

G.Tell, Libre opinions

Extraits de La France et la Suisse de 1848 à 1852, par H. Bessler 1930

Repost 0
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 16:16

Bien des fois, dans ma boîte aux lettres, j’avais un petit papier sur lequel était imprimé : « Monsieur Tafa, mondialement connu – 25 ans. », avec une liste de ce que ce monsieur fait de ses pouvoirs, pour vous. On parle de voyance, de désenvoutement, de procédure pour le retour des êtres aimés et comme toujours, le pouvoir sexuel revenu, etc.

.

Chaque fois le papier était jeté. Sauf la dernière fois, par curiosité, je me suis dit que s’il disait être mondialement connu, regardons sur Internet si c’est vraiment le cas.

.

Surprise, une fois ma demande écrite, le premier lien arrivé en tête de liste est celui de « Monsieur Tafa, Grand voyant Marabout.

Bon, il s’agit d’une communauté de Marabouts qui font leur publicité. Le site est dénommé : « Les Marabouts africains : Médium, Voyant, Marabout, Astrologue ». Comme sur tous les sites, on peut sélectionner sa région et l’on découvre les Marabouts que l’on peut contacter. Bien sûr, Paris (Ile de France) est l’endroit où ils sont le plus nombreux. La liste est longue des marabouts qui exercent ainsi, hors d’Afrique, dans nos villes. Principalement, ils sont présents en grand nombre à Paris, mais l’on peut choisir, le Luxembourg, la Suisse, le Portugal, l’Espagne et la Belgique.

.

Toujours par curiosité, je clique sur le lien « Suisse » et découvre tous les Marabouts suisses, il me semble qu’il y en a beaucoup. Je les ai comptés : 189 Marabouts.

.

Ça sent que l’argent est là. 189 Marabouts chez nous, petit pays non coloniale et qui n’a que peu d’Africains sur son territoire en fin de compte. Et l’observation de ces Marabouts dit « Suisse », montre que l’on retrouve ces Messieurs dans divers endroits, à Paris, Marseille ou Lausanne. Donc la liste des Marabouts sensés êtres suisse, ne l’est pas.

Je découvre un monde que je ne connais pas, celui de la voyance et des promesses de richesses pour gogos. Cette facette est africaine, mais je suis aussi démarché par téléphone par des « Cabinets de voyances », qui me font réagir de grossière façon, je raccroche après leur avoir demandé s’ils n’avaient pas vu dans leurs boules de cristal, que je n’étais pas intéressé. Ça ne suffit pas que les petites annonces des journaux soient nombreuses, il faut encore être appelé à la maison.

.

Il faut croire que ça marche pour eux, qu’ils ont de nombreux clients pour être si présent partout.

.

Est-ce une économie parallèle ou sont-ils tous déclarés officiellement comme activités soumise à l’impôt ?

Cet aparté qui n’a rien à voir avec le contenu habituel du blog est nécessaire comme exutoire à ma colère engendrée par ces démarches, qui sont pour moi, presque du charlatanisme.

.

Voulez-vous rire ou vous énerver ? Je vous donne le lien de Monsieur Tafa et lisez sa page d’accueil, les fautes de français impardonnables sont présentes, soit pour nous amuser, soit pour nous énerver.

.

http://voyantmarabout.com/marabout?pays=France&marabout_id=263

GTell

Repost 0
Published by G.Tell - dans gtell
commenter cet article
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 18:57

Aujourd’hui je fête les dix ans de mon blog. Comme le temps passe vite.

10 ans

Merci à ceux qui me suivent régulièrement et j’espère que vous trouvez votre satisfaction dans mes publications.

GTell

Repost 0
Published by G.Tell - dans gtell
commenter cet article
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 17:38

.

Hier, aujourd’hui et certainement demain, le temps est propice aux promenades.

Aujourd’hui j’ai branché la batterie du scooter et mis en marche de celui-ci. Ça marche, mais au début juste au premier essai, ça été difficile, le ralenti ne tenait pas. Mettre des gazes dans ces conditions, le moteur s’éteint. Donc redémarrage, laisser le ralenti un bon moment pour que chauffe le moteur et puis enfin le plaisir de rouler, juste de quoi faire le tour du pâté de maisons et m’assurer qu’il roule bien.

Temps de printemps

.

Demain, promenade en scooter pour le décrasser.

.

Peut-être qu’en mars il faudra remettre la batterie au chaud si l’hiver revient.

Repost 0
Published by G.Tell - dans gtell
commenter cet article
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 17:57

.

Les 23 victoires en grand chelem Serena Williams sont éclipsées pas les 18 de Roger Federer, comme c’est bizarre.   

Normale me direz-vous, chez les hommes c’est plus difficile, etc. Vous avez certainement raison, mais n’empêche que la gloire recouvre Serena Williams et qu’elle est aujourd’hui au sommet, seule, avec un palmarès unique et ce n’est pas fini pour cette grande dame du tennis.

Serena Williams
Repost 0
Published by G.Tell - dans gtell Actualité
commenter cet article
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 16:47

.

Voilà, depuis quelques mois, j’ai remarqué que les people et autres sportifs, utilisent « voilà » à chaque réponse, en début de phrase, au milieu et à la fin, voilà.

.

« Euh, voilà, en face de nous nous avions une équipe solide, voilà. Et je… voilà, ils ont gagné, voilà ! »

 

« Voilà, le film est une œuvre personnelle, voilà, on joue comme si, oui voilà, c’est juste, avec beaucoup de sentiments ! »

Voilà, voilà, acteurs, sportifs, animateurs et gens de la rue, tous utilisent ce « Voilà » qui n’a rien à y faire. Je préfère encore le « euh », court ou long, qui débute les phrases, qui lui a un plus long passé.

Le « euh » est plus sympa, il marque un temps de réflexion avant de donner une réponse intelligente ou pas. Mais ce « Voilà » n’est qu’une aberration, il n’a pas lieu d’être dans la conversation. D’où vient-il ? Pourquoi est-il ainsi employé à tout moment. Heureusement que les journalistes s’abstiennent de l’utiliser. Quoique le temps passant, il fort possible qu’un jour ou l’autre, un journaliste se croira obligé de parler comme le reste de son entourage.

D’autres que moi l’on remarqué : c’est ici !

GTell

Repost 0
Published by G.Tell - dans gtell
commenter cet article
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 17:35

À mes suiveurs, à ceux qui par hasard passent sur mon blog ces jours, je vous souhaite tous mes vœux habituels que l’on s’applique à émettre presque automatiquement, sans la sincérité qui serait de mise, si l’on avait un peu de religion. De nos jours, ce sont les commerçants qui bénéficient de toutes nos faiblesses que l’on a envers nos proches, qui recevront cadeaux et formules depuis longtemps apprises et ressorties sans réfléchir : Joyeux Noël et Bonne Année !

Vœux de fin d’année 2016

Et cette pause de fin d’année est la bienvenue. Oui, j’ai dit « pause », qui signifie bien un arrêt temporaire qui annonce en même temps une reprise, qui une fois passé les fêtes, sera certainement tout aussi intéressante que précédemment.

GTell

P.S. J’ai pris rendez-vous pour une opération de l’œil gauche en janvier, j’espère que ma vision nouvelle sera plus aigüe en 2017 et mes articles plus clairs.

Repost 0
Published by G.Tell - dans gtell
commenter cet article
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 17:18

.

Le 30 juin 2014, je publiais un article avec ce titre, « Question »

Un marin est un navigateur sur la mer, il peut être pêcheur, solitaire, militaire ou plaisancier, mais sur un lac… comment appelle-t-on celui qui navigue ainsi ?

Comme personne n’a trouvé réponse à ma question, j’ai fini par demander à l’Académie française s’il existait un terme spécifique pour désigner le navigateur d’eau douce.

Voici leur réponse.

Un tel terme n'existe pas. Mais il est fréquent dans la langue qu'un terme d'étymologie particulière prenne une acception générique : le plus célèbre étant alpinisme, qui se dit non seulement pour toutes les montagnes de France, mais même du monde !

Donc dans la langue française, tous ceux qui naviguent sur l’eau, qu’elle soit salée ou douce, sont des MARINS.

Du dictionnaire

Du dictionnaire

Je peux ainsi me retirer cette question lancinante de mon cerveau.

Repost 0
Published by G.Tell - dans gtell
commenter cet article
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 16:24

C’est l’été, le « Monde » est en vacances. Enfin, en cette saison les programmes de nos médias tournent au ralenti, particulièrement la télévision.

Si l’on n’est pas sorti le soir venu, pour siroter un thé glacé à la terrasse d’un établissement public avec des amis, vous aurez peut-être l’envie d’allumer votre télévision. Là, en ce moment sur les chaînes habituelles, vous aurez droit à des rediffusions de programmes déjà vu et aussi les « grands classiques » du cinéma. Les nouveautés sortiront sur nos écrans à la rentrée.

Alors dans ce contexte, j’ai dernièrement revu un film du début des années 80, qui m’a rappelé des souvenirs, Dressé pour tuer. Le film est inspiré du roman de Romain Gary, Chien blanc.

Chien blanc

Le fameux récit de Romain Gary, publié en 1970, roman qui dénonce tous les racismes. Sulfureux, l’auteur dénonce le racisme blanc envers les noirs américains et de l’usage des chiens dressés pour tuer, ce qui engendre, du coup, le racisme noir envers les blancs. Bien sûr le contexte de cette époque, l’assassinat de Martin Luther King, le Vietnam et la lutte des noirs Américains pour leurs droits civiques, font que le livre peut être considéré comme un brûlot. [Extrait de Chien blanc]

Chien blanc

Le film de Samuel Fuller raconte le sauvetage par une jeune fille d’un Berger blanc suisse accidenté. La jeune fille s’attache à l’animal et très vite s’aperçoit que le chien en question est dressé pour tuer. Le déshabituer de son vice est un gros labeur et surtout non garanti. A la fin, le chien attaque un blanc et l’on doit abattre l’animal.

Alors, mis à part ces histoires de chiens tueurs, qui ont étés exploités par les forces de l’ordre dans les Etats du sud contre les noirs et que l’on peut imaginer aujourd’hui encore de tels dressages des deux côtés, je me suis penché sur la race du chien utilisé dans le film, le Berger blanc suisse.

Berger blanc suisse

Berger blanc suisse

Le chien en question à ses origines en Allemagne, la Suisse à ses bergers Bouvier bernois et les Saint-Bernard, ce qui est pas mal pour notre petit pays.

Pour vous informer et comprendre pourquoi ce chien s’appelle Berger blanc suisse, je vous conseille de suivre le lien ici.

Repost 0
Published by G.Tell - dans gtell
commenter cet article
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 17:26

Je vais passer au système d’exploitation Windows 10 et voir si je m’y retrouve avec mes habitude et si la nouvelle version est pratique ou pas.

Windows 10

Je vais donc devoir délaisser un peu mon BLOG pendant ce temps d’apprentissage. Je sais déjà que je vais perdre un programme qui ne fera pas le transit du Seven au 10. Pourtant Media Center est un programme de Windows (télévision TNT), ce qui voudrait peut-être dire que ce qui était gratuit ne doit pas se retrouver sur la version la plus « mercantile » que l’on nous offre gratuitement.

L’appât est toujours gratuit, pour après payer pour tous les services qui nous seraient utiles.

GTell

Repost 0
Published by G.Tell - dans gtell
commenter cet article